Quel parquet pour la salle de bains ?

Parquet salle de bain

Installer du parquet dans sa salle de bains : mission impossible ? Pas du tout ! Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible d’installer du parquet dans cette pièce. De quoi donner à votre salle de bains ou votre salle d’eau une allure authentique, une chaleur naturelle et du style.

Il suffit de sélectionner les essences de bois adaptées à une utilisation en pièce humide. Le mot d’ordre dans la salle de bains étant l’étanchéité, il est indispensable d’opter pour un parquet massif résistant et imputrescible. On préfèrera aussi un certain type de pose. Explications.

Les essences de bois exotique : la solution parfaite pour la salle de bains

Les essences les plus adaptées pour un parquet destiné à la salle de bains sont les essences de bois exotiques. Naturellement imputrescibles, elles sont aussi résistantes et offrent une vraie noblesse à votre sol. On peut ainsi opter pour un parquet massif en teck, en kempass, en bambou, en wengé, en merbau, en iroko, en ipé, en padouk, ou en moabi… Les veines et les coloris différents vous permettront de créer une salle de bains aux tonalités claires, tantôt foncées, selon l’ambiance que vous souhaitez installer.

Vérifiez la présence de labels qui garantissent une gestion durable des forêts. Côté prix, le parquet massif reste une option assez onéreuse (de 60 à 100€/m2 en moyenne), d’autant plus quand on opte pour une essence de bois exotique. 

Une alternative plus économique : opter pour des essences de bois européens traités spécialement pour être posés dans une salle de bains. Attention à bien vérifier ce critère à l’achat car ce n’est pas le cas pour tous… On peut par exemple trouver du parquet massif en frêne, en pin maritime, en peuplier ou en épicéa traités pour résister à l’humidité.

Parquet huilé avec pose collée

L’étanchéité du parquet choisi pour la salle de bains est la condition sine qua non pour obtenir un résultat à la fois esthétique et durable. C’est pourquoi le parquet huilé est le plus adapté aux pièces humides. Contrairement au parquet vitrifié, il présente l’avantage de « ne pas enfermer » le bois et évite ainsi à l’eau de stagner. Un critère indispensable dans la salle de bains !

La pose est également un critère important. Dans cette pièce, la pose collée est recommandée. Elle apporte une meilleure résistance aux variations d’humidité et de température que subissent les pièces humides. Un seul impératif : utiliser pour la pose une colle polyuréthane qui dispose d’une très grande résistance à l’eau.
De la même manière, le parquet dans la salle de bains est souvent posé avec une pose à joints dite « pont de bateau ». Les lames sont mises bout à bout et les joints sont en mastic polyuréthane. Si ces derniers sont traditionnellement noirs, on en trouve aujourd’hui dans différents coloris dont le blanc. On peut ainsi créer un contraste esthétique entre les lames de parquets et les joints, par exemple en optant pour une essence de bois claire et des joints foncés.

On peut alors choisir entre deux types de collage :

  • Le collage au cordon convient aux lames de parquet à rainures et languettes. Ce collage est compatible avec de nombreux supports. L’avantage de ce collage est qu’il améliore l’isolation sonore. Les cordons de colle se disposent de manière continue et espacée de 10 à 15 cm et perpendiculairement aux lames.
  • Le collage en plein est la méthode la plus utilisée. La colle s’applique directement sur le sol à l’aide d’une spatule crantée avant la pose du parquet. Ensuite, l’encollage du sol est réalisé par petites surfaces pour permettre une meilleure prise de la colle.

Les alternatives économiques au parquet

Il existe aussi des alternatives plus économiques que le parquet massif, qui permettent de profiter de profiter de l’aspect bois dans sa salle de bains sans les inconvénients de ce matériau.

  • Les sols en PVC imitent de nombreux matériaux, dont le parquet. Bois clair ou foncé, veiné ou non : l’offre est aujourd’hui très vaste.
  • Le carrelage aussi imite le bois ! Revêtement traditionnel pour la cuisine ou la salle de bains, il revêt l’aspect bois sans complexe.
  • Le stratifié est aussi une option intéressante. Résistant et simple d’entretien, il se présente en lames ou en dalles. Le stratifié imite le chêne, le pin, et même le bois noir… Certaines collections recréent la finition joints « pont de bateau » !