Comment rénover écologique ?

Les fondamentaux d’une rénovation écologique sont l’isolation et le système de chauffage car l’objectif est un habitat moins énergivore, tout en privilégiant des matériaux sains. 

1. Pourquoi rénover écologique ?
2. Comment choisir un isolant écologique ? 
3. Quelles sont les solutions de chauffage écologique ?
4. Comment reconnaître un revêtement écologique ? 
5. Comment faire une rénovation écologique soi-même ?

 

1. Pourquoi rénover écologique ?

  • Choisir la rénovation écologique sous-entend que l’on privilégie en priorité des matériaux éco-responsables. Ce qui veut dire des matériaux dont le procédé de fabrication est respectueux de l’environnement, mais aussi tout au long de son cycle de vie. Il doit donc être recyclable, sa fabrication à faible impact environnemental et idéalement produit localement. Le produit final ne doit pas émettre de particules nocives ou COV. Un habitat écologique est une habitation saine pour ses occupants et construite/équipée avec des matériaux dont la fabrication et le cycle de vie ne sont pas polluants.
  • Un habitat écologique est synonyme d’économies d’énergie. L’objectif est de se chauffer mieux en dépensant moins. Réduire sa consommation énergétique est un des fondamentaux de la rénovation écologique.
  • L’isolation est donc au cœur de l’enjeu de la maison écologique.

2. Comment choisir un isolant écologique ?

Puisque l’isolation est au cœur du concept de la rénovation écologique, un isolant écologique se caractérise par une composition en matière naturelle, sans produit ou dérivé issu de la pétrochimie.

Les isolants écologiques sont aujourd’hui de plus en plus utilisés pour la construction, mais aussi pour la rénovation. Il est aujourd’hui très facile de se procurer des isolants écologiques, d’origine végétale, animale ou organique. Chanvre, coton, bois, laine de mouton, liège mais aussi paille ou fibres textiles recyclées. Ils se déclinent sous forme de panneaux rigides, souples, en vrac ou à souffler, en rouleaux. Ces isolants naturels peuvent ainsi répondre à toutes les problématiques de travaux d’isolation (murs, toitures, planchers, toiture). Leur performance thermique est tout aussi élevée qu’un isolant traditionnel.  Lire aussi : Tableau comparatif des isolants.

Le + : naturel. Non issu de dérivé pétrochimique. Ne dégage pas ou peu d’émanations toxiques.

Le – : un coût plus élevé par rapport à un isolant dit traditionnel

A savoir : des travaux d’isolation sont généralement couplés avec des travaux de ventilation, type installation ou rénovation de VMC. En effet, un habitat mieux isolé doit assurer un renouvellement d’air régulier pour un air intérieur sain.

3. Quelles sont les solutions de chauffage écologique ?

Tout comme l’isolation, le chauffage est un point clé de la rénovation écologique. Car tout l’enjeu d’une habitation écologique est qu’elle soit moins gourmande en consommation énergétique. L’objectif est aussi d’utiliser le plus possible les énergies renouvelables pour produire de la chaleur.

Ainsi, pour un chauffage écologique, la solution est d’installer un chauffage solaire par exemple ou encore un chauffage au bois. L’installation la plus répandue est la pompe à chaleur qui est une alternative intéressante pour se chauffer mais aussi pour produire de l’eau chaude sanitaire.

L’intérêt de la pompe à chaleur est qu’elle utilise l’énergie présente naturellement dans l’air, la terre ou l’eau pour fonctionner. Ces ressources sont accessibles à tous, gratuites et inépuisables, ce qui permet donc de se chauffer en réduisant de manière non négligeable sa facture énergétique. Lire aussi : Quels sont les avantages et inconvénients d’une pompe à chaleur ?

Le + : un chauffage écologique peut réduire jusqu’à 70% sa facture d’électricité

Le – : toutes les solutions ont besoin d’un minimum d’électricité pour fonctionner.

4. Comment reconnaître un revêtement écologique ?

Les revêtements font aussi partie des indissociables d’une maison écologique. Les particuliers sont de plus en plus préoccupés pour investir dans des équipements qui respectent l’Environnement mais aussi par la qualité de l’air intérieur. De nombreuses études prouvent d’ailleurs que les matériaux présents dans nos habitations sont sources de pollution intérieure. Lire aussi : Quels matériaux pour une maison saine ?

  • Les revêtements de sol : Comme pour les isolants, un revêtement écologique est fabriqué selon un procédé respectueux de l’Environnement et il n’émet pas ou très peu de composants nocifs. Ainsi, à titre d’exemple, sachez que le linoléum, plus communément connu sous le nom de lino, est un revêtement de sol naturellement écologique car il se compose de craie, de résine, de pigments naturels, de jute, de poudre de bois, d’écorce de liège et d’huile de lin. Pour les adeptes de parquet, il est possible de le choisir écologique en privilégiant un parquet labellisé PEFC et FSC. Ce label garanti que le bois est issu de forêts gérées de façon responsable pour ne pas nuire à l’environnement.
  • Les revêtements muraux : Si les peintures contiennent des COV (Composés Organiques Volatils) réputés pour être nocifs pour la santé, les fabricants proposent aujourd’hui des peintures avec un taux qui ne contient pas plus de 5 g/l de COV. Il est donc très facile de choisir des peintures écologiques pour ses murs et ou autres surfaces à peindre. Vous pouvez aussi opter pour de la peinture à la chaux, à l’argile et pourquoi pas à l’huile de soja ! Lire aussi : Pourquoi choisir une peinture écologique ?

5. Comment faire une rénovation écologique soi-même ?

Si vous avez le projet de vous lancer, il est recommandé de faire appel à un professionnel spécialisé en rénovation écologique surtout si les travaux sont importants. Une isolation des murs, des combles ou de la toiture ne s’improvise pas, surtout quand on souhaite utiliser des matériaux naturels. Il est important de bien connaître leurs propriétés naturelles mais aussi techniques et mécaniques pour s’assurer qu’ils répondent bien à vos besoins. De plus, les travaux d’isolation sont très spécifiques et requièrent un savoir-faire et une expertise de professionnel. 

Il faut aussi savoir que l’installation d’un nouveau système de chauffage, comme une pompe à chaleur doit obligatoirement être réaliser par un professionnel car la pose est non seulement réglementée mais requiert des connaissances en électricité. Faire appel à un professionnel ouvre aussi le droit à des aides financières de l’Etat, comme 30% de crédit d’impôt, à condition qu’il soit certifié RGE.  Lire aussi : Quels labels pour les maisons écologiques ?

Un spécialiste en rénovation écologique pourra vous aider à estimer le budget de vos travaux en fonction de votre projet. Lire aussi : Nos Guides Prix Travaux.

Que pensez-vous de cet article ?

Vous avez besoin d’aide pour vos projets de travaux ? Quotatis trouve gratuitement jusqu’à 5 artisans qualifiés près de chez vous. Décrivez votre projet en quelques minutes et choisissez le pro qui réalisera votre installation. 
Quotatis est une entreprise du groupe Adeo (Leroy Merlin, Bricoman, Weldom…) et l’un des leaders européens de la mise en relation entre particuliers et professionnels du bâtiment avec 800 000 projets de travaux détectés chaque année.

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez nos conseils travaux et idées inspirantes pour vous sentir à merveille dans votre chez vous!

Que pensez-vous de cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *