Les peintures spécifiques pour toutes les problématiques

Peintures specifiques

Il existe de nombreuses peintures spécifiques qui permettent de répondre à des besoins très précis : anti-rouille, anti-humidité, thermique, anti-insectes mais aussi dépolluantes, ou même anti-bruit ! Découvrez ces innovations très pratiques.

Créer votre projet peinture

Les peintures spécifiques sont formulées spécifiquement pour certains matériaux comme le bois ou le fer sur lesquels ne tiennent pas les peintures classiques. Mais elles répondent également à d’autres problématiques, pour, par exemple, résister à l’humidité, à la chaleur des radiateurs, dépolluer une pièce ou même jouer un rôle thermique.

Les peintures anti-humidité

Peinture fongicide ou algicide, elles empêchent la formation de micro-algues, de mousse ou de champignons dans les pièces les plus humides.

Une variante, la peinture microporeuse qui laisse les supports respirer et permet l’évacuation de l’humidité des murs tout en s’opposant à la pénétration de l’eau en suspension. Elle évite ainsi toute forme de cloquage ou d’écaillage.

Certains produits sont dits «anti-condensation» : ils contiennent des micro-billes de verre qui renforcent l’isolation du mur et limitent la formation de condensation.

Des peintures pour tous les supports

La peinture spéciale sol

Ces peintures sont étudiées pour offrir une résistance maximale aux chocs, aux rayures, à l’usure et à des entretiens répétés. Certaines peintures sont antidérapantes, contenant des agrégats (particules très fines de sable) qui sécurisent les sols en les rendant moins propices aux glissades.

La peinture anti-rouille

Les peintures anti-rouille assurent la décoration des éléments en fer ou en métal sans nécessiter de sous-couche et protège contre l’oxydation.

La peinture spéciale radiateur

Elles supportent une température de 120°C sans craqueler. Certaines sont même conçues pour résister à près de 600°C.

La peinture résine

Les résines sont idéales pour peindre un carrelage. Elles s’appliquent directement sur le support sans sous-couche mais avec une première couche d’acrylique puis une deuxième couche de résine de protection.

Les peintures «très» spécifiques

La peinture anti-insectes

Elles repoussent et éliminent moustiques, araignées et autres insectes, quand ceux-ci se posent sur la peinture. Certaines détruisent à 100 % les acariens, responsables d’allergies et crises d’asthme.

La peinture isolante

Ces types de peintures, d’abord développées pour le milieu spatial, s’invitent désormais chez les particuliers. Il s’agit d’une peinture acrylique, composée de quatre éléments céramiques liés par différentes résines. Destinés pour l’intérieur comme pour l’extérieur, ces produits au fort pouvoir isolant et réflecteur, apporte une bonne isolation thermique : ils évitent les déperditions de chaleur l’hiver, isolent de la chaleur l’été en réfléchissant les rayons solaires et sont même résistants aux moisissures et aux salissures. De très faible épaisseur, ces peintures s’appliquent sur tous supports et se présentent sous forme de crépi blanc.

La peinture dépolluante

Ces peintures captent de 70 à 80 % des polluants de l’air ambiant : à leur contact les molécules polluantes sont transformées en molécules saines par une action chimique.

La peinture anti-bruits

Ces produits s’appliquent en deux couches : une sous-couche et une couche de finition qui dépose une couche de billes de verre limitant la transmission du son au travers des cloisons. A la base, ces peintures sont blanches et mates mais peuvent être teintées selon vos envies.


Avantages et inconvénients