Comment installer un parquet contrecollé?

Pour le parquet contrecollé, la pose collée est possible mais la pose flottante est la plus répandue. Une installation réussie se réalise sur un sol propre et bien lisse.

1. Pourquoi choisir un parquet contrecollé ? 
2. Comment bien choisir un parquet contrecollé ? 
3. Quels sont les critères pour une pose de parquet réussie ? 
4. Pose de parquet contrecollé : faire soi-même ou faire-faire ? 
5. Quel est le prix pour une pose de parquet contrecollé ? 

 

1. Pourquoi choisir un parquet contrecollé ?

  • Le parquet contrecollé est la solution économique pour profiter d’un parquet bois. En effet, le parquet contrecollé ne se compose pas à 100% de bois, contrairement au parquet massif, il est donc beaucoup moins cher. 
  • Un parquet contrecollé est constitué de trois couches successives. La première couche, appelée couche d’usure est la partie visible. Elle se compose de bois dont l’épaisseur varie en fonction des gammes et des fabricants, mais l’épaisseur de bois massif est d’au moins de 3 mm. La deuxième couche se compose de particules de bois type aggloméré ou d’essences de bois standards. Elle contribue à la stabilité du parquet grâce à sa densité, la troisième couche vient renforcer la stabilité de l’ensemble.
  • Le parquet contrecollé offre pratiquement le même rendu esthétique qu’un parquet massif ! Il est donc un bon compromis entre le parquet massif et le parquet stratifié. Il faut tout de même savoir que ce revêtement ne peut pas se poncer autant de fois qu’un massif. Sa durabilité et donc son entretien, est limité dans le temps.

2. Comment bien choisir un parquet contrecollé ?

  • Faire le choix d’un parquet contrecollé doit se réfléchir en fonction de la pièce pour laquelle il est destiné. De par sa composition, il n’est pas adapté pour toutes les pièces de la maison car il est sensible à l’humidité. Une pose dans une salle de bains par exemple n’est pas préconisée. Il risque de se déformer et de se gondoler sur le long terme.
  • Différentes essences de bois sont proposées pour le parquet contrecollé. Le plus populaire est le parquet contrecollé en chêne, comme le parquet massif. Décliné en une multitude de tonalités, il offre une palette de possibilités esthétiques variées qui conviennent à tous les styles d’intérieur.
  • Vous pouvez aussi opter pour du parquet contrecollé en bois exotique, qui offre des nuances chaudes plus foncées, idéales pour un sol intemporel.
  • L’épaisseur de votre parquet est un critère à prendre en compte pour un choix en toute connaissance de cause. Elle varie en moyenne entre 10 et 24 mm selon le type de parquet, avec une couche d’usure comprise entre 3 à 6 mm. Sachez que plus la couche d’usure en bois massif est épaisse et plus il sera durable.

3. Quels sont les critères pour une pose de parquet réussie ?

  • Plusieurs techniques de pose sont possibles pour le parquet contrecollé, la pose flottante est une des méthodes les plus répandues pour ce type de parquet. Mais on peut aussi opter pour une pose collée. La pose clouée n’est pas recommandée car elle est plutôt adaptée pour des planchers épais d’au moins 20 mm d’épaisseur, type parquet massif.
  • La pose flottante, la plus populaire, consiste à poser les lames directement sur le sol, sans colle. Cette technique nécessite toutefois d’installer une sous-couche isolante, car un de ses inconvénients est l’isolation acoustique. La pose flottante est réputée pour créer un sol bruyant.
  • La pose collée est tout à fait possible. Elle nécessite une mise en œuvre plus complexe et plus longue que la pose flottante. Elle assure une très bonne stabilité au parquet et une bonne isolation acoustique. Le risque d’être gêné par les bruits de pas est généralement moindre que pour une pose flottante.
  • Que l’on fasse le choix d’une pose collée ou d’une pose flottante, il est indispensable de s’assurer que le sol soit propre, sain et bien lisse. Dans le cas contraire, les lames risquent de se décoller ou de se déboîter.
  • Si vous posez votre parquet sur un sol béton ou dans une pièce située en sous-sol, il faut aussi envisager d’installer un film pare-vapeur. Il va servir de protection contre l’humidité pour éviter que votre parquet se déforme et gondole.
  • Si le logement est équipé avec un chauffage au sol, privilégiez un parquet contrecollé de bonne qualité, c’est-à-dire avec une deuxième couche composée d’essences de bois standards et non en aggloméré. En effet, la chaleur contribue à diffuser les composés organiques volatils (COV), nocifs pour la santé, et présents dans les matériaux comme l’aggloméré. Lisez attentivement la composition de votre parquet avant l’achat. 

4. Pose de parquet contrecollé : faire soi-même ou faire-faire ? 

  • Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour la pose de son parquet, que ce soit pour du parquet massif, du contrecollé ou du stratifié. La pose d’un sol est un élément clé dans l’aménagement d’un intérieur et contribue à l’aspect général de votre pièce.
  • Des travaux de préparation sont nécessaires pour assurer une pose réussie. Par exemple, il faut s’assurer que votre parquet s’acclimate correctement avant d’être posé. Il faut donc sortir toutes les lames de leur emballage, et le poser bien à plat dans la pièce à recouvrir au moins 48H avant la pose, à température ambiante, idéalement comprise entre 15°C et 20°C.
  • Une vigilance particulière doit aussi être accordée sur au taux d’humidité de la pièce: le taux d’hygrométrie idéal est entre 40% et 60 %. Les  lames se dilatent et se rétractent : il faut donc prévoir des espaces, dits joints de dilation, entre le mur et les lames par exemple. 
  • Outre ces aspects techniques nécessaires pour réunir les meilleures conditions de pose, il faut aussi s’assurer de choisir les bons produits d’isolation à installer avant le parquet. L’isolation acoustique est un point primordial qui impacte sur le confort de vie au quotidien. Mais aussi si vous habitez en étage dans un immeuble collectif. Le choix de la qualité de la sous-couche mais aussi de ses propriétés sont des critères techniques très importants.
  • Confier la pose de son parquet contrecollé à un professionnel est la garantie d’une pose réalisée durable et esthétique. Le choix de la sous-couche isolante, de la technique de pose mais aussi du sens de pose des lames sont des exemples d’aspects techniques qui nécessitent l’expertise d’un spécialiste.
  • De plus, faire appel à un professionnel est un gain de temps sur la durée de vos travaux.

5. Quel est le prix pour une pose de parquet contrecollé ? 

Prix pour un parquet contrecollé  entre 30€ et 50€/m²
Prix pour une pose flottante de parquet contrecollé  30€/m² en moyenne
Prix pour une pose collée de parquet contrecollé  40€/m² en moyenne

Lire aussi : A qui faire appel pour la pose d’un revêtement de sol ? 

Que pensez-vous de cet article ?

Vous avez besoin d’aide pour vos projets de travaux ? Quotatis trouve gratuitement jusqu’à 5 artisans qualifiés près de chez vous. Décrivez votre projet en quelques minutes et choisissez le pro qui réalisera votre installation. 
Quotatis est une entreprise du groupe Adeo (Leroy Merlin, Bricoman, Weldom…) et l’un des leaders européens de la mise en relation entre particuliers et professionnels du bâtiment avec 800 000 projets de travaux détectés chaque année.

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez nos conseils travaux et idées inspirantes pour vous sentir à merveille dans votre chez vous!

Que pensez-vous de cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *