Toiture : le DTU 20.12

Il a pour objectif de définir des règles visant à assurer à l’étanchéité un support adapté. Le DTU 20.12 regroupe une série de clauses techniques concernant le dimensionnement de l’ouvrage qui doit être réalisé dans les règles de l’art.

Rénovez votre toiture

Il considère la classification des toitures selon la constitution de l’élément porteur, la pente et la destination. Sont prises en compte les charges permanentes (poids propre de l’élément porteur, poids des formes de pentes éventuelles, du revêtement d’étanchéité et de sa protection, des couches isolantes thermiques et acoustiques…) et les charges variables (climatiques, d’exploitation, d’entretien et accidentelles).

DTU 20.12 et dispositions de mise en œuvre

Le DTU 20.12 fixe les dispositions à prendre pour le gros œuvre vis-à-vis des sollicitations d’origine thermique qui dépendent de la présence ou non d’une isolation thermique au-dessus de l’élément porteur : toitures avec ou sans isolation thermique au-dessus de l’élément porteur, sachant que pour certains ouvrages particuliers, l’isolation thermique peut être placée en sous-face de l’élément porteur.

Ce DTU incite notamment à réaliser des joints de fractionnement selon les matériaux utilisés pour les murs du dernier étage : béton armé, pré-contraint, banché ou maçonneries. Les tolérances que doit respecter la mise en œuvre sont également indiquées dans le DTU 20.12. Soit l’élément porteur reçoit directement l’étanchéité, soit il reçoit des panneaux isolants non porteurs supports d’étanchéité, soit il reçoit une forme de pente adhérente et dans ce dernier cas, aucune exigence n’est requise.

DTU 20.12 et particularités

Des précisions techniques et pratiques concernent particulièrement les toitures terrasses plates. Des dispositions ont été fixées pour les reliefs, parties émergentes sur lesquelles l’étanchéité doit être relevée, les rives, les joints de fractionnement et les dispositifs de collecte des eaux pluviales : dimensionnements des évacuations, trop plein… L’AFNOR et le CSTB tiennent à disposition toutes ces règles et préconisations qui devront être complétées ou adaptées en fonction du type de projet. Il faut savoir que les experts d’assurances ou judiciaires s’appuient fréquemment sur leur contenu en cas de problèmes ou de litiges.

Que pensez-vous de cet article ?