L’isolation des murs par l’intérieur

Isolation par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur est plus rapide à mettre en œuvre que l’isolation par l’extérieur. Cette solution impacte l’espace intérieur et les travaux sont généralement très importants. Découvrir le principe de cette méthode pour isoler son habitat.

Créer votre projet isolation

L’isolation par l’intérieur, quel est son principe ?

L’isolation par l’intérieur ou ITI d’une façade est le procédé le plus traditionnel, encore utilisé quand il n’est pas possible d’envisager une isolation par l’extérieur, pour des raisons budgétaires ou pour éviter de modifier l’aspect extérieur de l’habitation.

C’est une solution facile à mettre en œuvre mais qui a des impacts sur la décoration intérieure. Il faut souvent revoir l’emplacement des prises et des gaines électriques et parfois le coffrage des fenêtres. Pour une construction neuve en parpaings ou en briques classiques, l’ITI est intéressante quand l’habitation compte un ou deux niveaux. Au-delà, il est parfois préférable d’envisager une isolation par l’extérieur.

Isolation des murs intérieurs : les différentes techniques

  • Des panneaux isolants (en plâtre ou bois insérant un isolant) se fixent directement par collage sur le mur ou par vissage sur des lattes de bois, en créant une sorte de coffrage qui permet de constituer une lame d’air entre le mur et l’isolant.
  • De l’isolant en vrac peut également être insufflé entre le mur et le panneau de parement ou projeté après avoir été humidifié pour se coller naturellement au mur.
  • Il existe également une isolation maçonnée qui consiste à projeter sur le mur un complexe isolant, mélange de liants et de fibres végétales ou mis en œuvre dans un coffrage. Cette technique est particulièrement bien adaptée aux murs anciens.
  • On peut aussi penser aux panneaux isolants sous forme de blocs de béton cellulaire.

Entre l’isolant et la couche de finition, il est conseillé de poser un pare-vapeur pour éviter la condensation. Si les murs présentent des traces d’humidité, il est impératif de gérer la cause avant d’isoler.

Comment savoir si un isolant est performant ?

Le choix de l’isolant est important et doit être certifié pour assurer une bonne résistance thermique. La réglementation impose un R = 3,7 m2.K/W pour permettre d’accéder à certaines aides financières.

Dans le cas d’une isolation par l’intérieur, l’objectif est de préserver au maximum le volume habitable. Plus l’isolant est épais, plus il isole mais plus il réduit la surface de vie. Pour obtenir un R = 5 m2K/W, on peut opter pour, du moins au plus épais :

A savoir

les isolants minces, mis en œuvre seuls, ne peuvent répondre aux exigences de la réglementation thermique.