Bien choisir son sol vinyle ou PVC

sol en vinyl

Les sols vinyles et PVC ont le vent en poupe. Et pour cause, simples à installer et faciles à vivre, ces sols souples sont aussi prisés pour leur très bon rapport qualité-prix. De plus, ils se déclinent aujourd’hui en une multitude de couleurs, de motifs et de décors, en imitant par exemple, un parquet massif. On vous guide pour faire le bon choix.

Guide revêtements sols

Les sols souples (vinyle ou PVC) sont tous deux des revêtements fabriqués à partir de polychlorure de vinyle, une matière plastique.

  • Le sol vinyle est obtenu par enduction (application de la matière première liquide sur un support).
  • Le sol PVC est fabriqué par calandrage (matière première aplatie entre deux rouleaux). Outre cette différence de fabrication, leurs propriétés et applications sont les mêmes.

Sol PVC : pour quelle pièce de la maison ?

Avant de vous lancer dans le choix de votre sol vinyle ou PVC assurez-vous qu’il corresponde aux usages de la pièce de destination. En effet, en fonction de la pièce où il sera installé, votre sol subira notamment plus ou moins de passage. Donc nécessitera plus ou moins de résistance à certains critères. Cela déterminera entre autres l’épaisseur du revêtement.

On distingue ainsi trois types de pièces :

  • les pièces à passage occasionnel : bureau, chambre parentale
  • les pièces à passage fréquent : salon, salle à manger, séjour
  • les pièces à passage intensif : cuisine, chambre d’enfant, couloir

C’est l’épaisseur de la couche d’usure qui fera la différence. Plus elle est épaisse, plus le sol est résistant.

La norme NF UPEC est un bon repère. Elle permet de définir la résistance du sol selon sa résistance au passage (U) / sa capacité à résister aux poinçonnements (P) / sa résistance à l’eau (E) / sa résistance aux détergents (C). Plus les chiffres sont élevés, plus les sols seront résistants. Il est donc possible d’avoir un sol en PVC ou en vinyle dans une pièce humide. Il s’agit simplement de choisir un modèle adapté, en prenant en compte sa compatibilité avec ce type de pièce.

Sol PVC, sol vinyle : quel type de pose ?

Les sols souples se caractérisent par une facilité de pose comparé à du carrelage par exemple. Aujourd’hui, les sols vinyle et PVC peuvent s’installer de 3 types de pose:

  • En rouleau : Certains sols sont assez lourds et ne nécessitent pas de colle. D’autres peuvent être fixés avec une colle spéciale ou bien de l’adhésif double face. Les rouleaux mesurent généralement de 2 à 4 mètres. Avec ce type de pose, vous assurez une belle homogénéité du sol dans la pièce.
  • En dalles clipsables ou auto-adhésives : faciles à poser, les dalles permettent d’être remplacées individuellement en cas de souci. Si une trace indélébile ou un choc demeure, il suffit de changer la dalle concernée. Ni vu ni connu. Les dimensions de ces dalles sont généralement de 30 x 45 cm ou de 45 x 45 cm. Ce type de pose est particulièrement adapté pour recouvrir un ancien carrelage.
  • En lames clipsables ou auto-adhésives : faciles à poser, elles sont à privilégier pour créer un effet parquet. Tons naturels, imitation bois foncé ou blanchi : là encore, les possibilités sont nombreuses. Côté dimensions, on en trouve en différents formats rectangulaires ; les plus répandus étant 15 x 92 cm et 15 x 94 cm.

Les sols vinyles ou PVC évitent les travaux lourds. De plus, ils réconcilient recherche esthétique et budget. C’est pourquoi ils sont aujourd’hui très utilisés en rénovation. D’autant qu’ils se prêtent à tous les styles d’intérieur, du plus classique au plus contemporain. Comptez de 4€ à 7€ le mètre carré pour les entrées de gamme, en rouleaux ou sous forme de dalles ou de lames. Les prix peuvent atteindre 45 à 50€ le mètre carré en fonction du motif, de leurs caractéristiques et des dimensions désirées.

 

 

Que pensez-vous de cet article ?