Les portails motorisés

portail motorise

Grâce aux systèmes de motorisation, votre portail peut s’ouvrir et se fermer sans intervention manuelle. Pratique, il offre un gain de temps appréciable, mais également une sécurité optimisée. Gage de confort et de sécurité, le portail automatisé séduit de plus en plus.

 

Différentes motorisations au choix

Les portails à ouverture à battants et coulissante s’adaptent à plusieurs systèmes de motorisation, à choisir en fonction des dimensions mais également du matériau.

Avec une ouverture à battants, vers l’intérieur ou l’extérieur, au choix, les types de motorisation sont plus nombreux :

  • Silencieuse, la motorisation à vérins (ou pistons) est particulièrement adaptée aux portails lourds (acier, fer forgé) et de grandes dimensions. A contrario, il est préférable de l’éviter si le portail est conçu dans un matériau léger (PVC, aluminium), qui pourrait se déformer sous la forte pression.
  • Votre portail est d’un poids léger à moyen ? La motorisation à bras est une bonne option, qui présente l’avantage de ne pas abîmer la structure. Sa simplicité d’installation et son accessibilité en termes de prix expliquent sa popularité. Mais assurez-vous en amont de disposer d’une place suffisante pour ce type de système assez imposant.
  • Troisième option, la motorisation à roues est compatible avec tous les types de terrains. Votre portail doit être installé sur un sol pentu voire irrégulier ? Aucun souci ! Peu esthétique, cette solution offre néanmoins un bon rapport qualité/prix.
  • Enfin, les motorisations enterrée et intégrée sont les deux systèmes les plus esthétiques et les moins encombrants du marché, donc les plus onéreux. Le premier est approprié à un portail neuf uniquement car implique des travaux de maçonnerie. Quant à la motorisation intégrée au cadre du portail, elle a l’avantage de n’en occasionner aucun.

Si vous optez pour une ouverture coulissante, deux choix s’offrent à vous :

  • La motorisation à crémaillère (ou rail) exige la pose d’un rail au sol, donc des travaux de maçonnerie. Ce système simple et efficace a l’avantage de s’adapter à tous les matériaux. Discrétion garantie !
  • La seconde solution consiste à choisir un portail autoportant : encombrement minimal et facilité d’utilisation au rendez-vous. Mais si ce système s’avère pratique pour les portails légers, comme ceux en aluminium, il est à éviter pour les matériaux lourds et les grandes dimensions.

Un large éventail de prix

Bonne nouvelle, certains systèmes, comme la motorisation à bras, peuvent fonctionner à l’énergie solaire. Évitant tout raccordement électrique, cette solution dans l’air du temps est simple, écologique et économique. Elle vous permet des gains d’énergie à long terme. Tout aussi efficace qu’une motorisation plus classique, elle fonctionne aussi par temps de pluie ou gros nuages, grâce à son autonomie moyenne d’une durée d’un mois environ et de sa batterie de secours.

Selon le type de motorisation souhaitée, comptez a minima 400 euros, les prix pouvant s’envoler à plusieurs milliers d’euros (motorisation enterrée notamment), selon le système d’ouverture et la maçonnerie éventuelle à réaliser.

Une pose s’impose !

La pose dépend du type de motorisation et de votre compétence en bricolage. Internet regorge de tutoriels en tout genre, à commencer par certaines grandes surfaces de bricolage qui proposent leurs propres démonstrations en ligne. Bienvenue dans l’ère 2.0 où le « Do it yourself » s’étend à tous les domaines de la maison !

Cependant, n’est pas McGyver qui veut ! Si certains systèmes comme la motorisation à bras / à roues ou les portails autoportants peuvent être installés plus ou moins aisément grâce à des kits de motorisation vendus en grandes surfaces de bricolage qui permettent également d’automatiser un portail déjà existant, les autres, plus techniques, nécessitent des travaux de maçonnerie et/ou d’électricité, et sont donc plutôt à réserver aux professionnels. Plus le moteur est puissant, plus le risque de mal faire et de se faire mal est présent. Même les grandes surfaces, qui pèsent de plus en plus sur ce marché, sont maintenant de plus en plus souvent pourvues d’un service d’installation allant jusqu’à la pose du système motorisé : donc, plus d’excuse ! Il est, dans tous les cas, préférable de privilégier le même interlocuteur de A à Z, pour la commande, l’installation et la motorisation. D’ailleurs, plus de la moitié des Français font appel à un spécialiste pour motoriser leur portail.

Si elles bénéficient généralement d’une garantie de 5 à 15 ans, les motorisations peuvent perdre cette dernière en cas de mauvaise installation, le fabricant se réservant le droit de l’annuler. En effet, la panne intervenant dans la très grande majeure partie des cas à la suite d’une mauvaise installation, il vaut donc mieux savoir bricoler (et pas seulement le dimanche) si l’on entreprend cette opération soi-même !

Toujours plus d’options…

Vous rêvez d’un portail toutes options ? Pour aller plus loin, certains fabricants et installateurs proposent des services complémentaires qui optimisent davantage l’utilisation d’un portail automatisé, comme, par exemple, la possibilité d’installer un interphone, un visiophone ou même un système de vidéosurveillance relié. Certains installateurs proposent en outre des options de protection anti-infraction pour renforcer encore la sécurité, d’ouverture partielle pour piéton et cycliste ou encore de détection de présence pour éviter les chocs. En outre, si vous disposez d’une box domotique, commander l’ouverture et la fermeture à distance depuis votre smartphone est un jeu d’enfant ! Comme de nombreux éléments dans l’habitat, le portail aussi se veut connecté et n’échappe pas à cette tendance.

A vous de faire votre choix parmi ces nombreuses possibilités… Moteur, action !

Que pensez-vous de cet article ?