Ecoconception et étiquetage énergétique

Des conditions minimum de rendement énergétique et des limites en termes d’émissions de polluants ont été mises en application en 2015 via la directive énergétique des produits. Sont concernés : les chaudières, chauffe-eau, pompes à chaleur, systèmes solaires, etc. Par ailleurs suite à la directive d’étiquetage énergétique, les caractéristiques des équipements de chauffage et d’eau chaude sont maintenant affichés sur chaque produit.

Chauffage : Écoconception et étiquetage

En 2015, la Commission Européenne a mis en place les directives Écoconception et Étiquetage énergétique qui s’appliqueront aux équipements d’eau chaude et de chauffage.

Ces deux directives visent à atteindre les objectifs du Plan 20/20/20 à l’horizon 2020 :

  • Faire passer la part des énergies renouvelables à 20%
  • Réduire les émissions de CO2 de 20%
  • Diminuer la consommation d’énergie primaire de 20%

L’objectif de la directive Ecoconception est d’éliminer progressivement du marché les produits au rendement saisonnier inférieur à 86%.

Les normes Ecoconception et l’Etiquetage énergétique sont obligatoires à partir du 26 septembre 2015.

Depuis le 26 septembre 2015, l’étiquette énergie sera apposée sur tous les appareils de chauffage et de production d’eau chaude. Elle permettra aux consommateurs de choisir en toute transparence la solution la plus performante.

Étiquette chauffage

L’étiquetage énergétique est applicable sur les produits dont la puissance est inférieure à 70kW.

Elle a pour objectif d’apporter aux consommateurs des informations justes, identifiables et comparables concernant la performance et la consommation énergétique du produit.

L’étiquette énergie, apposée sur chaque appareil, comporte de nombreuses informations : efficacité énergétique, consommation annuelle d’énergie, nom du fabricant, niveau sonore etc…

Les équipements de chauffage concernés

  • les chaudières gaz, fioul, électriques
  • les pompes à chaleur toutes énergies (PAC)
  • les chaudières micro-cogénération (dont la puissance électrique maximale est supérieure à 50 kW)

N’hésitez pas à demander aux professionnels de chauffage, au moment de la réalisation du devis, la classe énergétique du produit qu’ils proposent d’installer.