Alarme et animaux domestiques : comment ça se passe ?

Quand on possède des animaux de compagnies, quelles sont les solutions pour sécuriser sa maison ? Quels systèmes faut-il privilégier impérativement pour éviter tout déclenchement intempestif de l’alarme ?

Guide alarme

Le type de détecteur : un choix capital

Les détecteurs volumétriques qui équipent les alarmes réagissent aussi au passage des animaux domestiques, chats et chiens. En effet, ils réagissent à la chaleur et ne sont pas capables de faire un distinguo entre la chaleur du corps humain et celui d’un animal.

Pour pallier ce problème, les fabricants ont planché sur la conception de détecteurs spécialement étudiés pour ne pas réagir à leur présence. Il en existe deux types : les détecteurs infrarouge de volume et les détecteurs «micro-ondes».

Comment fonctionne un détecteur infrarouge de volume ?

Ce détecteur prend en compte le volume et le poids de l’animal et évalue sa masse corporelle, définie par avance dans le système, grâce à un rayonnement infrarouge PIR.

Certains modèles sont étudiés pour ne pas se déclencher jusqu’à 40 kg, le poids moyen d’un grand chien comme le berger allemand, d’autres pour des chats de 4 à 8 kg. S

i vous possédez plusieurs animaux, il faut additionner le poids de chacun et en tenir compte pour paramétrer les détecteurs. En principe, ceux-ci peuvent être réglés au gré des besoins et suivre les modifications de poids de l’animal.

Le détecteur micro-ondes, en complément du détecteur infrarouge

Le détecteur micro-ondes est capable de différencier une température humaine, qui n’est pas la même que celui d’un animal, en analysant la chaleur émise. Il se déclenche si la réflexion des ondes est modifiée comme un radar.

Pour garantir un maximum d’efficacité, ces détecteurs sont en général couplés à des détecteurs infrarouge PIR.
Tous ces éléments, appelés «tolérants aux animaux», «pet immune» ou bien encore «insensibles aux animaux, doivent être installés correctement afin d’être les plus efficaces possible.

Où installer ses détecteurs avec la présence d’animaux domestiques

Les détecteurs insensibles aux animaux sont à installer en hauteur afin de laisser une zone au ras-du-sol, hors de portée de détection et qui laisse les animaux se déplacer librement.

Attention de ne pas trop approcher les détecteurs des meubles sur lesquels, un chat, par exemple, pourrait grimper et déclencher l’alarme.

Vous pouvez également installer un système de vidéo-surveillance qui, en cas d’absence, permet de contrôler les déclenchements de l’alarme et de voir si ceux-ci ne sont pas juste dus au passage de votre animal à quatre pattes.

Que pensez-vous de cet article ?