Réglementation et couleurs de façades

Les couleurs de façades sont en général propres à chaque commune et à chaque région. Si vous désirez en changer, lors d’un ravalement, renseignez-vous au préalable avant d’effectuer les travaux.

Façade : des couleurs imposées

Il existe parfois des réglementations strictes pour la couleurs de façades, comme pour celles des volets et des portes d’entrée d’ailleurs. Selon les régions, les tonalités changent pour s’adapter aux coutumes et architectures locales.

En fait, les couleurs doivent respecter l’ambiance et la lumière des lieux. Mais si vous n’êtes pas au centre d’un village ou d’une ville, les communes restent en général assez souples sur le sujet. De même, si vous désirez enlever l’enduit pour récupérer des pierres apparentes, demandez à la mairie ou au CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement) si cela vous est possible.

La première chose est de consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme) qui définit le cahier des charges et les couleurs autorisées pour la façade. De toutes les manières, il vous faudra une autorisation de travaux avant de les démarrer. Si vous résidez dans une zone protégée ou à proximité d’un Monument historique ou si votre maison ancienne est elle-même classée Monument historique ou encore inscrite à l’inventaire, les restrictions sont encore plus encadrées. Vous devez alors obtenir l’accord de l’architecte des Bâtiments de France.

Des coloris adaptés selon les régions

  • En Ile de France et au Centre : les couleurs s’approchent de celles du calcaire et de la pierre de taille avec des tons ocres, gris chauds, beiges clairs ou roses tendres.
  • En Alsace, les tons sont très colorés et contrastés alors qu’en Lorraine, ils tournent autour de tonalités jaune pâle à ocre.
  • En Champagne-Ardennes, les couleurs s’enrichissent de roux et de bruns.
  • Dans la vallée du Rhône, les tons sont plutôt blonds.
  • Dans les Alpes, les gris foncés contrastent avec le gris clair.
  • Dans le Sud-Est, les façades sont sables, orangées, roses ou plus rouges comme les ocres du Roussillon.
  • Dans le Sud-Ouest, la peinture est claire, voire blanche, pour contraster avec les menuiseries et les poutres apparentes.
  • En Atlantique, les teintes blondes priment mais sont plus grises en Bretagne.
  • Dans le Nord, les coloris blonds font ressortir les briques rouges.
  • En Bourgogne et en Franche Comté, les roses côtoient les jaunes d’or ou ocre.
  • Dans le Massif Central, c’est aussi l’ocre que l’on retrouve mais aussi des tonalités de grès rouges.

A savoir : Les fabricants de peinture se sont adaptés à ces obligations et ont mis au point des nuanciers pour façades qui vous permettent de respecter les habitudes patrimoniales et qui vous aideront à trouver le bon ton, dans différentes nuances.