Combien coûte une isolation phonique ?

Estimer le budget de ses travaux d’isolation phonique n’est possible qu’à une seule condition : identifier la technique et les isolants adaptés à sa problématique avec un professionnel.

1. Quelles sont les spécificités d’une isolation phonique du plafond ? 
2. Quelles sont les techniques d’isolation phonique pour les murs ? 
3. Quelles sont les caractéristiques d’une isolation phonique du sol ? 
4. Pourquoi faire appel à un pro pour son isolation phonique ? 
5. Combien coûte une isolation phonique ? 

 

1. Quelles sont les spécificités d’une isolation phonique du plafond ?

L’isolation d’un plafond s’applique généralement pour les appartements qui ne sont pas situés au dernier étage d’un immeuble. En effet, il est assez fréquent d’être dérangé par les bruits des voisins provenant de l’étage supérieur. Selon l’année de construction du bâti et la qualité de l’isolation, il arrive que les occupants d’un logement perçoivent les bruits de pas de leurs voisins, mais aussi les bruits d’impacts, les fermetures de portes et parfois même les conversations.

Selon la sensibilité de chacun, ces bruits qui proviennent de l’extérieur, peuvent devenir un véritable cauchemar à vivre au quotidien. Pour retrouver une sérénité et un confort de vie, isoler son plafond peut s’avérer être une solution efficace.

La pose d’un faux plafond est la technique la plus répandue. Cette technique consiste à doubler le plafond en posant une couche d’isolant fixée grâce à une ossature métallique ou en bois. L’isolant est généralement constitué de laine minérale comme la laine de verre, ou de laine végétale comme la laine de mouton ou de la laine de chanvre.

Le + : cette méthode a l’avantage de renforcer l’isolation thermique.

Le – : la pose d’un faux plafond fait perdre généralement entre 10 à 15 centimètres de hauteur sous plafond.

A noter : cette technique peut être efficace pour isoler une pièce située sous des combles non aménagés. Elle sera efficace pour réduire le bruit extérieur mais aussi comme isolation thermique. Lire aussi : Un isolant thermique peut-il être un isolant acoustique ? 

2. Quelles sont les techniques d’isolation phonique pour les murs ?

Isoler ses murs peut s’avérer être pertinent quand on subit des nuisances sonores quand le logement est situé par exemple proche d’une zone à forte circulation ou à proximité d’une zone aérienne. L’isolation murale s’applique aussi pour se protéger des bruits au sein même d’un logement, comme par exemple le bruit d’un équipement bruyant placé dans une pièce attenante à une pièce de vie. Un mur mitoyen peut aussi faire l’objet d’une isolation phonique dans le cas où vous êtes gêné par des bruits de voisinage.

La technique la plus répandue pour l’isolation des murs est la pose de panneaux. Les panneaux se déclinent en plusieurs versions : les panneaux prêts-à-poser ou les panneaux à installer sur une ossature. Tous se composent  d’isolants variés comme la laine de cellulose ou la laine de verre.

Le + : la pose de panneau renforce l’isolation thermique du mur surtout si celui-ci donne directement sur l’extérieur. Les panneaux peuvent dissimuler des câbles électriques.

Le – : moins efficace que qu’une isolation par l’extérieur (ITE). Selon l’épaisseur des panneaux, le volume de la pièce est réduit.

3. Quelles sont les caractéristiques d’une isolation acoustique du sol ?

L’isolation acoustique du sol permet de gagner en confort car elle permet de réduire et d’atténuer les nuisances sonores émises au quotidien comme les bruits de pas ou les impacts. De plus, sachez qu’en procédant à l’isolation du sol, l’isolation globale de la pièce sera améliorée.

Selon les besoins, plusieurs techniques d’isolation sont possibles. Parmi elles, la pose d’un sol souple, qui amortit les bruits de pas et les impacts au sol. Cette solution est l’une des plus économiques mais concerne les problématiques acoustiques légères. Le procédé pour une isolation acoustique est déterminé par la nature du sol et s’il s’agit d’une rénovation ou de construction neuve. Ce type de travaux est très technique, il est donc fortement recommandé de faire appel à l’expertise d’un professionnel, d’autant plus qu’il s’agit de travaux lourds.

Le + : renforce l’isolation thermique surtout si la pièce est située au-dessus d’un vide sanitaire par exemple.

Le – : prévoir de gros travaux. Le sol existant doit être entièrement démonté et refait. Entraîne une surépaisseur du plancher.

4. Pourquoi faire appel à un pro pour son isolation phonique ?

Un projet d’isolation acoustique nécessite un véritable savoir-faire et une maîtrise des propriétés acoustiques des différents matériaux. Selon le type de nuisances, les effets recherchés et la configuration de la pièce ou du logement, les techniques d’isolation ne seront pas les mêmes. Un spécialiste en isolation phonique peut identifier rapidement quels procédés et quels matériaux sont les plus efficaces.

L’état des lieux. Si vous souhaitez être sûr(e) que les solutions envisagées soient réellement efficaces pour lutter contre les nuisances, il est recommandé de faire appel à un acousticien. Ce spécialiste va établir un diagnostic acoustique de la pièce pour cibler au plus juste les causes et la nature des bruits. C’est-à-dire identifier s’il s’agit de bruits aériens intérieurs, de bruits aériens extérieurs ou encore de bruits d’impact par exemple. Il analyse aussi leur propagation et leur mode de diffusion en fonction des revêtements et matériaux de votre logement.

Ce professionnel en isolation acoustique propose ensuite une liste de solutions qui seront ainsi parfaitement adaptées à votre problématique.

La mise en œuvre. Faire appel à un professionnel pour la mise en œuvre de son isolation phonique est fortement recommandé car il s’agit généralement de travaux importants qui impactent la structure même de votre logement : les murs, le sol ou le plafond. De plus, la pose et la manipulation de certains éléments, comme les isolants, nécessitent souvent des outils adaptés mais aussi des compétences spécifiques pour que l’installation soit à la hauteur des performances attendues.

Si vous êtes tentés de réaliser vous-même la mise en oeuvre de votre isolation phonique, le risque est que votre installation ne soit pas aussi efficace que prévu. Les travaux d’isolation sont une spécialité à part entière qui nécessitent formation et connaissances spécifiques mais aussi savoir-faire professionnel. 

5. Combien coûte une isolation phonique ?

Le budget d’une isolation phonique varie en fonction du nombre de m² à traiter, du type d’isolants, de la technique et du prix de la main d’œuvre. Un diagnostic acoustique permet de cibler efficacement les besoins.

Prix pour une isolation phonique des murs  De 30 à 90 € le m² en moyenne (selon fourniture + main d’oeuvre)
Prix pour une isolation phonique du plafond De 40 à 110 € le m² en moyenne (selon fourniture + main d’oeuvre)
Prix pour une isolation phonique du sol  De 30 à 60 € le m² en moyenne (selon fourniture + main d’oeuvre)
Prix d’un diagnostic acoustique à partir de 150€ en moyenne (en fonction du nombre de m² à diagnostiquer)
Que pensez-vous de cet article ?

Vous avez besoin d’aide pour vos projets de travaux ? Quotatis trouve gratuitement jusqu’à 5 artisans qualifiés près de chez vous. Décrivez votre projet en quelques minutes et choisissez le pro qui réalisera votre installation. 
Quotatis est une entreprise du groupe Adeo (Leroy Merlin, Bricoman, Weldom…) et l’un des leaders européens de la mise en relation entre particuliers et professionnels du bâtiment avec 800 000 projets de travaux détectés chaque année.

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez nos conseils travaux et idées inspirantes pour vous sentir à merveille dans votre chez vous!

Que pensez-vous de cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *