Comment aménager et décorer son intérieur quand on est locataire ?

S’il faut faire attention à ce qui figure sur le bail, de nombreuses solutions d’aménagement et de décoration permettent au locataire d’une logement de personnaliser son intérieur sans travaux. On vous dit comment ! 

Guide Revêtements murs 

Sur les murs, privilégiez les tons neutres

Repeindre un mur qui vous semble trop blanc ou à la peinture défraîchie est possible. Attention cependant à ne pas opter pour des choix trop radicaux. En effet, la loi prévoit que le logement reste facilement habitable, comprendre facilement louable. De ce fait, on proscrit des options comme le total look noir qui assombrira une pièce ou encore le rose fluo qui ne siéra pas au commun des mortels. Cela vaut aussi pour le papier peint. On évite les motifs trop psychédéliques. 

  • On peut opter pour des peintures de couleur beige, gris perle, taupe… Mais on peut aussi appliquer des couleurs plus prononcées, en choisissant, par exemple, de peindre un seul mur ou pan de mur dans une pièce. Dans une chambre, par exemple, on opte pour une peinture plus foncée ou tonique qui permettra de créer une tête de lit et rompra avec la monotonie des murs blancs.
  • On peut également choisir des papiers peints qui créeront une ambiance plus chaleureuse et recouvriront une peinture qui ne vous convient pas/plus. A condition, là encore, de brider vos envies trop originales. Par exemple, si vous optez pour du papier peint avec des personnages de dessin animé ou des animaux dans la chambre des enfants, il faudra le retirer lorsque vous quitterez le logement. En revanche, avec des tonalités douces et plus neutres, aucun souci. Si vous souhaitez rehausser votre intérieur d’un papier peint aux motifs géométriques ou graphiques, très tendance, misez sur un seul mur ou pan de mur. Vous créerez ainsi une touche très décorative sans imposer ce style partout.

En cas de doute, vérifiez les clauses de votre bail avant de faire votre choix de peinture ou de papier peint.

 

Des solutions pour changer de sol sans travaux

Optez pour des revêtements de murs et de sols dits repositionnables ou temporaires est une bonne solution pour personnaliser un logement à votre guise, sans le transformer. On ne peut pas casser le carrelage qui nous déplaît dans la cuisine pour en installer un autre sans autorisation écrite du propriétaire. En revanche, on peut le recouvrir d’un revêtement qui n’abîmera pas la surface en dessous.

  • Les dalles adhésives permettent d’apposer de nouveaux carreaux par-dessus ceux de l’ancien carrelage, comme des stickers, sans le détériorer.
  • Les dalles et lames PVC clipsables, très tendance, sont faciles à mettre en œuvre et ne nécessitent pas de travaux. Elles permettent de personnaliser une pièce à votre manière car le choix de motifs est très vaste. Dans une salle de bains on peut opter pour des dalles imitation carrelage ou même carreaux de ciment (très tendance). Dans une pièce à vivre, on peut miser sur des lames PVC imitant le parquet : clair, foncé, gris, il y en a pour tous les goûts ! Elles s’adaptent à n’importe quel sol et peut convenir à toutes les pièces.
  • Dans la cuisine, une crédence peut faire la différence ! Elle protège le mur des éclaboussures, tout en étant décorative. Vous pouvez opter pour des crédences adhésives ou magnétiques qui vous permettront de laisser libre cours à vos envies : couleurs toniques, effets graphiques ou matière, la diversité ne manque pas…
  • Enfin, si vous avez peur de vous lasser de votre papier peint, vous pouvez choisir pour du papier peint temporaire. Aussi appelé éphémère, il est facile à mettre en place et surtout, sans colle ! Ainsi, on le retire et on le repositionne aisément. Vous pourrez même l’emporter si vous quittez votre logement. Ni vu ni connu !

Des solutions pour décorer et structurer l’espace

  • Si vous avez du mal à voir le vieux parquet de votre salon, optez pour des tapis au style moderne, graphique, en noir et blanc ou en couleurs. On peut jouer sur les différentes tailles, les couleurs ou les motifs, et même jouer la superposition.
  • Pour personnaliser facilement son intérieur, on mise aussi sur les rideaux, que l’on peut accorder aux coussins ou aux plaids qui viendront parer sofa, canapés ou autres fauteuils. Pour éviter la corvée de reboucher les trous laissés dans les murs lors de votre départ, vous pouvez opter pour des tringles à rideaux sans perçage.
  • Pour redistribuer les pièces à votre guise ou créer de nouveaux espaces de manière modulable et sans travaux, pensez aux cloisons amovibles. On délimite facilement un espace nuit dans un double living ou un studio, on crée un coin bureau dans une chambre parentale… Ces cloisons se prêtent à tous les styles, en adoptant divers matériaux et dimensions. Nul besoin de percer les murs ou les plafonds pour les installer ; de plus, on peut les déplacer facilement.

La loi n°89-462 de juillet 1989 définit notamment les changements que peut apporter le locataire d’un logement. Ce dernier ne peut pas transformer les locaux qu’il loue sans l’accord écrit du propriétaire. En d’autres termes, seul le bailleur peut engager des travaux (sauf accord). En revanche, le propriétaire ne peut s’opposer à ce que le locataire aménage le bien à sa guise. 

 

Que pensez-vous de cet article ?