Questions/Réponses

Puis-je rénover une vieille charpente avec les nouvelles techniques ?

La charpente est l’ossature de la maison. Abîmée, elle peut menacer la stabilité de la toiture. Les causes de détérioration sont variées : humidité, termites, champignons…

Besoin d’un pro ?

Pour prolonger sa longévité, il faut la surveiller et l’entretenir régulièrement mais parfois une rénovation plus approfondie s’impose. Les travaux de rénovation diffèrent selon qu’il s’agisse d’une charpente en bois ou en métal.

Les techniques de fabrication d’une charpente ont évolué selon les époques et celles-ci doivent être connues et respectées pour préserver l’esthétique. Qu’il s’agisse d’une rénovation partielle ou totale, l’artisan devra employer des méthodes et des outils traditionnels que l’on ne trouve plus forcément aujourd’hui avec les nouvelles technicités.

  • Le traitement d’une charpente en bois est efficace jusqu’à 20 ans mais le renouveler évite bien des problèmes. Si la charpente est trop abîmée, plusieurs solutions de rénovations peuvent être envisagées : le sablage ou le blanchiment des poutres pour leur redonner un coup de neuf, le remplacement de pièces vermoulues ou le cerclage pour maintenir certains éléments en place. Pour conserver tout le charme d’une ancienne charpente, il faut également utiliser des modes de fixations à l’ancienne comme les systèmes de tenons et mortaises ou les éléments chevillés.
  • La charpente métallique, en acier galvanisé n’a pas besoin d’être traitée mais certains éléments peuvent se déformer au fil du temps, surtout ceux des anciennes charpentes. L’intervention d’un artisan spécialisé est obligatoire car ce type de rénovation exige une manipulation délicate. Pour renforcer un éventuel fléchissement d’une charpente, il faut installer des entretoises ou des contreventements. Pour lui redonner un coup de neuf, il est parfois utile d’effectuer un ponçage de l’ensemble avant la pose d’une peinture de protection.
Que pensez-vous de cet article ?