Le carrelage mural

La pose de carrelage mural demande quelques connaissances de base, mais aucune compétence technique très poussée. En procédant avec méthode et en suivant notre guide pratique, vous devriez réussir sans trop de difficultés !

Comprendre

Les différents types de carrelage mural

Carrelage en pierre
Carreaux de ciment
Grès cérame
Faïence
Terre cuite
Prix
Carrelage en pierre naturelle pour ses murs intérieurs

Carrelage en pierre naturelle pour ses murs intérieurs

La pierre naturelle donne toute son authenticité aux murs qui l’accueillent, qu’elle soit sous forme de carreaux, de frises ou de parements. D’une pose, réalisée dans les règles de l’art, dépend le résultat final.

Lire la suite
Démarrer mon projet
Les carreaux de ciment pour une décoration murale artisanale

Les carreaux de ciment pour une décoration murale artisanale

De composition entièrement naturelle, les carreaux de ciment proposent des motifs très décoratifs qui permettent d’habiller les murs comme les sols. Robustes, ils nécessitent cependant un traitement adéquat pour se jouer des taches.

Lire la suite
Démarrer mon projet
Carrelage mural en grès cérame ou grès émaillé

Carrelage mural en grès cérame ou grès émaillé

Grès émaillé ou grès cérame ? Sur les murs, les carreaux en grès émaillés et grès cérame répondent parfaitement aux différentes sollicitations. D’autant qu’ils se déclinent désormais dans une large palette de coloris et de motifs.

Lire la suite
Démarrer mon projet
La faïence, un carrelage réservé aux applications murales

La faïence, un carrelage réservé aux applications murales

La faïence est le carrelage mural par excellence, offrant de multiples décors et s’exposant dans une très large palette de coloris brillants. Certaines faïences sont plus robustes que d’autres mais elles sont à manipuler avec précaution lors de la pose.

Lire la suite
Démarrer mon projet
Terre cuite émaillée : pour des murs éclatants

Terre cuite émaillée : pour des murs éclatants

Qu’elle soit fabriquée artisanalement ou mécaniquement, la terre cuite possède une âme et une finition qui la rendent inimitable. Pour les murs, on préfère souvent des carreaux de terre cuite émaillée, dont les nombreux coloris et décors satisfont à toutes les envies.

Lire la suite
Démarrer mon projet
Estimer le prix de la pose de carrelage

Estimer le prix de la pose de carrelage

Le carrelage est le revêtement préféré des Français. Facile d’entretien et robuste, il en existe de toutes sortes pour combler les préférences esthétiques de chacun. Découvrez dans ce cas les différents prix moyens pratiqués selon le carrelage sélectionné.

Lire la suite
Démarrer mon projet

Préparer

Questions/Réponses

Comment préparer la pièce et le matériel ?

Pour effectuer une pose de carrelage mural dans de bonnes conditions, il est indispensable de protéger votre pièce. Pour cela, essayez de la vider le plus possible, notamment aux abords des murs où vous devez travailler. Enlevez les appareils électroménagers et protégez les meubles qui restent avec de vieux draps ou un film polyéthylène. Enfin, protégez le sol avec un film du même type ou une bâche.

Rassemblez ensuite le matériel nécessaire pour les travaux, à savoir :

  • le carrelage bien sûr,
  • du mortier-colle (en seau, déjà prêt, ou en poudre à délayer avec de l’eau),
  • du joint pâte ou en poudre,
  • des croisillons pour délimiter l’espacement des joints,
  • une spatule et une taloche crantée,
  • un niveau,
  • un maillet en caoutchouc,
  • une carrelette pour couper les carreaux.

Concernant les croisillons, choisissez-les ainsi : de 2 à 3 mm de large pour des carreaux de 10 cm de côté, 4 mm pour des carreaux de 20 cm de côté, ou 5 mm pour des carreaux de 30 cm. Vous pouvez aussi vous en passez, si vous préférez investir dans un carrelage sans joints.

Découvrir

inspirations

Pose de carrelage mural : les étapes clés

1. La préparation du mur et l’encollage

La pose de carrelage mural suppose une surface propre et bien préparée. Bouchez les trous éventuels, nettoyez le mur et poncez sa surface.

Si le mur est en plâtre, réalisez, grâce à un griffoir, de légères encoches dans le plâtre : elles permettront au mortier-colle de mieux adhérer. Ensuite, enduisez le mur de mortier-colle, par surface de 1 mètre carré environ : une surface plus grande pourrait sécher avant que la pose soit complète. Etalez le mortier et lissez-le, puis striez-le avec la taloche crantée. Cette surface striée permettra une meilleure adhérence.

2. La pose du carrelage mural

  1. Posez votre premier carreau de carrelage en commençant, si possible, par le bas du mur,
  2. Appuyez sur le carreau pour qu’il soit bien fixé (ou tapotez avec le maillet),
  3. Posez les croisillons dans les angles du carreau,
  4. Continuez en procédant de même avec les carreaux suivants.

Il faudra penser à enlever ces croisillons au fur et à mesure de l’avancée de la pose du carrelage mural, et avant que le mortier-colle ne sèche. Procédez ainsi par surface de 1m2, les unes à la suite des autres, en ne posant que des carreaux entiers. Les carreaux qui nécessitent une coupe (le carrelage de bordure) ne se posent qu’à la fin. Coupez les carreaux de bordure à la dimension requise, et posez-les comme les précédents, sans mettre trop de colle à l’avance. La coupe des carreaux prend du temps et la colle peut vite sécher. Pour que la pose de votre carrelage mural ait un bel aspect, veillez à l’alignement de vos carreaux en utilisant un niveau à bulle.

3. Les finitions et les joints

Après avoir terminé chaque carré de 1m2, passez un coup d’éponge sur les carreaux pour nettoyer les traces de mortier.

Il faudra attendre environ 24 heures pour que le mortier soit sec : ce sera alors le moment de passer à la pose des joints. Comme le mortier, le joint se vend prêt à l’emploi, ou en poudre à délayer avec de l’eau. Garnissez les sillons avec le joint, lissez-le et nettoyez le surplus avant que cela ne sèche. Si vous avez choisi d’utiliser de la poudre pour vos joints, terminez par l’application d’une solution hydrofuge, afin que vos joints restent étanches et ne se dégradent pas au fil du temps et des nettoyages successifs.

Passez ensuite un chiffon sec pour retirer les dernières traces et enlever l’humidité. L’ensemble sera complètement sec au bout d’une journée, et vous pourrez alors laver votre carrelage mural.

[yasr_visitor_votes]