Pompe à chaleur : bénéficiez d’une aide financière

Le rendement des pompes à chaleur s’est nettement amélioré depuis quelques années, généralement utilisé en complément d’une chaudière, de plus en plus d’habitations sont équipées uniquement d’une pompe à chaleur comme solution de chauffage et production d’eau chaude sanitaire. Les énergies calorifiques exploitées avec la géothermie et aerothermie font d’elle une solution écologique et une excellente alternative au système de chauffage classique. Le coût moyen d’installation de pompe à chaleur est d’environ 15 000€, ce coût peut être fortement réduit par les nombreuses aides pour la transition énergétique. On fait le point sur ces différentes aides financières.

Crédit d’impôt pour la pompe à chaleur 

Le crédit d’impôt sur le revenu vous permettant de déduire une partie de vos dépenses réalisées dans l’objectif d’améliorer la qualité environnementale de votre habitation. Les travaux d’installation d’une pompe à chaleur sont éligibles au crédit d’impôt (Catégorie : Équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable)

Pour bénéficier du crédit d’impôt, vos travaux doivent être réalisés dans votre habitation principale, et celles-ci doivent dater de plus de deux ans.

Le taux déductible est de 30 % du montant des dépenses éligibles (hors main d’oeuvre).

Toutes les pompes à chaleur à l’exception de la PAC Air/Air sont éligibles au crédit d’impôt CITE.

Pompe à chaleur : Éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt permet de financer les travaux de rénovation énergétique des logements. Ce prêt peut être accordé au propriétaire de logement et au syndicat de copropriétaires jusqu’au 31 décembre 2018. L’installation d’un chauffage utilisant les énergies renouvelables tel que la pompe à chaleur vous donne droit à l’éco-prêt à taux zéro.

Vous allez pouvoir bénéficier d’un éco-prêt, si votre logement a été construit avant le 1er janvier 1990 et qu’il est utilisé en tant que résidence principale.

Le montant maximum accordé est de 30 000 €, remboursable sans intérêt. Vous n’avez le droit qu’à un seul éco-prêt par logement. La durée maximale de remboursement de l’éco-prêt est de 15 ans pour les travaux de rénovation les plus lourds.

La TVA réduite à 5.5% pour les PAC

La TVA à 5,5% concerne les travaux d’amélioration énergétique, les pompes à chaleurs en font partie. Toutes fois le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans.

Pour simplifier, la TVA à 5,5 s’applique aux travaux éligibles au Crédit d’impôt De Transition Energétique (CITE) donc seule la pompe à chaleur Air/Air n’est pas éligible.

Pour en bénéficier, vous devez remettre à l’entreprise qui effectue les travaux une attestation, datée et signée, mentionnant que l’immeuble est achevé depuis plus de deux ans et qu’il est affecté à un usage d’habitation. Vous devez également attester que les travaux entrepris ne répondent pas aux critères de la production d’un immeuble neuf.

L’éco-subvention de l’ANAH « Agence nationale de l’habitat » 

L’Agence nationale de l’habitat peut accorder une subvention pour la réalisation de travaux dans les logements ou immeubles anciens (datant au moins de 15ans). L’installation d’une pompe à chaleur fait partie des travaux éligibles à cette aide. Toutes fois, l’Anah décide de l’attribution selon le montant des travaux et des conditions de ressources du foyer.

Pour plus d’information concernant ces aides prenez contact avec votre agence locale ou sur le site officiel de l’Anah.

Aides locales : Contactez votre agence départementale « ANIL»

Les aides locales dédiées à la rénovation de l’habitat sont généralement ouvertes aux propriétaires qui réalisent des travaux d’économie d’énergie dans leur résidence principale. Ces aides varient selon les zones géographiques, pour connaître l’ensemble des aides disponibles contactez l’agence ANIL de votre département.