Comment poser du parquet stratifié ?

La pose flottante est la technique recommandée pour le parquet stratifié. Ce revêtement est une solution économique intéressante car il peut être posé dans toutes les pièces de la maison. 

1. Pourquoi choisir le parquet stratifié ? 
2. Quelles sont les caractéristiques du stratifié ? 
3. Comment choisir son parquet stratifié ? 
4. Quelles sont les conditions pour une pose réussie ? 
5. Poser soi-même son stratifié : bonne ou mauvaise idée ? 
6. Quel est le prix d’un parquet stratifié ? 

 

1. Pourquoi choisir le parquet stratifié ? 

  • Si le parquet stratifié connaît un grand succès pour les projets de rénovation mais aussi pour le neuf, il faut savoir que ce revêtement de sol ne contient pas du tout de bois. Il se compose essentiellement de matériaux composites recouverts d’une finition en résine imitation bois ou autres décors.
  • Le parquet stratifié est une alternative économique au parquet massif ou contrecollé grâce à un très bon rapport qualité-prix. Il est tout de même moins durable qu’un parquet bois par exemple car il ne peut pas se poncer.
  • De plus, il est extrêmement facile à entretenir, une serpillière humide suffit à lui rendre toute sa propreté et sa brillance d’origine. 
  • Pour ceux qui redoutent le bruit de plastique quand on marche dessus, il est possible de prévoir une isolation acoustique renforcée. 
  • Facile et rapide à poser mais aussi à démonter, le parquet stratifié est le revêtement idéal quand on est locataire : il se transporte aisément au gré des déménagements.

2. Quelles sont les caractéristiques du stratifié ?

  • Une lame de parquet stratifié se compose de 3 couches successives. Une partie visible, appelée la couche d’usure, composée en résine, qui imite différents décors dont le bois dans différentes tonalités, du bois clair ou bois foncé par exemple.
  • La deuxième couche, l’âme, permet de stabiliser la lame : elle est généralement composée de particules de bois type aggloméré.
  • Enfin, la dernière couche renforce la stabilité de l’ensemble.
  • L’épaisseur moyenne d’un parquet stratifié est comprise entre 6 et 14 mm.
  • La technique de pose recommandée est la pose flottante pour ce type de revêtement. Les lames s’emboîtent ou se clipsent en toute simplicité.
  • Deux types de parquet stratifié sont proposés sur le marché. Le parquet stratifié entrée de gamme est composé en grande partie en aggloméré. Le parquet stratifié haut de gamme est plutôt composé avec du dérivé de bois standards. Il est un peu plus cher et de meilleure qualité. 

3. Comment choisir son parquet stratifié ?

  • Un parquet stratifié de bonne qualité peut généralement se poser dans toutes les pièces de la maison, comme la cuisine, la salle de bains, le salon ou même sur un escalier. Certaines gammes sont en effet traitées pour résister à un fort passage et/ou à l’humidité. Ces mentions sont indiquées sur l’emballage de lames.
  • Les fabricants innovent toujours plus en proposant des décors de plus en plus variés et réalistes en créant par exemple des effets de matière et du relief.
  • Dans le cas d’une installation avec un chauffage au sol, nous vous recommandons d’être particulièrement vigilant sur le choix de votre parquet stratifié. Vérifiez que votre revêtement soit adapté pour ce type de configuration. Cette information est généralement inscrite sur l’emballage. Vous pouvez aussi regarder la composition de votre stratifié : la chaleur peut être une source de diffusion pour les composés organiques volatils (COV), nocifs pour la santé, et présents dans les matériaux comme l’aggloméré.
  • La résistance à l’usure d’un sol stratifié se mesure avec la norme EN 13329, qui classifie les stratifiés sur une échelle de 21 à 34. Elle est un bon indicateur de résistance car un stratifié épais n’est pas synonyme de meilleure résistance face aux chocs. Plus le chiffre est important, plus le sol sera résistant. Un sol 21 est dédié pour un usage modéré, idéal dans une chambre dans laquelle on se déplace en chaussettes par exemple. Un sol 34 est souvent installé dans un local professionnel capable de supporter un trafic très intense.

4. Quelles sont les conditions pour une pose réussie ?

Le parquet stratifié fait partie des revêtements les plus posés soi-même, car sa pose ne nécessite pas de colle et apparaît comme un simple jeu d’assemblage.

  • La pose d’un parquet stratifié peut être rapide quand on a les bons outils, comme une ruban mètre, une scie sauteuse ou une cale de frappe par exemple, et quand on est à l’aise avec ce type de travaux. Il faut en moyenne 4-5 heures pour un bon bricoleur pour recouvrir une pièce simple de 10m² environ, sans compter les travaux de préparation du support si nécessaire.
  • Le support doit être propre, lisse et bien plat. Si le sol présente des irrégularités, il est parfois nécessaire de procéder à un ragréage, ce qui impacte le délai des travaux.
  • Un parquet stratifié se pose sur une sous-couche isolante mais aussi un film pare-vapeur dans certains cas de figure. La difficulté est de savoir identifier le bon produit, en fonction de ses besoins en isolation acoustique. Le pare-vapeur est indispensable par exemple dans les pièces installées en sous-sol par exemple, ou pour une pose sur un sol en béton. Il va protéger votre sol de l’humidité et ainsi éviter que celui-ci gondole par exemple.
  • Il est important de stocker les paquets de lames dans la pièce du chantier au moins 48H avant le début du chantier et à température ambiante. Les lames peuvent être posées dès la sortie de leur emballage.

5. Poser soi-même son parquet stratifié : bonne ou mauvaise idée ?

  • La pose d’un sol stratifié peut sembler accessible à tous, mais une installation réussie doit prendre en compte des critères techniques qui nécessitent un minimum de connaissances et d’expertise. Le type de sol doit être parfaitement adapté à la pièce à laquelle il est destiné, mais aussi au mode de vie des occupants. Un professionnel apporte une réponse en adéquation avec les problématiques de votre projet.
  • Le choix du type de sous-couche adapté est un des critères qui détermine la qualité d’une pose. Cet aspect est à traiter avec soin surtout si vous habitez en étage dans un immeuble collectif. L’impact de bruits de pas peut se transformer en réel cauchemar pour vos voisins mais aussi pour les occupants du logement.
  • Confier sa pose de stratifié à un spécialiste garantit un rendu esthétique certain car le sens de pose des lames joue un rôle sur la mise en valeur de la pièce. Le sens des lames crée différents effets d’optique à prendre en compte pour la pose.
  • En cas de chauffage au sol, un professionnel identifie quels produits sont les plus adaptés pour ne pas gêner la diffusion de la chaleur, mais aussi capables de la supporter sans être endommagés ni diffuser de composés organiques volatils (COV).

6. Quel est le prix d’un parquet stratifié ?

Prix d’un parquet stratifié entrée de gamme  entre 6€ et 30€/m² en moyenne 
Prix d’un parquet stratifié haut de gamme  entre 20€ et 50€/m² en moyenne 
Prix pour une pose de parquet stratifié  20€/m² en moyenne
Que pensez-vous de cet article ?

Vous avez besoin d’aide pour vos projets de travaux ? Quotatis trouve gratuitement jusqu’à 5 artisans qualifiés près de chez vous. Décrivez votre projet en quelques minutes et choisissez le pro qui réalisera votre installation. 
Quotatis est une entreprise du groupe Adeo (Leroy Merlin, Bricoman, Weldom…) et l’un des leaders européens de la mise en relation entre particuliers et professionnels du bâtiment avec 800 000 projets de travaux détectés chaque année.

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez nos conseils travaux et idées inspirantes pour vous sentir à merveille dans votre chez vous!

Que pensez-vous de cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *