Comment entretenir son poêle ?

Profiter de son nouveau poêle le plus longtemps possible et d’une chaleur diffuse et stable pendant de longues années c’est possible. A une condition : de l’entretenir comme il se doit et régulièrement. Voici tout ce qu’il faut savoir pour un poêle économique et durable.

1. Pourquoi il est indispensable d’entretenir son poêle 
2. Entretenir soi-même son poêle : les solutions 
3. Installation de poêle et entretien obligatoire 

 

1. Pourquoi il est indispensable d’entretenir son poêle 

Comme pour tous les types de chauffage bois, le poêle permet de produire de la chaleur grâce à la combustion de bois. Ainsi, il se forme à chaque fois un dépôt dans le conduit de cheminée mais aussi sur les parois de votre poêle comme par exemple la paroi vitrée.

Sachez que le degré d’encrassement de votre poêle dépend de plusieurs facteurs, autres que celui de l’encrassement naturel dû à la combustion.

Il existe deux cas de figure qui entraînent un encrassement rapide de votre poêle et de son système d’évacuation de fumée.

  • Cas de figure 1 : si la puissance de votre poêle est surdimensionnée. En effet, votre poêle ne fonctionne pas à plein régime, donc il ne va pas brûler tout le bois (bûches ou granulés), ce qui génère beaucoup de résidus et de fumées et donc de dépôt dans votre poêle mais aussi dans le conduit. Si le cas d’un poêle sous dimensionné n’est pas non plus préconisé, ce cas de figure a au moins le mérite ne pas encrasser prématurément et excessivement votre équipement car il fonctionne en sur-régime en continu. Les combustibles sont donc brûlés en totalité.
  • Cas de figure 2 : si vous utilisez du bois humide. Sachez que plus le bois utilisé est sec, plus la combustion sera de bonne qualité. Ce qui veut dire que la combustion ne génère pas de dépôts ni de résidus de manière excessive. Par contre, en cas d’utilisation de bois humide, celui-ci va générer beaucoup de fumées et de résidus. Il est donc fortement conseillé de privilégier du bois bien sec pour votre poêle bois.

2. Entretenir soi-même son poêle : les solutions 

Quelques gestes simples à faire soi-même suffisent pour maintenir son poêle propre et donc propice à son bon fonctionnement.

  • Le nettoyage de la paroi vitrée : incontournable et esthétique, la paroi vitrée est un des premiers éléments que l’on regarde. Il est donc important de la garder propre, pour une question esthétique, mais cette fenêtre permet aussi de surveiller l’état de la combustion en cours. Un aspect pratique pour le renouvellement de combustible notamment. Lire aussi : Comment nettoyer la vitre de son poêle ou de son insert ?
  • Le décendrage ou retirer les cendres de votre poêle : cette tâche qui est aussi indispensable pour les cheminées, peut être perçue comme un des inconvénients du chauffage bois. Sachez que si l’excès de cendre peut gêner la combustion, il est recommandé de laisser un fond de cendre pour améliorer la qualité de votre combustion : la cendre agit comme une protection thermique entre le foyer de votre poêle et les braises.
  • Les parois intérieures : si vous essuyez régulièrement les parois intérieures de votre poêle, vous enlevez les particules de suie qui peuvent diminuer la qualité de votre feu. Un simple coup de chiffon humide suffit, il serait donc dommage de ne pas profiter d’un bon feu. 
  • Pensez aussi à vérifier l’étanchéité des joints d’étanchéité de votre poêle : ils assurent l’étanchéité à l’air de votre équipement.  Par exemple, si de la fumée commence à s’échapper par le devant de votre poêle, il est urgent de changer le joint d’étanchéité de la porte. 
  • Dépoussiérez régulièrement les aérations du poêle pour être certain que l’air circule bien. 

3. Installation de poêle et entretien obligatoire

Le saviez-vous, le chauffage bois, donc le poêle, est soumis à réglementation. Vous êtes tenus de faire ramoner votre conduit une à deux fois par an selon les départements. Cette visite obligatoire vous assure que votre conduit d’évacuation des fumées mais aussi que votre conduit de raccordement soient bien nettoyés pour éviter tous risques d’incendie. En effet, les résidus de combustion qui viennent s’accumuler dans les conduits sont inflammables et peuvent aussi provoquer un excès de fumée toxique.

Seul un spécialiste en entretien de cheminée ou un ramoneur sont habilités à effectuer cet entretien obligatoire. Il vous fournira un certificat de ramonage qui atteste que vous êtes bien en règle et vos conduits en état de fonctionner sans risques pour les occupants et votre habitation. Ce certificat est à conserver car en cas de litiges ou de dommages, votre assurance vous le demandera.

Prix d’un ramonage : 50€ en moyenne en fonction des villes et régions.

Que pensez-vous de cet article ?

Vous avez besoin d’aide pour vos projets de travaux ? Quotatis trouve gratuitement jusqu’à 5 artisans qualifiés près de chez vous. Décrivez votre projet en quelques minutes et choisissez le pro qui réalisera votre installation. 
Quotatis est une entreprise du groupe Adeo (Leroy Merlin, Bricoman, Weldom…) et l’un des leaders européens de la mise en relation entre particuliers et professionnels du bâtiment avec 800 000 projets de travaux détectés chaque année.

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez nos conseils travaux et idées inspirantes pour vous sentir à merveille dans votre chez vous!

Que pensez-vous de cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *