La piscine couverte

Les piscines couvertes sont idéales pour des baignades toute l’année, surtout l’hiver  ! Caractéristiques, matériaux, prix et réglementations : tout savoir sur la piscine couverte pour un projet réussi !

Les caractéristiques de la piscine couverte 

La piscine couverte est une piscine extérieure traditionnelle simplement recouverte d’un abri. Grâce à celui-ci, il est possible de profiter de sa piscine de jour comme de nuit et par tous les temps. Puisqu’elle n’est pas directement exposée aux intempéries, la piscine couverte a le mérite de proposer une eau à température constante. Celle-ci reste également plus propre, plus longtemps, puisque protégée des feuilles d’arbres et insectes. 

La piscine couverte est particulièrement durable et résistante et peut être facilement personnalisables. Il en existe de plusieurs types :

  • A couverture fixe : il s’agit de construire un bâtiment autour de votre piscine, souvent rattaché à la maison,
  • A couverture télescopique : de taille moyenne, cette couverture est constituée de plusieurs parties imbriquées entre elles et peut être ouverte,
  • A couverture amovible : sur le principe de la couverture télescopique, elle peut être enlevée manuellement,
  • A couverture gonflable : une toile en PVC gonflée à l’aide d’un moteur.

Quotatis vous permet de trouver des artisans spécialisés en construction de piscine disponibles près de chez vous.

En réalisant une demande de devis vous pourrez comparez jusqu'à 5 propositions d'artisans qualifiés

Demander un devis

Quelle que soit la piscine couverte sélectionnée, vous devez impérativement installer un système de filtration de l’eau comprenant une pompe et un filtre. Ce système est habituellement situé dans un local technique au sein duquel se font tous les raccordements hydrauliques et électriques.

La sécurité de la piscine couverte : Contrairement aux piscines enterrées extérieures, les piscines couvertes n’ont pas besoin de système de sécurité spécifique puisqu’elles sont déjà situées dans un espace clos. Cependant, rien ne vous empêche d’ajouter un système de sécurité pour la porte d’entrée.

Quels matériaux choisir pour une piscine couverte ?

  • Les matériaux de couverture

Une couverture fixe représente la construction d’un bâtiment annexe souvent rattaché à la maison. Il s’agit d’une structure pérenne, vous devez donc choisir un matériau adéquat :

  • L’acier est un matériau robuste mais corrosif, il nécessite de ce fait une protection par application d’un revêtement (peinture).  
  • L’aluminium a l’avantage d’être léger et il montre une bonne résistance face aux aléas climatiques. Non corrosif, il ne procure cependant pas la meilleure isolation.
  • Le bois, en plus de son côté esthétique, confère une bonne isolation et une solidité à toute épreuve mais demande un entretien régulier contre l’humidité.   
  • Le PVC possède les caractéristiques du bois sans demander un entretien particulier. Il est peu cher, mais aussi beaucoup moins solide.

Pour des abris amovibles à vocation d’être déplacés facilement, l’aluminium et le PVC sont les matériaux les plus adaptés, du fait de leur légèreté.

  • Les vitrages

Une fois le type de structure défini, vous devez décider quel matériau vous allez utiliser pour les vitrages ! Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Le verre : esthétique mais fragile et coûteux, il n’assure pas une bonne isolation de votre piscine couverte.

Le plexiglas : il est plus robuste que le verre mais se raye facilement. Il est résistant aux UV et confère une meilleure isolation.

Le polycarbonate : léger et résistant, c’est également un bon isolant et il protège contre les UV.

Comment entretenir une piscine couverte ?

Une piscine couverte est mieux protégée qu’une piscine extérieure : de ce fait, l’entretien en est facilité. Vous devez tout de même nettoyer les parois et le fond de la piscine régulièrement, ainsi que l’abri de votre piscine.    

De plus, un contrôle régulier de l’eau doit être effectué, et plus particulièrement du pH, du titre alcalimétrique complet (TAC) et du titre hydrotimétrique (TH – il correspond à la minéralisation de l’eau).    

Pour finir, l’eau doit être traitée afin de la désinfecter. Pour cela, utilisez du chlore, du brome ou de l’oxygène actif (le chlore reste cependant le produit le plus adapté pour les piscines couvertes).

Combien coûte une piscine couverte ?

En plus du prix de construction brut de la piscine (qui peut varier entre 7 000 et 30 000 euros en fonction du type de piscine choisi) s’ajoute le prix de la couverture :

  • Comptez en moyenne 20 000 euros pour la construction d’une couverture fixe,
  • Le prix d’une couverture télescopique se situe entre 5 000 et 20 000 euros,
  • Les couvertures amovibles ont des prix variant entre 4 000 et 6 000 euros,
  • Un abri gonflable coûte environ 8 000 euros.

Ces prix constituent des estimations. Il faut également garder à l’esprit qu’ils peuvent fortement varier en fonction du matériau utilisé !

Prix d’une piscine couverte en fonction du matériau

Un abri en bois vous coûtera entre 5 000 et 20 000 euros. Le prix d’une couverture avec structure en aluminium peut quant à lui varier entre 4 000 et 18 000 euros. L’acier, enfin, est le moins cher avec des prix fluctuant entre 3 000 et 17 000 euros.

Prix d’une piscine couverte en fonction du vitrage

Concernant les vitrages, le verre reste le matériau le plus cher avec des prix compris entre 8 000 et 20 000 euros pour la construction d’un abri. Pour un vitrage de plexiglas, vous devez compter entre 5 000 et 18 000 euros. Enfin, les abris en polycarbonate se caractérisent par des prix variant entre 4 000 et 16 000 euros.

Règles et normes pour la construction de votre piscine couverte

La construction d’une piscine couverte nécessite en amont de réaliser un certain nombre de démarches administratives.

Effectuer une demande de permis de construire

Un permis de construire est impératif dans les cas suivants :

  • Si la hauteur de votre abri de piscine est supérieure à 1m80,
  • Si la surface de votre piscine excède 100 m²,
  • Si votre piscine est située à l’intérieur d’un bâtiment et que sa surface dépasse 20 m2.

Dans les autres cas (hauteur inférieure à 1m80, piscine entre 10 et 100 m²), une déclaration de travaux est suffisante. Enfin, il convient de noter que les piscines couvertes dont la superficie est inférieure à 10 m2 ne nécessitent pas de démarches préalables.  

Se renseigner sur les règles d’urbanisme

Chaque commune dispose d’une réglementation spécifique concernant les constructions de piscines. Vous devez donc vous rendre en mairie afin de consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme) pour connaître les contraintes précises relatives à la construction de la vôtre.

Généralement, vous devez conserver une distance minimale de 3m entre le bord de votre piscine et la clôture du voisin.

Déclarer votre piscine

La construction de votre piscine couverte implique un changement dans le montant de votre taxe foncière et de votre taxe d’habitation. Vous devez donc déclarer votre piscine auprès du centre des impôts dans les 3 mois suivant la fin des travaux. Il vous faudra pour cela remplir le formulaire IL 6704.

Une taxe d’aménagement doit également être payée, mais celle-ci n’est redevable qu’une seule fois.  

Bon à savoir 

Si votre piscine a une surface de moins de 10 m2 , elle n’est soumise à aucune taxe.

 

Vous connaissez désormais les informations essentielles sur les piscines couvertes, leurs prix, et leurs réglementations. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner avec soin le type de structure qui convient à votre terrain et à faire appel à un professionnel qualifié pour les travaux.

[yasr_visitor_votes]