Pourquoi choisir une VMR (Ventilation Mécanique Répartie)?

VMR

Avec la généralisation de la mise en place des VMC (Ventilation Mécanique contrôlée) dans les constructions neuves, le contrôle de l’air dans les habitations est de plus en plus abouti.

En revanche, en rénovation, l’aération est souvent laissée pour compte car l’installation d’une VMC pose parfois problème.

Une solution existe avec la VMR (Ventilation Mécanique Répartie). Celle-ci assure le renouvellement de l’air pièce par pièce sans qu’il y ait une quelconque connexion entre les différentes unités d’extraction ou d’insufflation d’air. Le chantier est simplifié puisqu’il n’y a pas de passage de conduits. Vous avez ensuite le choix d’aérateurs fonctionnant par intermittence ou de manière continue qui assurent une meilleure ventilation.

VMR : un fonctionnement simple

Pour les pièces humides comme la salle de bains ou la cuisine, il existe des aérateurs spécifiques, des ventilateurs d’extraction très simples ou des appareils hygroréglables. Des unités d’insufflation peuvent également être posées dans les pièces humides pour créer une surpression. L’air vicié est ensuite extrait via des bouches d’aération dans les pièces principales.

Le plus gros inconvénient de la VMR est que, comme pour la VMC simple flux, il n’y a pas possibilité de contrôler la température ni la qualité de l’air ambiant. Cependant un troisième système peut être employé qui combine à la fois l’extraction de l’air vicié et l’insufflation d’un air neuf. L’avantage de ce dernier système est qu’il peut être couplé à un échangeur qui récupère la chaleur l’hiver et la fraîcheur l’été.

Et une mise en œuvre simplifiée

La VMR est particulièrement intéressante pour les logements existants avec une simplicité de mise en œuvre et un coût d’installation réduit. En plus, les aérateurs indépendants consomment peu : de 5 à 9 W par extracteur.

Côté esthétique, les éléments sont parfois un peu encombrants mais fonctionnent en silence. Il faut juste vérifier au moment de l’achat le niveau de décibels indiqué sur les appareils : ceux-ci ne doivent pas dépasser les 30 dB pour un niveau de bruit acceptable.

Calculez également la puissance requise car les aérateurs doivent être capables de renouveler tout le volume d’une pièce. Enfin, un entretien régulier s’impose pour un fonctionnement optimal.

A savoir

La VMR n’est pas réglementaire dans les constructions neuves.

 

 

Vous avez besoin d’aide pour vos projets de travaux ? Quotatis trouve gratuitement jusqu’à 5 artisans qualifiés près de chez vous. Décrivez votre projet en quelques minutes et choisissez le pro qui réalisera votre installation. 
Quotatis est une entreprise du groupe Adeo (Leroy Merlin, Bricoman, Weldom…) et l’un des leaders européens de la mise en relation entre particuliers et professionnels du bâtiment avec 800 000 projets de travaux détectés chaque année.

[yasr_visitor_votes]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *