Plafond chauffant

Plafond chauffant

Près de 90% de chauffage par rayonnement, c’est ce qu’offrent les plafonds chauffants, d’autant qu’aucun blocage thermique ne vient altérer leur fonctionnement. Leur technique de mise en œuvre sèche s’apparente à celle des murs chauffants mais le coût de la mise en œuvre est un peu plus élevé.

Les plafonds rayonnants émettent une chaleur homogène, diffusée depuis le corps chaud (le plafond) vers les corps froids (autres parois, meubles et habitants des lieux). Leur épaisseur totale est d’environ 10 cm mais il est conseillé d’avoir une hauteur minimale sous plafond de 2,50 m pour disposer d’une chaleur agréable et éviter d’avoir une température trop importante à certains endroits, notamment au centre de la pièce.

L’avantage d’un plafond chauffant est que la totalité de la surface émettrice est disponible. Aucun blocage thermique, dû aux meubles ou aux tapis, ne vient gêner la diffusion de la chaleur.

Principe de fonctionnement

Comme les murs et les sols chauffants hydrauliques, le plafond se compose d’un réseau hydraulique de tubes en PER (polyéthylène réticulé haute densité) ou en cuivre recuit, alimenté par une pompe à chaleur, réversible de préférence, pour pouvoir rafraîchir le fluide l’été ou par une chaudière. Les tubes sont insérés dans des plaques métalliques rainurées jouant le rôle de diffuseur thermique. Des panneaux d’isolants comme la laine de verre, placés au-dessus des plaques réflectrices, sont indispensables pour empêcher la déperdition de chaleur. Dans le cas de logement ancien, il faut veiller à ce que l’isolation soit correcte afin d’éviter une consommation énergétique élevée. Au besoin, il faut d’abord commencer par revoir l’isolation de votre logement.

D’indéniables atouts

Associé à un thermostat et à un détecteur de présence, le plafond chauffant permet de réaliser jusqu’à 15% d’économies d’énergie supplémentaire. Pour habiller le système, on peut créer un plafond suspendu en plaques de plâtre ou modulaire ou encore poser un plafond résille ou un enduit au plâtre. Autre atout, il est possible de combiner plafond et murs hydrauliques si l’espace disponible s’y prête. Certaines solutions, proposées par les industriels, sont des «packages» et ils simplifient ainsi grandement la mise en œuvre.

Lire aussi : 

Le chauffage par plinthe

Se chauffer avec un poêle

Radiateurs à inertie et fluide caloporteur

Les différents types de sèche-serviettes

Plancher chauffant

Murs chauffants


Avantages et inconvénients
  • Montée en température rapide
  • Plus efficace en mode rafraîchissement qu’un plancher chauffant réversible
  • Coût de la mise en œuvre, plus élevée au m2 que celui d’un plancher chauffant
Les Émetteurs de Chaleur