Questions/Réponses

Entretien VMC : focus sur bouches d’extraction et filtres

Une VMC doit être régulièrement entretenue pour jouer pleinement son rôle d’aérateur de l’air ambiant du logement.

  • Si elle s’encrasse, elle perd forcément de son efficacité. Un nettoyage de printemps s’impose pour éliminer toute la poussière accumulée pendant l’hiver. Il est quand même utile d’enlever la poussière tous les trois mois.
  • Avant d’effectuer toute forme de nettoyage, n’oubliez pas de débranchez votre VMC. Il est important de vérifier les bouches d’aération, à laver à l’aide d’eau chaude additionnée d’un dégraissant.
  • S’il s’agit de bouches hygroréglables, équipées de capteurs d’humidité, il ne faut pas les mouiller. Le simple passage d’un chiffon ou d’une lingette humide suffit à les rendre plus propres.
  • Certaines bouches sont équipées de piles qu’il faut changer tous les deux ans environ.
  • Les filtres doivent également être nettoyés, voire changés s’ils sont trop colmatés.
  • Pensez à vérifiez les pales du ventilateur et le bon alignement du caisson qui contient ce ventilateur ainsi que la tension de la courroie.
    Dépoussiérez aussi l’intérieur des gaines qui raccordent le moteur aux bouches d’aération.

Il est conseillé de faire appel à un professionnel qualifié tous les trois ans pour un nettoyage complet d’une VMC. Un contrat de maintenance s’avère particulièrement utile.
A savoir : L’intervention d’un professionnel est obligatoire pour les VMC Gaz.