Que faire en cas de remontées capillaires?

remontées capillaires

Les remontées capillaires font partie des principales sources d’humidité dans un logement. Déterminer les causes n’est pas chose facile puisque celles-ci peuvent être multiples et parfois difficiles à identifier. Traiter ces remontées capillaires engage souvent des travaux lourds et coûteux.

Remontées capillaires : qu’est-ce qu’est c’est ?

  • Les remontées capillaires proviennent d’une migration de l’humidité contenue dans le sol vers le niveau bas des murs d’une maison. Elles apparaissent donc en premier au bas des murs mais peuvent monter jusqu’à 1,50 m de hauteur en créant des moisissures ou des taches de salpêtre, provenant des sels contenus dans l’eau.
  • Les remontées capillaires sont pratiquement inévitables pour les maçonneries enterrées mais les proportions qu’elles prennent sont différentes selon la consistance et la porosité du sol. En principe, une maison conçue dans les règles de l’art et respectant toutes les précautions d’usage pour le traitement des parties enterrées ne doit pas être humide.

Causes et conséquences des remontées capillaires

  • Les causes des remontées capillaires sont nombreuses : une source ou de l’eau qui traverse votre terrain, un terrain en pente, une maison construite dans une cuvette, des drains bouchés ou détruits, une mauvaise évacuation des eaux pluviales ou des systèmes vieillissants et abimés…
  • Les remontées capillaires ascensionnelles provoquent peu à peu un boursoufflage ou un décollement des enduits, font se gondoler les plinthes et détruisent les revêtements de finition en les pourrissant. La pose d’une peinture hydrophobe à l’intérieur du logement est déconseillé et inefficace puisqu’elle ne fait qu’empêcher les murs de respirer et l’humidité stagne à l’intérieur des matériaux.

Des solutions plus ou moins efficaces

Une fois le problème installé, les solutions sont difficiles et coûteuses à mettre en place. L’intervention d’un spécialiste pour établir un diagnostic précis est indispensable pour permettre d’envisager le traitement le plus adéquat.

  • Si le problème est très sévère, il faut déterrer les fondations et refaire toutes les protections avec des enduits spécifiques, un revêtement bitumineux ou des feuilles de protection prévues à cet effet. La pose d’un drain en complément s’impose naturellement.
  • Pour les murs non homogènes, la pose d’un siphon atmosphérique ou d’une membrane d’étanchéité restent les seules solutions. Le siphon aspire l’humidité dans les murs, alors que la membrane est placée horizontalement dans les murs pour éviter que l’eau ne remonte.
  • Cependant, la solution la plus efficace et qui garantit plusieurs dizaines d’années de tranquillité est l’injection d’une résine hydrofuge qui vient créer une barrière dans le mur même, empêchant l’humidité de remonter. Cette technique réclame l’intervention d’une entreprise spécialisée car, une fissure, la plus petite soit elle, rend inopérant le traitement. Le problème est le temps de séchage qui peut s’étendre de 6 à 18 mois selon les cas.

Vous avez besoin d’aide pour vos projets de travaux ? Quotatis trouve gratuitement jusqu’à 5 artisans qualifiés près de chez vous. Décrivez votre projet en quelques minutes et choisissez le pro qui réalisera votre installation. 
Quotatis est une entreprise du groupe Adeo (Leroy Merlin, Bricoman, Weldom…) et l’un des leaders européens de la mise en relation entre particuliers et professionnels du bâtiment avec 800 000 projets de travaux détectés chaque année.

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez nos conseils travaux et idées inspirantes pour vous sentir à merveille dans votre chez vous!

[yasr_visitor_votes]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *