Comment bien ventiler sa salle de bain

Pièce critique de la maison, car sujette à l’humidité, la salle de bains, parfois sans fenêtres, doit faire l’objet de toute les attentions. Renouveler l’air régulièrement est indispensable : voici différentes solutions pour ventiler sa salle de bains.  

Guide Ventilation 

Une aération de la salle de bain naturelle

Ouvrez la fenêtre !

Ce n’est pas le cas pour toutes, mais si votre salle de bain dispose d’une fenêtre, vous avez là le moyen le plus simple et naturel de renouveler l’air. Après chaque bain ou douche, il est alors nécessaire d’ouvrir la fenêtre au moins 10 minutes pour évacuer les vapeurs d’eau. Cela permettra d’éviter que l’humidité reste dans la pièce.

Si votre salle de bain n’a pas de fenêtre, que vous avez les moyens et que la disposition du bâtiment le permet, pourquoi ne pas en faire poser une par un artisan ?

Aérez toute l’habitation

Si vous n’avez pas de fenêtre, vous pouvez aussi créer des courants d’air en ouvrant les autres fenêtres de la maison. Il vous suffit alors de penser à laisser la porte de la salle de bain ouverte. Évidemment, en hiver, cette solution n’est pas envisageable : cette aération naturelle est un moyen qui va venir s’ajouter à d’autres systèmes de ventilation.

Mettez en place une ventilation naturelle

Pour ce faire, il faut installer deux grilles d’aération : une basse, où l’air frais va entrer, et une autre en hauteur, où l’air chaud va sortir. Cette technique s’appelle le tirage thermique, et fonctionne sans mécanisme particulier. Il suffit juste de laisser faire la physique ! Vous aurez alors un moyen économique et naturel d’aérer votre salle de bain.

Une aération de la salle de bain mécanique

Les ventilations mécaniques sont les moyens les plus utilisés pour aérer la salle de bain. Vous avez alors le choix entre la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) qui est privilégiée dans la construction de logements neufs, ou la VMP (Ventilation Mécanique Ponctuelle), qui ne concerne que les projets de rénovation. Il existe aussi la VMR (Ventilation mécanique répartie), qui se pose dans les mêmes conditions que la VMP.

La VMC : la solution idéale

La VMC (ventilation mécanique contrôlée) est un mécanisme d’aération qui permet de renouveler l’air de toute l’habitation. Généralement, toutes les constructions neuves en possèdent. Il est possible de l’installer aussi en rénovation, mais ce procédé est plus complexe. La VMC est la solution privilégiée pour aérer l’ensemble de l’habitat.

La VMP : une extraction de l’air adaptée

La VMP (ventilation mécanique ponctuelle) ne s’installe qu’en rénovation. Il s’agit d’un système qui extrait l’air d’une pièce pour la renouveler. Elle est couramment combinée à un interrupteur pour qu’elle se mette en marche durant l’utilisation de la salle de bain, mais il est recommandé d’investir dans une détecteur d’humidité, qui va permettre à la VMP de fonctionner tant qu’il y a de l’humidité. Avant tout achat, vérifiez le niveau sonor des produits, qui peuvent pour les moins chers être très bruyants.

La VMR : un renouvellement de l’air global

Il reste aussi la VMR (ventilation mécanique répartie). Contrairement à la VMP, la VMR est un système qui permet une ventilation générale de l’habitation. Elle s’appuie sur les extracteurs placés dans les pièces humides. Elle est privilégiée pour les rénovations, la VMC étant complexe à poser dans cas là, car plutôt adaptée aux logements neufs.  

Ce qu’il faut retenir

La ventilation est indispensable pour un air sain et éviter l’humidité dans son logement. Selon la configuration de votre salle de bains (avec ou sans fenêtre), et votre budget, les différentes solutions ne pourront qu’améliorer la qualité de votre air intérieur et donc de votre bien-être au quotidien.

 

Que pensez-vous de cet article ?