Quels sont les matériaux pour les tuiles?

tuile toiture

En terre cuite, en béton, en ardoise, en zinc ou en lauze, le choix du matériaux pour les tuiles qui recouvrent la toiture est fonction du style de la maison, des habitudes régionales, du budget à consacrer mais aussi de la résistance exigée. Esthétique et fonctionnalité doivent donc rimer.

Les tuiles en terre cuite

Les tuiles en terre cuite proposent des coloris du plus au moins clairs et des nuances très variées. Satinées, vernissées, émaillées… les tuiles affichent également différentes textures. Toutes ces propositions permettent d’effectuer des panachages très personnalisés. Elles sont fabriquées à partir d’argile cuite à 1000°C et on peut opter pour des tuiles neuves ou de récupération avec une patine inimitable. Un traitement, à base de silicone, les maintiendra en état même sous l’effet du gel et empêchera les infiltrations d’eau. Les teintes obtenues sont en réalité dépendantes de l’argile utilisée et du traitement de surface.

Les tuiles en béton

Les tuiles en béton ont fait leur apparition dans les années 60 et ont très vite séduit pour leur prix plus abordables que celles en terre cuite. Elles sont naturellement ingélives (qui ne peuvent se fendre sous l’effet du gel), non poreuses et sont d’office recouvertes d’un vernis mat qui évite les efflorescences de surface. Les tuiles en béton sont livrées recouvertes d’une couche de ciment blanc coloré à l’aide de pigments minéraux pour leur donner leur tonalité et de polymères pour lisser la surface. Elles proposent moins de formes que les tuiles en terre cuite, sont soit plates, soit romanes, soit à emboîtement. Elles sont sensiblement plus légères et peuvent donc convenir à tous types de charpentes.

Quotatis vous permet de trouver des artisans qualifiés et disponibles près de chez vous.

En réalisant une demande de devis vous pourrez comparer jusqu'à 5 propositions d'artisans pour réaliser vos travaux

Demander un devis

Les tuiles en ardoise

Les tuiles en ardoise sont surtout présentes dans le Nord-Ouest, dans la région d’Angers, où se situent encore les principaux sites de production. L’ardoise est issue d’une roche schisteuse, débitée en feuilles minces. Très légère (de 25 à 35 kg au m2), elle est non poreuse, imperméable et résistante au gel. Les tuiles en ardoise se présentent sous formes arrondies, rectangulaires ou en losanges et les dimensions sont variées (de 22 x 16 à 45 x 30 cm), mais les dimensions dites anciennes peuvent être refabriquées pour certaines exigences locales. Les tuiles en ardoise se fixent par accrochage ou clouage, sachant que la méthode au clou est obligatoire pour les monuments historiques. Il existe des tuiles en ardoise en fibres-ciment qui se rapprochent esthétiquement des ardoises naturelles, mais qui n’ont rien de naturel. Plus calibrées, elles sont moins onéreuses et, bien évidemment, contrairement à leur appellation, ne présentent aucune traces d’amiante dans leur composition mais des fibres synthétiques.

Les tuiles en zinc

Le zinc est également un matériau naturel, aux nuances bleutées, dont la particularité est de se régénérer en surface. En fait, la patine qui se forme, au fil du temps, est une sorte de protection qui protège les tuiles en zinc des dégradations et qui évite l’entretien. Seuls certains types de pollution peuvent l’altérer comme les pollutions sulfureuses. Malléable, flexible, le zinc se prête à toutes les configurations, à condition de savoir le mettre en œuvre. Écologique, le zinc se recycle à hauteur de 95 %.

Les tuiles en lauze

La lauze est une pierre naturelle qui n’est utilisée que de manière très régionale et très ponctuelle pour les tuiles. Son coût élevé et son poids font qu’elle est de moins en moins plébiscitée. Les tuiles en lauze sont surtout employées dans les rénovations pour conserver un caractère typique à certaines demeures mais elles disparaissent dans les constructions neuves. La tuile en lauze présente pourtant l’avantage de bien résister aux attaques des champignons et des moisissures. Le challenge de taille est qu’il faut parfaitement maîtriser la technique de pose.

Un cas à part : les tuiles photovoltaïques

Les tuiles photovoltaïques remplacent avantageusement les panneaux du même nom, peu esthétiques. Elles permettent de transformer l’énergie solaire en électricité, en s’intégrant avec discrétion dans la toiture, mais exigent un investissement assez lourd qui comprend également l’installation d’un système de récupération d’énergie pour éventuellement le chauffage.

Vous avez besoin d’aide pour vos projets de travaux ? Quotatis trouve gratuitement jusqu’à 5 artisans qualifiés près de chez vous. Décrivez votre projet en quelques minutes et choisissez le pro qui réalisera votre installation. 
Quotatis est une entreprise du groupe Adeo (Leroy Merlin, Bricoman, Weldom…) et l’un des leaders européens de la mise en relation entre particuliers et professionnels du bâtiment avec 800 000 projets de travaux détectés chaque année.

[yasr_visitor_votes]