Sol vinyle et PVC

Sol Linoleum

Quelles différence y a-t-il entre un sol vinyle et un sol PVC ? En réalité, l’appellation diffère selon le mode de fabrication du revêtement : le sol en vinyle expansé est fabriqué par enduction (la matière première liquide est appliquée sur un support) alors que le sol PVC compact est fabriqué par calandrage, processus pendant lequel la matière passe entre deux cylindres.

Choisir son format

Les sols vinyles et PVC sont des sols souples qui se déclinent désormais dans une large palette de coloris, d’aspects et de finitions, imitant les matériaux les plus nobles pour créer des atmosphères décoratives très différentes.

Étant donné leur moindre coût et leur facilité de pose, ils offrent la possibilité de changer de décor plus souvent, dans toutes les pièces de la maison.

  • Ils se présentent sous forme de rouleaux (de 2, 3 ou 4 mètres de large),
  • de dalles (carrées ou rectangulaires) auto-adhésives et parfois repositionnables
  • ou encore de lames auto-adhésives ou clipsables, tout ceci pouvant être mixé pour imaginer des calepinages originaux.

A savoir: Le choix des rouleaux permet d’éviter les raccords et les marques des joints.

Sol vinyle et PVC : quels avantages ?

Les qualités de ce type de revêtement sont multiples : propriétés thermique et acoustique, grande robustesse, facilité d’entretien… C’est l’épaisseur du revêtement, notamment les couches au verso ( mousse ou dossier feutre) qui garantissent le confort thermique et acoustique. Mais c’est l’épaisseur de la couche d’usure, la couche visible (de 0,20 à 0,60 cm) qui influe sur la résistance du produit.

Attention aux cendres de cheminées ou de cigarettes, c’est ce que craint le plus les sols plastiques. Certains sols PVC ou vinyles sont dotés d’une surface antidérapante, idéale dans les salles de bains.

Sol vinyle et PVC : quels inconvénients ?

Le principal défaut des sols vinyles et PVC est leur faible durée de vie : ils perdent de leur éclat et donc de leur pouvoir esthétique au bout de 5 ans environ. En effet, ce matériau a tendance à marquer : traces de pas, griffures, rayures, tassement au niveau des meubles… Il faut avant tout éviter d’utiliser toute forme de solvants qui accélère le vieillissement. Préférez une simple gomme pour effacer les traces ou ce que l’on appelle une «gomme magique».

Pose collée ou pose libre ?

La pose doit être effectuée sur un sol parfaitement plan, à une température ni trop faible, ni trop élevée au risque de louper l’étape du collage. L’utilisation d’une colle polyacrylique à dispersion assure une bonne fixation sur tous supports, y compris le bois ou les chapes béton. On peut aussi maintenir le revêtement à l’aide d’adhésif double-face, ce qui facilite le décollage si besoin est.

A savoir : Les sols vinyles et PVC se répartissent selon 3 classes

  • 21 pour un usage modéré (chambres, salles de bains),
  • 22 pour un usage normal (pièces à vivre),
  • 23 pour un usage intensif (cuisine, entrée).