La terrasse classique

Quoi de mieux qu’une belle terrasse pour profiter des beaux jours ? Cependant, avant de la construire, il y a certains détails auxquels vous devez réfléchir, comme son emplacement ou ses dimensions par exemple, au risque de vous retrouver avec une terrasse inutilisable ! 

Qu’est-ce qu’une terrasse classique ?

La terrasse traditionnelle, ou terrasse attenante, est construite dans la continuité de votre maison, à la même hauteur que la pièce avec laquelle elle communique : salon, salle à manger, cuisine, chambre…

La terrasse peut aussi être, selon la configuration de votre terrain et vos préférences, reliée par un dallage ou une allée, à votre portail ou bien votre porte d’entrée par exemple. Une solution pratique surtout les jours de pluie pour ne pas avoir à marcher dans l’herbe mouillée. 

Dans tous les cas, il existe deux cas de figure suivant la disposition de votre jardin :

  • Votre terrain est plat : dans ce cas vous n’avez pas à effectuer de travaux préalables.
  • Votre terrain est en pente : dans ce cas, votre terrasse aura besoin d’une surélévation.

La terrasse traditionnelle se trouve le plus souvent en forme rectangulaire classique mais également en L (le long de votre habitation) ou de forme arrondie.

Quelles dimensions pour votre terrasse ?

Les dimensions d’une terrasse dépendent de la fonction que vous souhaitez lui donner. Habituellement, comptez entre 4 et 10 m² pour pouvoir y installer une table de jardin et 4 chaises. Prévoyez également un minimum de 3 m de largeur pour votre terrasse afin d’assurer un espace suffisamment large pour vous déplacer autour de la table.

Si vous souhaitez une terrasse qui est une véritable pièce de vie : installation de barbecue, salon de jardin, bar, transats ou un parasol, une surface minimale de 20 m² sera nécessaire.

Bien évidemment, il ne s’agit là que d’estimations. Déterminez avec précision la surface idéale de votre terrasse en faisant appel à un professionnel qualifié et en réalisant un plan de terrasse.

Le plan de terrasse : pourquoi c’est important 

Avant de se lancer dans un projet de terrasse,, il est primordial de réaliser un plan de terrasse car il permet de se rendre compte de la place réelle dont vous avez besoin.

  • Représentez votre habitation et votre terrain vus du dessus à l’échelle 1cm = 1m.
  • Déterminez ainsi la surface totale de votre terrasse mais également ses différents espaces : coin lecture, coin barbecue, coin bronzette ?
  • N’oubliez pas de reporter sur votre plan la présence d’arbres, de clôtures et d’installations électriques éventuelles.
  • Faites également apparaître le Nord / Sud sur votre plan.

Emplacement et orientation de votre terrasse

Les terrasses traditionnelles communiquent le plus souvent avec le salon ou la cuisine par l’intermédiaire d’une baie ou une porte vitrée.

Concernant l’orientation, elle est souvent déterminée par l’orientation de votre maison et de ses pièces. L’orientation sud est bien entendu l’idéal afin de pouvoir profiter du soleil une grande partie de la journée. Si vous souhaitez bénéficier d’un peu d’ombre même en exposition plein sud, vous pouvez installer un store ou une pergola.

Quel matériau choisir pour votre terrasse ?

Un vaste choix s’offre à vous en termes de matériaux pour votre terrasse. Si bien qu’il peut être difficile de choisir ! Les principaux sont le bois, la pierre, le béton ou encore le carrelage.

  • Le bois par exemple est très esthétique et durable et s’adapte à tous types de terrasses. Il peut être traité ou non, exotique ou encore composite (constitué à 50% de bois recyclé et à 50% de polyéthylène). Optez pour sa version en lames posées sur des lambourdes ou bien pour des dalles carrées (en caillebotis) sur lit de sable ou de terre.
  • La pierre naturelle quant à elle constitue un revêtement aussi solide et esthétique. Granit, ardoise, marbre ou encore pierre reconstituée… vous avez finalement l’embarras du choix, pour un prix au m² oscillant entre 30 et 150 €.

Ce qu’il faut savoir avant la construction de votre terrasse 

Avant de vous lancer dans la construction de votre terrasse, vous devez vous rendre dans la mairie de votre commune afin de consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme).

Une terrasse attenante, non couverte et non surélevée, ne représente pas une emprise au sol, vous ne devez alors pas effectuer de démarches préalables.

Cependant, si votre terrasse est couverte ou partiellement couverte, les démarches à réaliser dépendent de la surface  :

  • Si elle est inférieure à 5 m2, aucune démarche n’est nécessaire.
  • Entre 5 et 20 m2, une déclaration de travaux doit être déposée.
  • Pour une terrasse de plus de 20 m2, vous aurez besoin d’un permis de construire.

A noter

Ce n’est pas la surface de la terrasse qui compte, mais l’emprise au sol, c’est-à-dire la projection verticale du volume de la construction.

 

Le cas d’une surélévation représente également une emprise au sol, les mêmes règles s’appliquent alors. Néanmoins, si la surélévation est supérieure à 60 cm, un permis de construire est obligatoire, indépendamment de la surface.

Vous connaissez maintenant les informations essentielles concernant les terrasses traditionnelles ! Il ne vous reste plus qu’à faire appel à un professionnel qualifié pour sa construction dans les meilleurs délais.

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez nos conseils travaux et idées inspirantes pour vous sentir à merveille dans votre chez vous!

[yasr_visitor_votes]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *