Questions/Réponses

SOS ma charpente craque !

Les craquements secs dans une maison sont inquiétants mais menacent-ils pour autant la structure du bâtiment, surtout s’ils semblent provenir de la charpente ?

En réalité, les craquements d’une charpente sont dus dans la plupart des cas à un écart de température ou à une différence d’hygrométrie. Ils sont d’ailleurs plus fréquents sur les charpentes neuves car le bois n’est jamais tout à fait sec et ont tendance à s’atténuer au fil du temps quand le bois trouve naturellement sa place.

  • Si ces craquements sont réguliers, ils peuvent provenir d’un problème de calage ou de manque de jeu qui empêche le bois de se placer et de se dilater.
  • L’aménagement de combles, postérieur à la mise en œuvre de la charpente, peut également créer des problèmes d’où l’importance de faire réaliser les travaux par des professionnels et de pouvoir disposer des garanties légales en cas de malfaçons.
  • Le bois peut aussi craquer sous l’effet de l’attaque d’insectes xylophages. C’est une probabilité assez rare dans la mesure où les bois sont en principe traités avant d’être posés pour éviter ce type de problème.
  • Il ne faut jamais rester indifférent à ces craquements et pour mieux les analyser, il est conseillé de faire appel à un expert bâtiment chargé d’évaluer les désordres structurels et de mesurer le risque encouru. S’il constate que certaines pièces de bois commencent à se déclouer ou à se désolidariser, c’est peut-être que le respect des plans d’exécution n’a pas été respecté : une réfection s’impose alors. S’il s’agit d’une réalisation récente, l’entreprise chargée de la mise en œuvre est en cause, d’où l’importance du choix de spécialistes pour être couverts par la garantie décennale.