La piscine en béton

La piscine en béton est la plus répandue de nos jours. La bonne résistance et la longévité du béton font de lui le matériau idéal pour les piscines enterrées. Découvrez les principales informations sur la piscine béton !

Les différents types de piscines béton

Avant toute chose, il est indispensable de réfléchir au type de piscine. Suivant votre budget et vos besoins, vous devrez adapter les travaux associés. Voici les différents types de piscines envisageables en béton :

  • La piscine hors-sol : pour un budget un peu plus restreint, c’est la solution parfaite ! L’avantage de cette piscine ? Elle peut s’adapter à votre terrain et s’installe assez facilement.
  • La piscine enterrée : c’est le type de piscine le plus répandu, mais légèrement plus onéreux que la piscine hors-sol. Vous devrez disposer d’un espace important dans votre jardin pour y installer ce type de piscine. L’avantage est qu’elle est disponible en plusieurs formats, selon vos besoins.
  • La piscine d’intérieur : à n’importe quel moment de l’année, vous pouvez profiter de votre piscine ! Le seul inconvénient est son budget qui s’avère plus élevé qu’une piscine enterrée.
  • La piscine en kit béton : principalement utilisée pour les piscines enterrées, la piscine béton en kit s’avère être très pratique pour les petits budgets.

Les caractéristiques d’une piscine béton

Le béton est le matériau le plus utilisé pour la construction des piscines. Grâce à sa solidité et sa longévité, il permet de construire une structure étanche en monobloc.

Pour une étanchéité optimale cependant, il sera indispensable de placer en sus un revêtement d’étanchéité. Qu’il s’agisse de peinture, de carrelage ou d’enduit, le béton s’adapte à tous ces types de revêtements.

Le petit plus du béton ? Il est également capable de s’adapter à tous types de terrains : en pente, rocailleux etc… En résumé, vous pouvez construire votre piscine béton selon vos besoins !

Quel béton choisir ?

Etant donné qu’il existe plusieurs types de béton, il est possible de construire une piscine selon différentes techniques :

  • Le béton coulé : pour cette méthode de construction, un coffrage est alors nécessaire. Par la suite, le béton est coulé dans l’armature en ferraille préalablement installée. Côté prix, elle reste moins onéreuse que le parpaing ferraillé avec un prix débutant à 20 000 €.
  • Le béton projeté : un ferraillage est nécessaire pour cette technique. Le béton est alors propulsé vers le radier de la piscine. C’est la solution la plus coûteuse avec une moyenne de 35 000 €.
  • La piscine en parpaings ferraillés : ici, la technique consiste à empiler des parpaings ferraillés sur le radier de la piscine. L’avantage de cette solution réside dans sa forte solidité. Côté prix, comptez environ 25 000 €.

Dans chacun des cas, un savoir-faire professionnel et un matériel spécifique sont indispensables ! Comparez les devis et faites appel au professionnel de votre choix.

Le prix de la piscine béton

Vous l’aurez compris, le prix d’une piscine béton varie d’un projet à l’autre. Voici les différents facteurs influençant le prix :

  • La technique de construction : le béton coulé, projeté ou les parpaings ferraillés nécessitent des matériaux et un savoir-faire différent.
  • Les revêtements d’étanchéité : peinture, carrelage ou béton ciré, chaque matériau possède un coût variable.
  • La dimension : qu’il s’agisse de la longueur, de la largeur ou encore de la profondeur, le prix de votre piscine béton évoluera en fonction de ces critères.
  • La personnalisation : la forme de votre bassin, la couleur, les finitions, toutes ces choses représentent un coût à ne pas négliger.

De manière générale, une piscine représente un investissement très important. On estime l’échelle de prix allant de 25 000 à 50 000 €.

Un entretien régulier

Et oui : une fois construite, une piscine demande énormément d’entretien. Il vous faudra donc prendre conscience de ce temps de travail avant la construction !

Vous devrez utiliser une épuisette, un aspirateur ou un robot pour enlever les saletés de la piscine. Que ce soit à la surface ou en profondeur, rien n’est à négliger !

La période hivernale est aussi synonyme d’entretien pour votre piscine. On parle alors d’hivernage de la piscine. Cette technique se déroule en plusieurs étapes :

  • Nettoyage du bassin,
  • Nettoyage du système de filtration,
  • Utilisation d’un produit pour traiter l’eau,
  • Abaissement du niveau de l’eau,
  • Couverture avec une couverture d’hivernage.

Les réglementations liées à la piscine béton

Hormis un entretien régulier, votre piscine nécessite un système de sécurité. En effet, si vous avez des enfants, le risque de noyade est d’autant plus important. C’est pourquoi la loi oblige désormais à installer une alarme, une barrière de sécurité ou encore une couverture pour prévenir ce risque.

Côté administratif, les démarches peuvent varier en fonction du type de piscine ou votre localisation. A titre d’exemple, en intérieur ou en extérieur, la piscine enterrée nécessite un permis de construire si elle dépasse 100m² et 60cm de hauteur. Dans le cas d’une piscine hors-sol, une déclaration est demandée lorsque celle-ci dépasse les 10m².

A présent, vous avez les cartes en main pour commencer au mieux votre projet de piscine béton ! A vous de jouer.