Les portes intérieures : pensez aux solutions gain de place !

Porte coulissante

Pour relier deux espaces ou deux pièces, il s’avère parfois très pratique d’opter pour des modèles alliant esthétisme et gain de place, à l’image des portes coulissantes ou pliantes. Très pratiques, ces portes intérieures se déclinent en divers matériaux, des plus simples aux plus qualitatifs (verre, aluminium). En applique, suspendue ou bien escamotable (à galandage), la porte gain de place offre diverses possibilités pour séparer deux pièces, créer un espace dédié et, bien sûr, optimiser l’espace. Zoom sur ces différents types de portes.

Guide des portes intérieur 

La porte coulissante en applique

Porte-coulissante-sur-rail-placard-Kazed
Porte coulissante sur rail – Placard Kazed

Aussi nommée porte sur rail, cette version de la porte coulissante est un choix bon marché et simple à mettre en œuvre. Installé sur un rail au sol, le vantail coulisse le long du mur mais reste visible en position ouverte. Si la porte choisie est faite d’un matériau léger, elle est maintenue par des ferrures munies de roulettes accrochées à des profilés en aluminium. Pour les portes plus lourdes, le vantail est plutôt accroché à des chariots de coulissement munis de galets de roulement intégrés dans un rail spécifique dit tubulaire (cylindrique).
Ce système n’est pas conçu pour supporter des poids trop lourds. Peu chère – l’entrée de gamme en grande surface de bricolage démarre autour de 45€ –  la porte coulissante en applique est particulièrement adaptée pour les placards type dressings, à l’image des portes coulissantes sur rails proposés par la marque spécialisée Kazed.

La porte coulissante suspendue

Porte-coulissante-suspendue-Leroy-Merlin
Porte coulissante suspendue Leroy Merlin

Ce type de porte fonctionne également sur rail, mais ce dernier est fixé au plafond ou en haut de l’encadrement prévu pour la porte, ce qui lui vaut d’être qualifié de « suspendu ». La porte circule sur le rail fixé à cet effet. Idéale pour séparer deux pièces, tel l’espace chambre et la salle de bains dans le cadre d’une suite parentale, par exemple, la porte coulissante suspendue, sans rail au sol, est ainsi très pratique : aucun risque de trébucher (puisqu’aucun rail n’est posé au sol) et le gain de place est réel par rapport à une porte battante. Le rail, visible peut être laissé tel quel s’il affiche un style design ou un matériau en adéquation avec votre décoration intérieure, par exemple. De nets progrès ont été faits en termes d’esthétique ces dernières années (design original, décor inox…). Sinon, on peut opter pour un cache-rail, c’est-à-dire un habillage, en métal ou en bois (le plus souvent à peindre). Magasins spécialisés et grandes surfaces de bricolage comme Leroy-Merlin proposent de nombreuses déclinaisons de matériaux et de styles de portes coulissantes suspendues.

 

 

La porte coulissante à galandage

Porte-à-galandage-Leroy-Merlin
Porte à galandage Leroy Merlin

Si les portes coulissantes sur rails, en applique ou suspendues, présentent l’avantage d’être peu chères et simples à mettre en œuvre, elles restent visibles une fois ouvertes et ainsi occupent de la place sur le mur, le rendant inutilisable pour y installer un meuble, une prise ou encore un interrupteur. En revanche, la porte coulissante à galandage ne pose pas ce problème car elle est escamotable. Rien n’empêche, en effet, d’installer un meuble contre la cloison puisqu’une fois fermée, la porte glisse totalement pour rentrer dans le caisson installé à cet effet dans la cloison murale. Cette solution gain de place s’intègre ainsi parfaitement dans l’habitat et permet d’exploiter au mieux l’espace.
La porte coulissante intégrée à galandage s’avère donc très appréciable pour les petits espaces, mais son intégration naturelle dans l’intérieur est aussi prisée dans les logements plus grands où elle crée une séparation naturelle. Discrète, elle fluidifie la circulation dans l’habitat tout en imposant son style. Pourquoi ne pas adopter un esprit verrière, par exemple ? Certains magasins spécialisés pourront vous proposer ce genre de prestation, comme Lapeyre.
Mais attention, une porte à galandage nécessite des travaux et reste donc à privilégier dans le neuf ou dans le cas d’une rénovation lourde. En effet, une porte coulissante de ce type doit être posée en même temps que les cloisons nécessaires au fonctionnement du système : le châssis s’escamote dans le mur, dans une zone dite de « refoulage ». La porte s’inscrit ainsi dans un châssis métallique, à peine plus haut qu’elle et se fixe entre deux cloisons. C’est grâce à un rail en partie haute que la porte coulisse naturellement. De plus, opter pour un modèle avec un système de « frein » ou « stoppeur » lui permet de s’arrêter en douceur en fin de course.
Le prix d’une installation de porte à galandage varie en fonction de la qualité des éléments qui le composent dont le châssis et la porte (à partir de 100€ chacun en grande surface de bricolage) et de l’installation. N’hésitez pas à comparer les devis surtout s’il s’agit de dimensions sur mesure. En version porte pleine, avec des vantaux alvéolaires, en bois massif, vitrée ou semi-vitrée avec du verre simple ou décoratif, la porte coulissante à galandage se décline en de nombreuses finitions esthétiques…

La porte coulissante à galandage télescopique

Porte-coulissante-telescopique-Eclisse
Porte coulissante télescopique Eclisse

La porte à galandage peut aussi être proposée en version télescopique, c’est-à-dire installée sur double rail. Ce système divise ainsi par deux l’espace dans la cloison. Aussi est-il particulièrement indiqué si le panneau de la porte est trop large pour coulisser entièrement dans la cloison, par exemple. La marque française Eclisse en fait la démonstration.
A cause de la présence de deux rails, l’épaisseur de la cloison ne doit pas être trop importante et les raccords de finition doivent être soignés.
Dans tous les cas, l’installation d’un système coulissant à galandage ne s’improvise pas et doit être de préférence réalisée par un professionnel. Bricoleurs amateurs, s’abstenir…

La porte pliante

Portes-pliantes-vitrees-Reynaers
Portes pliantes vitrées Reynaers

Très maniables, grâce à leurs vantaux de faible largeur qui se replient sur eux-mêmes, les portes pliantes sont suspendues à un rail haut et les vantaux maintenus par un système d’emboîtement. Ingénieux, ce système permet un gain de place puisqu’il n’a pas besoin de débattement et évite les vis qui gêneraient le coulissement. C’est pourquoi la porte pliante est très prisée pour gagner de l’espace : on peut y recourir pour séparer un coin nuit au sein d’une pièce à vivre, ou le couloir d’une cuisine, par exemple.
L’un des exemples types est la porte dite accordéon. Celle-ci a connu son heure de gloire dans les années 80, mais a subi depuis des améliorations pour adopter les codes de l’habitat contemporain. Adieu le look « eighties », place à des coloris et à des matières tendance. Ce système s’avère particulièrement utile pour fermer et ouvrir un placard de type dressing, cagibi ou petite remise.
Certains modèles récents de portes pliantes sont vitrés et dotés de menuiseries en aluminium. Leur allure contemporaine et leur praticité en font de véritables baies vitrées pliables, à l’image des portes pliantes Reynaers qui peuvent offrir un accès vers l’extérieur ou sur une extension de type véranda, par exemple.
La nouvelle génération de portes pliantes s’habille ainsi de matériaux plus qualitatifs…

En conclusion, sur rail au sol, suspendue ou encastrée en galandage, la porte coulissante offre une solution pratique et à l’esthétisme actuel. Mais pour séparer une petite pièce ou fermer un placard, on peut aussi opter pour une porte pliante. L’offre sur le marché s’est largement étoffée depuis les premiers modèles de portes accordéons. N’ayant pas besoin de débattement, contrairement à la porte battante traditionnelle, la porte coulissante et la porte pliante offrent un gain de place appréciable sans sacrifier la décoration !