Comment bien isoler des combles aménageables ?

Isolation des combles aménageables

Des combles aménagés, c’est une ou plusieurs pièces de vie en plus ! Mais elles doivent être chauffées et nécessitent d’être isolées pour garantir un bon confort thermique et générer d’importantes économies. On vous explique les types d’isolation que vous pouvez choisir !

Isolation par l’intérieur ou par l’extérieur, laquelle choisir ? 

  • L’isolation par l’intérieur a pour avantage principal d’être moins contraignante et moins coûteuse, car les combles sont facilement accessibles. Le seul point sensible concerne le choix de la technique qui va être utilisée : il faut en effet qu’elle rogne un minimum sur l’espace habitable.
  • Avec l’isolation par l’extérieur, aucun risque d’empiéter sur le volume de la pièce. En revanche, ce type de procédé exige une dépose totale de la toiture (il faut donc enlever les tuiles etc.). Cela engage donc d’importants travaux, d’où le coût élevé de l’isolation par l’extérieur. Ce choix n’est de plus envisageable que si la structure du toit est capable de supporter le poids des panneaux.

Les techniques d’isolation des combles aménageables

  • Pour l’isolation par l’intérieur, la technique la plus utilisée sur les charpentes traditionnelle consiste à insérer des isolants entre les éléments de la charpente. Mais cette solution ne permet pas de répondre aux exigences de résistance thermique réglementaires car elle n’offre pas de continuité thermique. Il faut en effet deux couches pour obtenir une isolation continue. La première couche d’isolant est posée entre les chevrons et la deuxième couche entre les contre-chevrons. Vers l’intérieur des combles, il est aussi nécessaire de placer un pare-vapeur en sous-face (face inférieure d’un ouvrage) de la deuxième couche. Aujourd’hui, l’insufflation d’isolant en vrac est une technique de plus en plus utilisée.  Le tout est recouvert par un pare-vapeur (élément qui empêche la condensation). Des parements intérieurs, souvent des plaques de plâtres vissées sur des ossatures métalliques, sont placées pour les finitions.
  • Pour l’isolation par l’extérieur, qui nécessite une dépose de la toiture, des panneaux d’isolants sont posés sur la charpente côté extérieur. Trois techniques existent :                                                                                                                                         
    • il est possible d’utiliser des contre-lattes calibrés (éléments qui permettent de soutenir les lattes d’une charpente) comprenant un parement en sous-face, l’isolant et un parement extérieur.
    • les caissons chevronnés (panneaux avec une couche d’isolant bardée de deux chevrons) qui se posent, dans le sens du toit, sur des pannes supportant les chevrons.
    • La technique du sarking, la plus performante, nécessite une mise en œuvre impeccable. Elle consiste à placer un écran rigide sur la charpente sur lequel se trouvent l’isolant et un contre-chevronnage.

Quel isolant utiliser pour isoler des combles aménageables?

Opter pour des matériaux performants dès le départ permet de rentabiliser très rapidement votre investissement. Visez une résistance thermique de 6 m².K/W minimum (mètre carré-kelvin par watt : unité pour mesurer la résistance thermique d’une paroie). Cela vous donnera droit au crédit d’impôt. Veillez à toujours conserver une lame d’air entre l’isolant et la couverture.

  • Le produit le plus utilisé est le matelas de laine minérale, de verre ou de roche, de 20 cm d’épaisseur minimum, posé entre les chevrons ou les arbalétriers des fermettes.
  • Les laines végétales (coton, chanvre, lin…) et animales (mouton plumes…) ont aussi le vent en poupe pour des raisons écologiques.
  • Plus industrielles, les billes de polystyrène restent performantes en matière d’isolation thermique.

A utiliser plutôt en complément :

  • Le liège (cellules remplies d’air)
  • Les fibres de bois
  • Les isolants minces