Chauffe-eau : le choix d’une production instantanée ou accumulée

chauffe-eau

Le chauffe-eau permet de produire de l’eau chaude sanitaire sans dépendre du système de chauffage.  Électrique, au gaz, thermodynamique ou solaire, plusieurs propositions sont envisageables. Vous aurez le choix entre production instantanée ou accumulée. Explications.

Le plus utilisé, le chauffe-eau électrique

Le chauffe-eau électrique, à production instantanée ou accumulée, est le plus souvent installé dans les logements existants. On change de chauffe-eau tous les 12 ans en moyenne et la facilité d’installation du chauffe-eau électrique explique son succès.

  • On attend d’un chauffe-eau qu’il fournisse une eau chaude suffisante au moment voulu. il faut donc prendre en compte les besoins du foyer : nombre d’occupants dans le logement et périodes où il est le plus utilisé.

Que vous choisissiez un chauffe-eau électrique instantané ou à accumulation, vous devez pouvoir bénéficier d’une température de chauffe de l’eau fiable et constante.

  • Le choix du modèle doit aussi être fait en fonction des contraintes du logements : vertical, mural, horizontal, sur socle… tout est possible.

Préférez un chauffe-eau avec une résistance en stéatite, protégée dans un fourreau en acier émaillé, dont la durée de vie est plus longue qu’une résistance plongée directement dans l’eau.

  • Dans le cas d’un chauffe-eau à production instantanée, c’est une résistance immergée qui amène l’eau à bonne température. L’électricité n’est consommée que pendant le tirage. Les modèles récents sont de plus en plus compacts et peuvent alimenter plusieurs points d’eau et ils peuvent aussi servir d’appoint dans les cuisines ou les salles de bains.
  • Le chauffe-eau électrique à accumulation, également appelé ballon, fonctionne aussi grâce à une résistance électrique qui chauffe l’eau à la température demandée grâce à un thermostat. Il permet de chauffer l’eau pendant les heures creuses et de la restituer toute la journée. Si besoin est, on peut relancer la production d’un nouveau cycle de chauffe à tout moment. Ce chauffe-eau peut aussi disposer d’un mode absence qui permet de suspendre la production de l’eau chaude pendant les vacances par exemple.

Avantages du chauffe-eau électrique

Facilité d’installation

Inconvénients du chauffe-eau électrique

L’utilisation de plusieurs points de tirage en même temps avec un chauffe-eau instantané, risque de diminuer le volume d’eau chaude et donc d’obtenir qu’un mince filet d’eau chaude !

Le chauffe-eau gaz, pour des pièces bien ventilées

Le chauffe-eau gaz peut être alimenté par le gaz de ville ou du propane. Il peut délivrer une eau chaude instantanément ou accumulée dans un ballon. Son avantage est de fournir une eau chaude abondante et un débit constant. Privilégiez les appareils avec la marque NF qui garantit un bon rendement, une puissance optimale et surtout une sécurité gaz.

  • Le chauffe-eau gaz instantané est conseillé quand le logement est alimenté au gaz de ville. C’est l’ouverture d’un robinet d’arrivée d’eau chaude qui déclenche la mise en route du brûleur, chargé de transférer de la chaleur à l’eau via un échangeur.

Ces modèles sont à éviter dans les salles de bains sans fenêtres car une bonne ventilation est impérative. Ou alors, il faut disposer d’une VMC, ventilation mécanique contrôlée efficace. On peut aussi opter pour des modèles à ventouse, reliés à l’extérieur par un tuyau d’évacuation.

  • Le ballon au gaz doit également être relié à un conduit d’évacuation des gaz brûlés. Il garantit une mise en chauffe beaucoup plus rapide que son équivalent électrique.  Son avantage est d’assurer un débit constant pour plusieurs points de tirage.

Avantages du chauffe-eau gaz

Un débit constant et abondant

Inconvénients du chauffe-eau gaz

Ne pas employer dans une pièce non ventilée

Le choix d’un chauffe-eau thermodynamique

Parfaitement indépendant du système de chauffage, le CETI ou chauffe-eau thermodynamique individuel est en plein développement car il est particulièrement économique. Il est d’ailleurs très utilisé pour la rénovation car il donne droit à un crédit d’impôt développement durable. La raison : 70% de l’eau chaude produite est issue de l’air, une énergie gratuite et renouvelable. Il consomme également un minimum d’électricité puisqu’il fonctionne selon le principe d’une pompe à chaleur, utilisant la chaleur de l’air extérieur, de celle d’une VMC ou de tout autre élément électrique pour la transformer en énergie produisant l’eau chaude. Sachez qu’un CETI de 200 litres suffit aux besoins d’une famille de quatre personnes !

Le CESI est le petit cousin du CETI : il s’agit d’un chauffe-eau solaire individuel qui utilise, non plus l’air, mais les rayons du soleil pour chauffer l’eau sanitaire, dont l’énergie est récupérée grâce à des panneaux solaires. Cette énergie est ensuite captée par un fluide caloporteur qui restitue la chaleur dans le ballon d’eau chaude, via un réseau de canalisation. Pour positionner cet élément n’importe où dans la maison, il faut opter pour un chauffe-eau à flux forcé, avec une pompe électrique qui assure la transmission du fluide, des capteurs vers le chauffe-eau. Selon les régions, il est préférable de coupler ce CESI à un système d’appoint. Dans le Sud de la France, il répond à 80 % des besoins en ECS d’une famille de quatre personnes.

Avantages

Economiques car les deux utilisent des énergies gratuites et renouvelables

Inconvénients

Pour le solaire, l’efficacité est différente selon les régions car liée au degré d’ensoleillement

Lire aussi : 

Produire de l’eau chaude avec une chaudière

Production d’ECS avec un ballon d’eau chaude


Avantages et inconvénients
  • Facilité d’installation
  • Un débit constant et abondant
  • Economiques car les deux utilisent des énergies gratuites et renouvelables
  • Evitez l’utilisation de plusieurs points de tirage en même temps avec un chauffe-eau instantané, au risque de n’obtenir qu’un mince filet d’eau chaude
  • Ne pas employer dans une pièce non ventilée
  • Pour le solaire, l’efficacité est différente selon les régions car liée au degré d’ensoleillement
La Production d'eau chaude sanitaire