Isolation et plancher chauffant

L’installation d’un plancher chauffant est soumise à certaines normes : choix des matériaux, résistance thermique, certification de l’entreprise qui procède à la pose. Tout ce qu’il savoir sur la réglementation des plancher chauffant.

Isolez votre logement

Isolation : normes et isolants

Pour les planchers chauffants installés au rez-de-chaussée, il est nécessaire de bien isoler car ces pièces de vie sont souvent positionnées au-dessus d’espaces non chauffés comme le vide-sanitaire ou le sous-sol. Une bonne isolation permet d’éviter jusqu’à 10% de déperditions thermiques !

Plusieurs types d’isolants peuvent être employés mais doivent être certifiés Acermi : mousse de polyuréthane, polystyrène expansé ou extrudé, proposés en plaques planes ou à plots :

  • Les plaques planes sont quadrillées pour faciliter l’installation mais la mise en place reste complexe. Les tubes sont maintenus avec des agrafes. Les caractéristiques thermiques de ces plaques planes sont bonnes.
  • Les plaques à plots permettent un placement plus facile des tubes, les écarts étant directement intégrés avec les plots. C’est une solution économique mais la performance thermique est beaucoup moins élevée que les plaques planes.

Pour les planchers électriques, on utilise des plaques planes sur lesquelles un treillis est posé. Les résistances sont fixées sur ce treillis. Certaines résistances sont d’ailleurs vendues directement attachées sur le treillis qu’il suffit de dérouler.

Le Document Technique Unifié (DTU)

L’entreprise spécialisée dans la pose de votre plancher chauffant doit se référer au DTU (Document Technique Unifié) 64.14 qui donne les exigences minimales d’isolation thermique concernant l’isolant, selon le cas où la pièce à chauffer est sur un terre-plein, sur vide sanitaire ou sur une autre pièce chauffée. L’isolation thermique minimum même sur pièce chauffée doit être supérieure à 0,75 m2°C/W.

Pour le plancher chauffant électrique, l’isolant doit proposer une résistance thermique au moins égale à 2,5 m2 K/W s’il est en contact avec l’extérieur, de 2,2 m2 K/W s’il est en contact avec une pièce non chauffée et de 1 m2 K/W s’il est au-dessus d’une autre pièce chauffée.

créez votre projet plancher chauffant