Quelles sont les aides financières pour les primo-accédants?

économie et écologie

En tant que primo-accédant, il est possible de recourir à des dispositifs particuliers qui vous aideront à transformer votre rêve d’accession à la propriété en réalité. Décryptage.

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ), un prêt destiné aux primo-accédants

Réservé aux primo-accédants pour le financement d’une résidence principale uniquement, le Prêt à Taux Zéro ou PTZ, est un prêt qu’on peut obtenir auprès d’un établissement ayant passé une convention avec l’État.

En principe le PTZ vise à financer l’achat ou la construction d’un logement neuf mais il peut s’appliquer dans certains autres cas à :

  • l’achat d’un bien immobilier ancien avec travaux importants l’assimilant fiscalement à un bien neuf
  • la transformation d’un local (neuf ou ancien) à destination de logement
  • un logement ancien dont les travaux (création de surface habitable supplémentaire, assainissement, modernisation…) représentent 25% du coût total de l’opération (soit au minimum un tiers de la valeur d’achat du logement seul)

Le PTZ est soumis à des conditions de ressources qui varient selon le lieu de résidence et le nombre d’occupants. Le montant, la durée du remboursement dépendent des revenus, de la composition du foyer et de la zone géographique où se situe le futur logement. Selon les cas, il s’étend de 20 à 25 années.

Il faut savoir que même si toutes les conditions sont remplies, l’établissement de crédit peut refuser d’accorder ce prêt, qui doit, par ailleurs, être adossé à un prêt immobilier classique, afin de couvrir le financement global. Le PTZ peut en assurer jusqu’à 40%.

Les autres financements pour le premier achat

  • Des aides sont accordées par un certain nombre de communes, de régions ou de départements, qui peuvent prendre la forme de subventions, de prêts à taux zéro complémentaires ou de baisse du prix du logement au mètre carré. N’hésitez pas à vous renseigner en mairie pour connaître les conditions d’éligibilité. Elles varient en fonction des lieux de résidence et des ressources du foyer.
  • Le PAS (prêt d’accession sociale) est réservé aux ménages modestes ne dépassant pas un certain plafond de ressources. Comme pour le PTZ, il doit être accordé par un établissement lié à l’État par une convention. Il sert à financer l’acquisition ou la construction d’une résidence principale.
  • L’APL (aide personnalisée au logement) est bien connue des locataires, mais on ignore souvent que l’on peut aussi y recourir en tant que propriétaire qui rembourse un prêt. Si vous avez contracté un PAS ou bien un prêt aidé à l’accession à la propriété ou prêt conventionné, vous pouvez en faire la demande. Et ceci, que vous achetiez dans le neuf ou l’ancien.

L’apport personnel, un vrai plus ?

Un apport personnel conséquent sera toujours un plus, néanmoins, emprunter sans apport reste possible, mais cela requiert d’avoir un dossier irréprochable et de s’armer d’arguments solides face aux banquiers. Si vous bénéficiez d’une épargne importante, que vous êtes en CDI ou disposez de placements financiers, vous marquerez des points, même sans apport. C’est là qu’un PEL (plan épargne logement) ou une assurance vie peuvent s’avérer utiles…

Primo-accédants, n’ayez crainte, de nombreux financements dédiés ont été pensés pour faire de votre rêve de propriété une réalité. Le PTZ est le dispositif phare qui vous permettra de couvrir jusqu’à 40% de vos besoins de financement, en fonction de votre situation. Il est possible de faire une simulation en ligne. Gardez en tête qu’un montage financier complexe, mais intéressant, composé de plusieurs prêts aidés, pourra vous aider à disposer d’un dossier solide.

 

Vous avez besoin d’aide pour vos projets de travaux ? Quotatis trouve gratuitement jusqu’à 5 artisans qualifiés près de chez vous. Décrivez votre projet en quelques minutes et choisissez le pro qui réalisera votre installation. 
Quotatis est une entreprise du groupe Adeo (Leroy Merlin, Bricoman, Weldom…) et l’un des leaders européens de la mise en relation entre particuliers et professionnels du bâtiment avec 800 000 projets de travaux détectés chaque année.

[yasr_visitor_votes]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *