Climatisation et bilan énergétique

Les systèmes de climatisation réversibles, pompes à chaleur air-air, air-eau, sol-eau ou eau-eau remplacent peu à peu les climatiseurs classiques très énergivores. Leur performance pour un coût moindre séduit de plus en plus.

Installez votre climatisation

La climatisation réversible, qui fonctionne grâce à une pompe à chaleur est en train de supplanter le climatiseur classique électrique beaucoup trop énergivore. En effet, ce dernier fonctionne comme un réfrigérateur en reposant sur des échanges de chaleur entre l’air ambiant de la pièce et un fluide frigorigène, d’où une consommation énorme au niveau électricité avec une succession d’arrêts et de démarrages du système. En revanche, la pompe à chaleur réversible, qui chauffe l’air mais aussi le refroidit, est beaucoup plus efficace mais surtout plus économe, qu’elle soit air-air, air-eau, sol-eau ou eau-eau.

Les PAC, pour une climatisation économique

La Pac Air-air refroidit l’air ambiant à partir de l’air extérieur et sa consommation est minime puisque son COP (Coefficient de Performance), qui représente le nombre de kW/h de chaleur ou de froid produit pour 1 kW/h d’électricité consommée est estimée à 3.

Cette économie d’énergie permet d’amortir en seulement quelques années le prix de la pompe à chaleur réversible air-air.

Les pompes à chaleur réversibles air-eau, sol-eau ou eau-eau refroidissent un air extérieur à partir de l’eau circulant dans le sol, via un plancher chauffant-rafraichissant par exemple. Elles permettent de baisser de 2 à 4°C l’air ambiant et ne consomment que très peu d’électricité pour fonctionner.

Avec la VMC, améliorez votre bilan énergétique

Pour améliorer le bilan énergétique d’une habitation, une autre solution existe, la VMC ou Ventilation Mécanique Contrôlée, couplée à un puits canadien (un conduit enterré à 2m de profondeur dans le jardin, qui capte l’air extérieur pour le faire circuler sur plusieurs mètres). En effet, le sol a une température qui avoisine les 13°C en été, donc l’air capté se refroidit automatiquement en circulant dans le conduit. Il s’agit d’un système plutôt réservé lors d’une construction neuve car la mise en œuvre est compliquée et très onéreuse en rénovation.

Pour tout savoir : le DPE

Pour connaître réellement la performance énergétique d’une habitation, le DPE ou Diagnostic de Performance Énergétique est important. Il évalue notamment la consommation d’énergie d’une climatisation et la quantité de gaz à effet de serre émise. Il propose également des recommandations pour améliorer certaines situations et il est obligatoire à la vente depuis novembre 2006 et à la location depuis juillet 2007.

A savoir : Une isolation correcte ainsi que la pose de double-vitrage jouent également un rôle climatique très important et évitent la surconsommation électrique d’un climatiseur.

Que pensez-vous de cet article ?