Carrelage : entretien et rénovation

Entretien carrelage

Pour conserver l’éclat de son carrelage (sol ou mural), un entretien régulier s’impose. Au sol, quel que soit le matériau, l’entretien se décompose en 2 étapes : le dépoussiérage et le nettoyage.

Carrelage : un entretien tout en douceur

Une eau savonneuse (avec du savon de Marseille ou un produit spécifique pour ce type de sol), appliquée sur une éponge non abrasive (pour le carrelage mural) ou sur une serpillère ou un balai éponge microfibre (au sol) est la meilleure façon d’entretenir un carrelage en :

  • grès cérame et grès étiré
  • faïence (standard ou fine)
  • mosaïque
  • granit

Attention, les surfaces poreuses requièrent un traitement particulier car elles sont naturellement plus sensibles aux taches et à l’humidité. C’est le cas de :

La pierre naturelle

  • Marbre (finition polie) : entretien facile à l’eau savonneuse. Bannissez les produits acides (vinaigre blanc, citron), chimiques, anticalcaire et détergents, comme l’eau de javel. Appliquez un traitement hydrofuge après la pose du revêtement et avant tout nettoyage.
  • Ardoise (finition brute) : entretien facile à l’eau savonneuse. L’ardoise est un matériau fragile : 2 à 8 semaines après la pose, appliquez un décapant pour ôter les traces de ciment, puis un produit hydrofuge et oléofuge (qui repousse les huiles et graisses).
  • Pierre calcaire : entretien facile à l’eau savonneuse. Appliquez un traitement hydrofuge et oléofuge après la pose et avant tout nettoyage.

Les carreaux de ciment : entretien facile à l’eau savonneuse. Surtout pas de détergents ! Utilisez du savon noir si les carreaux sont plus sales que d’habitude. Un traitement hydrofuge et antitache est nécessaire après la pose.

La terre cuite et les tomettes : entretien facile à l’eau savonneuse. Surtout pas de détergents ! Sur ces surfaces , appliquez, après la pose, un traitement antitache et hydrofuge.

Carrelage : le grand décrassage annuel

Si le carrelage est taché, on peut opter pour un peu de liquide vaisselle dilué dans une eau tiède pour éviter d’attaquer les joints. Après un nettoyage avec une éponge ou un balai microfibre, séchez la surface avec un autre balai ou une autre éponge en microfibre, bien secs cette fois-ci.

Si le carrelage est en céramique ou en faïence, vous pouvez vous permettre d’utiliser des produits un peu plus puissants :

  • Si vos carreaux sont très gras, l’eau savonneuse peut ne pas suffire. Dans ce cas, utilisez des cristaux de soude (une tasse à thé diluée dans un litre d’eau). Nettoyez-les avec une éponge imprégnée de ce mélange, rincez puis séchez.
  • Petite astuce de grand-mère : il semblerait que l’eau de cuisson des pommes de terre est particulièrement efficace pour redonner de l’éclat à un carrelage très encrassé !

Autre option : procéder à un nettoyage plus poussé avec des produits dégraissants que l’on trouve en surfaces spécialisées et adaptés au type de carrelage que vous souhaitez nettoyer.

Carrelage et rénovation : quelles solutions ?

Il arrive parfois que le carrelage s’altère, se fissure ou bouge avec le temps. Alors, deux solutions s’offrent à vous :

  • Faire soi-même la réparation
  • Confier la réparation à un carreleur professionnel

Si vous optez pour la première solution, il faudra enlever le ou les carreaux abîmés, éclatés ou fendus, avec précaution sans détériorer les carreaux sains autour et refaire les joints, et dans le cas où vous avez un ou des carreaux identiques.

  • Pour un relooking total, vous pouvez opter pour la peinture spéciale carrelage. Une façon « simple » et rapide de rénover un carrelage sans gros travaux par exemple !