L’éco-rénovation, mode d’emploi

eco-renovation

Eco-rénover son logement permet de réduire ses factures énergétiques mais aussi de gagner en confort de vie. Mais en quoi l’éco-rénovation consiste-t-elle ? Quels types de travaux sont concernés ? Existe-t-il des aides financières spécifiques ? Explications.

Mieux comprendre le concept de l’éco-rénovation

L’éco-rénovation est une approche globale de l’amélioration de l’habitat qui consiste à :

  • Améliorer le confort et le bien-être des occupants au quotidien (moins de pollution intérieure, utilisation de matériaux sains et durables, isolation thermique optimale avec des isolants naturels)
  • Réduire la consommation d’énergie du logement
  • Protéger l’environnement en contribuant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (en favorisant des matériaux biosourcés, produits localement et en limitant les matériaux émettant des COV notamment)

Top 4 des matériaux pour éco-rénover

Eco-rénover, c’est prendre en compte la provenance et la qualité environnementale et sanitaire des matériaux : c’est donc opter pour des matériaux biosourcés et locaux. En favorisant les circuits courts (chaînes de production et transport), on réduit son empreinte carbone. Faire le choix de matériaux sains et naturels réduit aussi les sources de pollution intérieure, un bénéfice non négligeable sur notre santé. On privilégie :

  • Les bois issus de forêts durablement gérées (label PEFC et FSC).
  • Les isolants thermiques naturels comme les fibres d’origine végétale ou animale, le textile recyclé, la ouate de cellulose ou encore les bottes de paille.
  • Les peintures dites écologiques (détenant l’Ecolabel) qui respectent des critères précis notamment en termes de solvants
  • Les papiers peints labellisés

Top 3 des travaux d’isolation en éco-rénovation

L’éco-rénovation est aussi une solution pour réaliser des économies d’énergie, les travaux d’isolation thermique sont donc incontournables :

  • Pour refaire son ITE (isolation thermique extérieure), on préfère la fibre de bois, par exemple.
  • Pour refaire l’isolation des sols, on peut opter pour le chanvre qui, en plus, est produit massivement en France. Pour isoler les sols des pièces d’eau, on peut aussi choisir le liège, imputrescible.
  • Pour l’isolation de la toiture, là encore, l’éco-rénovation privilégie les isolants naturels, par exemple la laine de chanvre en vrac.

Top 3 des alternatives aux énergies fossiles

Il en est de même pour les systèmes de chauffage et de production d’eau chaude liés aux énergies renouvelables. Eco-rénover c’est privilégier l’installation d’équipements qui n’utilisent pas d’énergie fossile. C’est le cas des :

  • Systèmes de chauffage et d’eau chaude fonctionnant à l’énergie solaire : le plancher solaire direct (PSD), le système solaire combiné (SSC) ou encore les panneaux solaires thermiques…
  • Systèmes de chauffage au bois (poêles à bois ou granulés, chaudières à granulés, les inserts de cheminée labellisés Flamme Verte…)
  • Systèmes de production d’électricité domestique tels que les panneaux solaires et les tuiles photovoltaïques.

Rénovation énergétique et aides financières

Les travaux de rénovation énergétique sont éligibles à des aides financières, dans le cadre de la loi sur la transition énergétique.

A savoir :

Avant de vous lancer dans des travaux d’éco-rénovation, faites réaliser un DPE (diagnostic de performance énergétique) par un professionnel qualifié. Il permet de faire un état des lieux de la consommation énergétique de votre logement mais aussi d’identifier les travaux à réaliser.