Quelles chaudières gaz donnent droit au crédit d’impôt ?

Vous avez prévu d’installer ou de remplacer votre système existant par une chaudière gaz ? Sachez que certains modèles donnent droit à une aide financière de l’Etat, un critère non négligeable pour réduire le montant de ses travaux. En savoir plus.

Parmi toutes les chaudières gaz proposées par les fabricants, voici les 3 types de technologies qui donnent droit au crédit d’impôt :

  • La chaudière gaz hybride
  • La chaudière gaz à condensation
  • La chaudière gaz à micro-accumulation

Ces chaudières gaz permettent de bénéficier de 30% de crédit d’impôt. Concrètement, vous aurez droit à 30% de réduction sur le montant du matériel. A noter cependant, cette majoration n’est possible que si vous faites appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), une certification mise en place par l’Etat, qui permet d’identifier les spécialistes en rénovation énergétique.

La chaudière gaz hybride : une des plus performantes

Ce type de chaudière fonctionne avec une pompe à chaleur et une chaudière à condensation. Nouvelle génération de chaudière oblige, son fonctionnement repose sur l’utilisation deux technologies : les énergies renouvelables et le gaz. La chaudière va privilégier telle ou telle énergie en fonction de critères préalablement définis (limite de prix du gaz à ne pas dépasser par exemple), mais aussi en fonction de la température extérieure. La chaudière gaz hybride fonctionnera toujours en fonction du meilleur rapport rendement / prix.

Selon les besoins et tarifs des énergies dont le prix est soumis aux variations du marché  (électricité, gaz, etc), vous pouvez choisir d’utiliser en priorité la pompe à chaleur, ou le mode énergie traditionnelle.

La chaudière gaz est particulièrement adaptée pour le logement neuf !

La chaudière à condensation : le modèle standard nouvelle génération

C’est la nouvelle chaudière standard, plus performante et plus économique, car comme son nom l’indique, elle utilise l’énergie des fumées de combustion pour chauffer le circuit de chauffage. Ce procédé permet d’augmenter le rendement de la chaudière de 10 à 15% tout en utilisant moins de combustible.

Populaire car adaptée à toutes les configurations de logement, que ce soit pour une pose au sol ou une pose murale, la chaudière à condensation se raccorde à tous les systèmes de chauffage à eau existants. Son utilisation est optimisée avec des équipements qui fonctionnent à basse température.

A noter, pour les chaudières à condensation, il est impératif de vérifier que le conduit de cheminée soit compatible avec ce type d’équipement.

La chaudière gaz à micro-cogénération pour produire sa propre électricité

La particularité de cette chaudière est qu’elle produit en même temps de l’électricité et de l’eau chaude. Cet équipement permet donc de réduire sa facture d’électricité, d’alimenter les systèmes de chauffage à eau, et de produire de l’eau chaude sanitaire.

Cet équipement, longtemps réservé au secteur résidentiel, commence tout juste à s’installer dans les habitats privés. La chaudière gaz à micro-cogénération représente un investissement important en comparaison avec la chaudière hybride ou la chaudière à condensation, mais le coût total des travaux peut être réduit de 30% grâce au Crédit d’impôt et autres aides financières réservées à l’amélioration de la performance énergétique de son logement.

Il s’agit d’un investissement à long terme qui offre l’avantage de produire et donc d’auto-consommer l’électricité, tout en produisant de l’eau chaude sanitaire et du chauffage pour la maison. La chaudière gaz à micro-cogénération est adaptée pour tous le neuf et les projets de rénovation.

Que pensez-vous de cet article ?