Questions/Réponses

Quelle peinture pour ma charpente ?

Bien que protégée par la toiture, la charpente en bois est davantage sujette à des dégradations que les autres éléments en bois dans la maison. Elle l’est encore plus pour les poutres apparentes à l’intérieur, sous les combles, qu’elles soient cachées ou visibles.

Il est donc conseillé d’utiliser des produits spécifiques qui permettent de lui conserver ou lui redonner un aspect neuf et qui ont en même temps des actions fongicides et insecticides.

Microporeuse, la peinture pour bois laisse respirer la charpente et permet à l’humidité de s’évacuer sans altérer la surface du bois. En plus, elle est élastique, ce qui lui offre la possibilité de s’étirer si le bois joue légèrement.

Avant d’effectuer le bon choix, il faut prendre en compte la nature du bois : résineux ou autres. S’il s’agit d’une première fois, il est préférable d’appliquer au préalable une sous-couche, sinon, en cas de simple rénovation, la peinture peut être appliquée directement. La sous-couche est particulièrement conseillée pour les bois gras, type teck ou ipé qui présentent un fort tanin. Dans le cas d’une rénovation, il est important de voir s’il y a des dégradations ou des parties abimées qu’il faut réparer avant de peindre.

Trois types de peinture sont proposés

  • acrylique (à base d’eau, microporeuse, ne contenant que peu de COV),
  • glycéro qui résiste bien à l’humidité mais dont la composition, à base d’huile, est moins naturelle qu’une acrylique
  • et les peintures alkydes qui mixent les avantages des deux précédentes.

Concernant les charpentes métalliques, elles sont souvent en acier pré-traité donc pas besoin de traitement, ni de peintures. Pour les autres métaux ferreux, il existe des peintures anti-rouille à base de résines alkydes qui constituent une excellente base pour les peintures de finition grâce à leur pouvoir couvrant, opacifiant et offrant un très bon tendu.