Habiter dans une maison en carton…et pourquoi pas ?

Maison en carton

Contrairement aux idées reçues, le carton est un matériau robuste dont les caractéristiques permettent de l’utiliser comme matériau de construction. En plus de respecter l’environnement, il est une alternative économique intéressante à l’habitat traditionnel.

La maison en carton : idéale pour les petits budgets

Peu répandues en France, les maisons en carton offrent un compromis intéressant et original ! Alors que la maison traditionnelle, construite en parpaing ou en béton, domine le marché, les matériaux naturels tendent à s’imposer. Le carton se veut être une alternative économique à l’habitat traditionnel.

En France, c’est en Bretagne qu’on peut rencontrer les pionniers en la matière: un couple propriétaire d’un gîte. Ils ont réalisé leur extension de maison en carton et estiment avoir fait des économies de l’ordre d’un tiers par rapport à une maison en matériaux traditionnels. Ainsi, pour une extension de 90 m2, ce couple aura dépensé 108 000 euros.

Car le carton est non seulement peu cher à l’achat, mais également à la main-d’œuvre. Et pour cause, les maisons en carton sont préfabriquées. Une grande partie de leurs éléments est assemblée en usine de façon standardisée et/ou automatisée. Le prix attractif de ce matériau est donc très motivant. Le prix au mètre carré pour une maison en carton se situe entre 1 200€ et 1 400€. Livrés en kit, les panneaux sont faciles à monter.

Un matériau de construction résistant et isolant

C’est Hubert Lê, un entrepreneur alsacien, qui a développé un procédé de fabrication pour transformer le carton que l’on recycle en matériau de construction. Les plaques de carton sont collées entre elles. Leur structure alvéolaire – en nid d’abeilles – permet d’emprisonner l’air, ce qui rend le carton isolant. En tout, ce sont 3 couches de près de 2 cm d’épaisseur qui permettent de créer un panneau. Recouvert d’une membrane faite de plastique recyclé, le carton est alors non seulement solide mais aussi résistant, aux intempéries notamment. Cette membrane lui confère une grande étanchéité. Ainsi, le carton devient parfaitement imperméable. Vent, pluie et neige n’ont pas de prise sur lui.

Le carton défie également les clichés quant à sa résistance au feu. Contrairement aux idées reçues, il résiste aux flammes autant qu’un matériau de construction classique.
Ce procédé de fabrication offre aussi au carton une qualité d’isolant phonique. En effet, ses alvéoles permettent d’amortir le bruit (abattement de 44 dB). Tout comme la paille (cf lien article maison en paille), le carton requiert une structure en bois. Pour le revêtement extérieur, vous aurez, de la même manière qu’avec un autre matériau, l’embarras du choix. A l’œil nu donc, rien ne laisse penser que les murs, les sols ou le toit sont composés de ce matériau surprenant…

Une maison construite en 1 semaine

Écologique, la maison en carton l’est aussi. En effet, pour obtenir les plaques de carton utilisées pour sa construction, on utilise du carton recyclé. Ainsi, les emballages qui font notre quotidien peuvent connaître une nouvelle vie dans nos murs, mais aussi nos sols et nos toits. De la même manière, la membrane de protection qui confère au carton son étanchéité est faite de plastique recyclé. Ce mode de construction permet ainsi de respecter le cycle de vie des matériaux.

De plus, grâce à un système de préfabrication, les maisons en carton permettent des chantiers rapides. C’est un autre avantage que présente la maison en carton. Quand les chantiers sont souvent longs et fatigants, les nouveaux propriétaires sont heureux de pouvoir emménager rapidement. Ces maisons « en kit » requièrent, en fonction de leur surface, environ une semaine de montage. Moins épais qu’un mur en béton ou en parpaing, le mur en carton, offre, de plus, davantage de surface habitable.

Un concept accessible pour 50 000 €

Face à l’engouement pour les nouveaux modes de vie et de consommation, plus écoresponsables et plus économiques, l’entreprise néerlandaise Fiction Factory s’est lancé dans la production de maisons en carton de série. Son créateur, qui a imaginé une maison faite à 90% de carton (jusque dans le mobilier et la décoration intérieure) s’est lancé cet incroyable défi. Aujourd’hui, l’entreprise livre des maisons dans différents pays d’Europe, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Belgique, au Luxembourg, en Scandinavie et en France. Cette maison au look très épuré baptisée Wikklehouse – comprendre « maison de papier » en néerlandais – est fabriquée par modules de série.

Chaque module est fait de 300 mètres de carton recyclé comprenant au total 24 couches. Ils sont vendus entre 3 000 et 4 000 € pièce, ce à quoi il faut ajouter le prix des cloisons, de l’électricité et de la plomberie. Grâce à son système modulaire,  cette maison s’agrandit facilement, les modules se succédant les uns aux autres. Ainsi, pour une Wikklehouse de 44 m2, comptez  environ 50 000 euros tout compris. En deux jours seulement, elle est montée et habitable ! Biodégradable, cette maison clé en main a une durée de vie de 100 ans. Recouverte de Goretex, un tissu imperméable utilisé pour nos manteaux de pluie, et de bardages en bois, elle affiche un design minimaliste. Le succès de la Wikklehouse ne se dément pas. Elle s’est déjà vendue à quelques dizaines d’exemplaires en quelques mois seulement, preuve que la maison en carton fait des adeptes.

 

Que pensez-vous de cet article ?