A savoir avant de construire une piscine enterrée

Avant de vous lancer dans la construction de votre piscine enterrée, il convient de connaître les démarches administratives à effectuer et les règles à respecter. Découvrez le protocole à suivre afin d’entreprendre vos travaux sereinement !

Les réflexions à mener en amont de la construction

L’installation d’une piscine enterrée implique un certain nombre d’éléments auxquels vous devez prêter attention.

  • Où implanter votre piscine ?

Avant la construction de votre piscine, vous devez bien entendu réfléchir à son emplacement. Choisissez de préférence un endroit ensoleillé qui soit à l’abri du vent, et attention à la végétation autour, vous aurez ainsi moins de nettoyage à faire !

Enfin, pensez aux  » à côté », comme l’installation d’un abri de jardin pour ranger les affaires piscine, à une douche extérieure, pour conserver une eau propre plus longtemps.

Quotatis vous permet de trouver des artisans qualifiés et disponibles près de chez vous.

En réalisant une demande de devis vous pourrez comparez jusqu'à 5 propositions d'artisans qualifiés

Demander un devis

  • Quelles options pour votre piscine ?

Vous pouvez opter pour un système de nettoyage automatique, tels que les robots qui nettoient les parois et le fond de votre piscine. Vous pouvez également mettre en place un éclairage afin de bénéficier de votre piscine le soir venu. Une pompe à chaleur, enfin, vous permettra de chauffer l’eau de la piscine en faisant des économies. 

Attention, ces installations impacteront forcément le prix final de votre piscine ! Un robot automatique pour piscine coûte entre 800 et 2 000 euros.  Le prix d’une pompe à chaleur dépend quant à lui de la surface de votre piscine, mais il faudra compter entre 500 et 5 000 euros.

Quant à l’éclairage vous pouvez opter pour :

  • Des lampes solaires. Celles-ci ne nécessitent pas de raccordement électrique et sont disposées autour de la piscine par exemple. Leur prix peut varier entre 10 et 400 euros pour des lampes élaborées.
  • Des projecteurs immergés à incandescence, halogènes ou LED. Pour les deux premiers, comptez environ 100 euros. Pour les projecteurs LED, vous devrez débourser entre 100 et 800 euros. Plus chers, ils ont une durée de vie plus importante et une consommation électrique moindre.
  • La fibre optique ou le ruban LED offrent un éclairage esthétique. Comptez environ 1 000 euros pour leur achat !

Piscine : les démarches administratives à suivre

Les démarches à suivre avant le début de vos travaux dépendent du type de piscine que vous souhaitez construire.

  • Si votre piscine a une superficie comprise entre 10 et 100 m2 et que vous souhaitez construire un abri possédant une hauteur inférieure à 1m80, vous avez simplement besoin d’effectuer une déclaration préalable de travaux en mairie en remplissant le formulaire Cerfa 13 703*06.
  • Si votre abri de piscine compte plus d’1m80, il faut alors faire la demande d’un permis de construire, en remplissant le formulaire Cerfa 13 406*06.
  • De même, si la superficie de votre piscine dépasse 100 m2, vous devez réaliser une demande de permis de construire, indépendamment de la taille de l’abri.

A noter 

Une fois votre permis de construire accepté, il vous faudra encore effectuer une déclaration d’ouverture de chantier (Cerfa 13 407*02) au moment de commencer les travaux.

 

Les règles d’urbanisme

La loi stipule une distance minimale de 3m entre le bord d’une piscine enterrée et la clôture du voisin. Il faut cependant vous rendre en mairie afin de consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme) ou le RNU (Règlement National d’Urbanisme) et ainsi connaître la réglementation spécifique à votre commune.

Des arrêtés municipaux peuvent également imposer des contraintes concernant la couleur de votre piscine enterrée ou les matériaux à utiliser.

Piscine et impôts 

En construisant une piscine enterrée, vous augmentez la valeur locative de votre propriété, ce qui implique une modification de la taxe foncière et de la taxe d’habitation. Vous devez de ce fait déclarer votre piscine jusqu’à 3 mois après la fin des travaux auprès du centre d’impôts.

A ces taxes s’ajoute une taxe d’aménagement.

Les piscines de moins de 10 m2 ne sont cependant soumises à aucune taxe.

Les règles de sécurité obligatoires 

Depuis 2004 et pour toute construction de piscine, la loi impose l’installation d’un système de sécurité afin d’empêcher la noyade de jeunes enfants. Il existe quatre types de dispositifs qui doivent répondre aux normes AFNOR :

  • Clôture ou barrière de sécurité (norme NF P90-306) : les barrières doivent faire au moins 1,10 m et vous devez compter environ 1 000 euros pour des barrières fixes.
  • Système d’alarme (norme NF P90-307). Son prix varie entre 200 et 1 000 euros. Il existe deux types d’alarmes :  
  • A immersion. Elle se déclenche lorsqu’un mouvement suspect est détecté dans le bassin.
  • Périphérique (plus chère). Elle détecte les mouvements autour de la piscine, dans un périmètre défini.
  • Couverture de piscine (norme NF P90-308) : il s’agit d’installer des bâches de sécurité, dont le prix peut varier entre quelques centaines d’euros et 1 000 euros.
  • Abri de piscine (norme NF P90-309).

Bon à savoir

L’utilisation d’une couverture de piscine ou d’un abri permet de maintenir l’eau chaude et propre plus longtemps.

 

Vous connaissez maintenant les procédures à suivre ainsi que les détails importants auxquels vous devez réfléchir avant de vous lancer dans la construction de votre piscine !

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez nos conseils travaux et idées inspirantes pour vous sentir à merveille dans votre chez vous!

[yasr_visitor_votes]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *