Comment poser du parquet massif?

La pose collée et la pose clouée sont les techniques de pose possibles pour le parquet massif. Leur mise en œuvre nécessite une bonne maîtrise technique et un savoir-faire certain. 

1. Quels sont les avantages et inconvénients du parquet massif ? 
2. Quelle essence de bois choisir pour son parquet ? 
3. Quelle technique de pose choisir pour le parquet massif ? 
4. Poser soi-même son parquet : bonne ou mauvaise idée ? 
5. Quel est le prix d’un parquet massif ? 

 

1. Quels sont les avantages et inconvénients du parquet massif ?

Les avantages

  • Le parquet massif se caractérise par une composition 100% bois, contrairement au parquet contrecollé par exemple qui se compose de 3 couches successives dont une de bois massif dont l’épaisseur est généralement de 3 mm.
  • Sa composition 100% bois fait du parquet massif un parquet particulièrement durable. Il peut ainsi se poncer plusieurs fois contrairement à un parquet contrecollé dont la faible épaisseur de bois massif limite le nombre de ponçage.
  • Ce type de parquet, s’il est bien entretenu est réputé pour avoir une durée de vie qui peut aller jusqu’à…100 ans ! Lire aussi : Comment entretenir ou rénover son parquet ? 
  • En cas de revente de votre logement, le parquet massif est une valeur ajoutée qui peut faire la différence pour le futur acquéreur. 
  • Le parquet massif est un revêtement intemporel qui ne se démode jamais : il est donc un investissement intéressant pour le long terme. 

Les inconvénients

  • Son prix : le parquet massif est plus cher qu’un parquet contrecollé. 
  • Le parquet massif nécessite un entretien régulier avec un traitement spécifique pour conserver un bel aspect : ponçage, cirage, vitrification, application d’une huile.
  • Le parquet massif ne supporte pas l’humidité, il est donc déconseillé de le poser dans les pièces humides ou exposées à des projections d’eau. Ou alors il faut opter pour un parquet massif en bois exotique.

2. Quelle essence de bois choisir pour son parquet ?

Une pose de parquet réussie par bien choisir son essence de bois : il est en effet conseillé de choisir son parquet en fonction de la pièce pour lequel il est destiné. Il accepte tous les types de finitions : cire, huile ou vernis. 

  • Le parquet massif en essence de bois standard ou traditionnel: il s’agit du bois le plus fréquemment utilisé pour le parquet massif. Le parquet en chêne ou en châtaignier mais aussi en sapin sont les essences les plus populaires. Le parquet en chêne est le plus apprécié pour son aspect naturel et chaleureux et l’effet patiné qu’il prend au fil des ans. Noble et authentique, le parquet en chêne massif est une valeur sûre pour un sol solide, résistant et durable. Le parquet en châtaignier occupe aussi une belle place parmi les essences les plus convoitées pour le parquet massif car il peut être installé dans une pièce humide, comme une salle de bains par exemple, contrairement au parquet en chêne. Enfin, le parquet en pin massif, très abordable mais toutefois assez fragile, est apprécié pour son aspect brut et minimaliste. Il est parfait pour une chambre par exemple.
  • Le parquet en essence de bois exotique : ce type de parquet massif a l’avantage de pouvoir se poser dans toutes les pièces de la maison, parfois même en extérieur car il est généralement naturellement imputrescible. Parmi les essences les plus vendues, on trouve le parquet massif en bambou, en teck ou en ipé. Ces essences de bois offrent un rendu chaleureux et résistent mieux à l’humidité et aux variations de températures que les essences standards. On peut prévoir de poser le même revêtement dans toutes les pièces de la maison.

3. Quelle technique de pose choisir pour le parquet massif ?

Avant toute chose, il faut être certain que le support sur lequel va être posé votre parquet massif soit compatible avec ce type de revêtement. 

  • Deux techniques de pose sont possibles pour le parquet massif : la pose collée ou la pose clouée. Contrairement aux idées reçues, il n’est pas du tout recommandé de poser un parquet massif flottant. Le bois est une matière vivante qui se rétracte et se dilate en fonction des variations de température. Les lames risquent donc de se déplacer, et donc de se déboîter ou se chevaucher.
  • La pose collée: cette technique de pose est la plus répandue et idéale pour les parquets massifs avec chauffage au sol. Le parquet ne doit cependant pas dépasser 20 mm d’épaisseur pour ne pas gêner la diffusion de la chaleur. Cette pose est réputée pour stabiliser les lames et limiter les grincements du parquet. Le support doit être bien lisse, propre et sain.
  • La pose clouée : elle concerne les parquets assez épais, entre 20 et 23 mm d’épaisseur, sans chauffage au sol. Cette technique de pose sur lambourdes ou poutres en bois, est souvent appliquée pour les pièces situées en sous-sol. Sachez qu’elle surélève le sol jusqu’à 100 mm. La mise en œuvre est beaucoup plus importante que la pose clouée et surtout très technique.

4. Poser soi-même son parquet : bonne ou mauvaise idée ?

  • Les techniques de pose de parquet massif sont relativement techniques, que ce soit la pose clouée ou la pose collée, il est donc fortement recommandé de faire appel à un professionnel pour la mise en œuvre.
  • Une pose de parquet mal réalisée peut avoir des conséquences embarrassantes comme des lames qui de décollent ou qui se gondolent.
  • La pose de parquet massif nécessite des étapes de préparation qui semblent simples mais essentielles. Il est important d’entreposer les lames de parquet au minimum 5 jours dans la pièce à recouvrir à température ambiante (entre 15°C et 20°C idéalement), en s’assurant que le taux d’hygrométrie soit compris entre 40% et 60 %. Les lames doivent être posées à plat et sorties de leur emballage.
  • Toute trace d’humidité doit être minimisée dans la pièce pour s’assurer que votre parquet soit bien posé. Ainsi, si vous avez fait des travaux de peinture sur les murs, il faut s’assurer que la peinture soit bien sèche avant de poser votre parquet par exemple. 
  • Confier la pose de son parquet massif à un professionnel est la garantie d’une pose réalisée dans les règles de l’art. Pose ou non d’une sous-couche isolante, choix d’une technique de pose en fonction de la configuration de la pièce, choix du sens de pose des lames sont des aspects techniques déterminants sur la qualité de l’installation. 
  • Prévoir des joints de dilatation ainsi que les joints de séparation n’est pas une mince affaire quand on n’est pas un spécialiste. Ils ont un rôle déterminant sur la bonne tenue des lames de votre parquet. 
  • Faire appel à un professionnel vous fait gagner du temps sur le délai de vos travaux mais aussi de l’argent car vous êtes certain par exemple que les estimations du nombre de lames nécessaires seront justes, tout comme la bonne qualité des matériaux utilisés. 

5. Quel est le prix d’un parquet massif ? 

Prix pour un parquet massif en bois standard  40€ /m² en moyenne selon l’essence de bois 
Prix pour un parquet massif en bois exotique  120€ /m² en moyenne selon l’essence de bois 
Prix pour une pose de parquet massif  de 30€ à 70€ /m² en moyenne 
Que pensez-vous de cet article ?

Vous avez besoin d’aide pour vos projets de travaux ? Quotatis trouve gratuitement jusqu’à 5 artisans qualifiés près de chez vous. Décrivez votre projet en quelques minutes et choisissez le pro qui réalisera votre installation. 
Quotatis est une entreprise du groupe Adeo (Leroy Merlin, Bricoman, Weldom…) et l’un des leaders européens de la mise en relation entre particuliers et professionnels du bâtiment avec 800 000 projets de travaux détectés chaque année.

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez nos conseils travaux et idées inspirantes pour vous sentir à merveille dans votre chez vous!

Que pensez-vous de cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *