Les carreaux de ciment pour une décoration murale artisanale

Carreau de ciment

De composition entièrement naturelle, les carreaux de ciment proposent des motifs très décoratifs qui permettent d’habiller les murs comme les sols. Robustes, ils nécessitent cependant un traitement adéquat pour se jouer des taches.

Un carreau qui pèse son poids

Produits d’une manière entièrement artisanale, les carreaux de ciment sont relativement chers à l’achat mais ils peuvent constituer un décor au coup par coup sur un mur, habiller une crédence ou s’exprimer en frises.

Carrés, hexagonaux, rectangulaires, triangulaires ou octogonaux, les carreaux sont épais, entre 12 cm (pour les murs) et 20 cm. Il faut donc vérifier l’état des murs avant de se lancer dans la pose d’un tel matériau car, étant donné leur poids, ils nécessitent un support suffisamment solide. Si le design des carreaux de ciment vous tente mais que des raisons financières ou d’ordre pratique vous empêchent de réaliser votre rêve, vous pouvez optez pour des imitations en carrelage, beaucoup plus fin, ou des revêtements vinyles ou dalles adhésives encore plus faciles à mettre en œuvre.

Carreau de ciment : un traitement obligatoire

Constitués de ciment blanc, de poudre de marbre, de sable et de pigments naturels, les carreaux de ciment promettent une grande résistance mais ils nécessitent un traitement hydrofuge et imperméabilisant car ils restent poreux.

Ce traitement sert à saturer la surface pour éviter les taches surtout si les carreaux sont utilisés dans une cuisine ou une salle de bains. Dans la cuisine, au-dessus des plaques de cuisson, où les éclaboussures sont fréquentes et où il fait chaud, préférez tout de même une plaque métallique.

Pose rigoureuse exigée et produits d’entretien restreints

Pour la pose, faites confiance à un professionnel qui maîtrise les caractéristiques de ce type de produits. Il sera plus rigoureux dans la manière de traiter les joints et saura doser le produit de traitement nécessaire.

Tous les maçons ne sont pas formés à la mise en œuvre des carreaux de ciment : n’hésitez pas à élargir vos recherches car d’une pose réussie dépend l’esthétique recherchée.

On ne pose plus les carreaux en pose libre sur une chape de sable comme avant. Aujourd’hui, les professionnels utilisent des colles «flex» qui immobilisent le revêtement et qui exigent un joint afin d’éviter que les carreaux ne se fissurent.
Si, malheureusement, vous avez taché un carreau, n’utilisez que du savon noir ou du savon de Marseille, surtout pas d’eau de Javel ni de vinaigre blanc trop agressif.