A chaque usage sa cloison !

cloison

Impossible de faire l’impasse sur les cloisons pour organiser l’espace ! Cloison sèche ou amovible, verrière ou cloison vitrée, et un point commun : un montage rapide. Mais comment faire le bon choix ?

Les cloisons solides

Pour séparer deux pièces et leur donner une fonction bien distincte, rien de tel que des cloisons solides. Pour créer une chambre dans un salon double et ainsi « fermer » l’espace nuit aux regards indiscrets, ce type de cloison est parfait. Idem pour la création d’un bureau ou même une cuisine.  Il existe plusieurs types de cloisons solides :

  • Les cloisons sèches : rapides à monter, elles ne nécessitent pas de liant (d’où leur nom), ce qui les rend idéales en rénovation. Il s’agit de cloisons en plaques de plâtre (aussi communément appelées placo) ou constituées de panneaux alvéolaires, sur une ossature ou à monter sur rail. Avec le placo, on est assuré d’une meilleure isolation thermique et acoustique ainsi qu’une meilleure résistance au feu qu’avec un système à panneaux alvéolaires par exemple. Par ailleurs, il existe des cloisons sèches hydrofuges destinées aux pièces humides.
  • Les cloisons humides : elles sont généralement composées de briques, de béton cellulaire ou encore de carreaux de plâtre. Selon le matériau, leur mise en œuvre peut être plus ou moins délicate et les finitions plus longues. En tout cas, elles sont plus solides et si vous optez pour une cloison en brique, sachez que ce matériau est non seulement polyvalent mais détient, en plus, des propriétés hygrométriques.
  • Les cloisons pour pièces humides : ne faites pas l’impasse sur ce type de cloison dans la salle d’eau ou salle de bains ! Spécifiquement dédiées aux pièces à forte humidité, elles sont faites pour durer longtemps et prévenir l’apparition des moisissures.

Les cloisons amovibles

Les cloisons amovibles n’ont pas leur pareil pour réaménager un intérieur ou permettre des aménagements qui ne sont pas permanents. A mesure que le foyer s’agrandit et/ou que les besoins changent, il est possible de réinventer les espaces grâce à ces cloisons aussi pratiques qu’esthétiques. Elles permettent de séparer un espace en deux (ou plusieurs) sans ériger de cloison solide.
Aujourd’hui, il est possible de trouver toute sorte de cloisons amovibles, aussi pratiques qu’esthétiques : ajourées ou opaques, fixes, pivotantes : vous avez l’embarras du choix !

Les cloisons en verre

Très appréciées dans les intérieurs contemporains, les cloisons en verre permettent d’ériger une séparation entre deux espaces tout en conservant le bénéfice de la luminosité dans chaque pièce. Cloisonner oui, mais sans perdre en luminosité, c’est encore mieux !

  • La verrière : très tendance, elle donne un style atelier d’artiste ou post-industriel à votre intérieur. On la prise particulièrement pour séparer une cuisine d’un séjour sans pour autant la fermer totalement.
  • La cloison vitrée : contrairement à la verrière, elle se compose entièrement d’une paroi recouverte de vitre, façon mur transparent. Elle peut être constituée d’un simple ou double vitrage, selon l’isolation souhaitée (comme une fenêtre). Les effets sont nombreux (lisse, ondulé, fumé…), selon l’intimité et le style désiré et la fonction de la pièce de destination

A savoir

Les cloisons sont des alliés pour l’isolation phonique et thermique. Certaines cloisons peuvent également être traitées pour être hydrofuges.

Que pensez-vous de cet article ?