Fenêtres : un modèle pour chaque situation

Modèle-de-fenêtre

Les fenêtres se choisissent avant tout en fonction de la taille des ouvertures mais aussi pour des raisons esthétiques et pratiques. Baie vitrée, fenêtre de toit, chien-assis, fenêtre d’angle… le choix des modèles est large. Il existe autant de modèles de fenêtres que de formes d’ouverture et de situation, pour la façade ou le toit. Les types d’ouvrants sont ensuite adaptés aux modèles et à leurs dimensions.

Les modèles de fenêtre les plus classiques

La fenêtre standard est celle qui s’ouvre à la française vers l’intérieur, à un ou deux battants. Une variante existe «à l’anglaise» dont les battants s’ouvrent vers l’extérieur ce qui permet de dégager l’espace à l’intérieur des pièces. Les formes carrées ou rectangulaires sont les plus courantes mais il existe également des fenêtres cintrées avec un rebord supérieur arrondi.

Les baies vitrées sont principalement coulissantes et permettent d’accéder à une terrasse ou un balcon. Elles disposent d’un rail pour un ou deux vantaux ou de deux rails pour quatre vantaux. Elles peuvent également être à galandage : les ouvrants disparaissent alors complètement dans l’épaisseur des murs pour libérer complètement l’espace.

Fenêtre de toit : un choix en fonction de l’inclinaison de la toiture

Les fenêtres de toit sont souvent utilisées quand l’on décide de transformer des combles en pièces de vie. Elles ne peuvent être mises en œuvre que si la pente du toit est de 15% minimum. Ces fenêtres s’ouvrent par projection, par rotation ou selon un axe horizontal mais peuvent aussi être fixes quand elles sont intégrées à la pente du toit. Pour les pentes quasi inexistantes (de 0 à 3 %), il existe des fenêtres en forme de dômes ou des verrières.

Le chien assis est une variante de la fenêtre de toit, plus traditionnel et moins contemporain, qui s’adapte bien aux demeures anciennes mais dont la mise en œuvre est beaucoup plus complexe qu’une fenêtre à rotation ou à projection.

A savoir : Dans certaines communes, le PLU (Plan Local d’Urbanisme) n’autorise pas la création de fenêtre de toit. Renseignez vous toujours auprès de votre mairie avant d’engager des travaux de construction ou de rénovation.

Les modèles de fenêtre pour les cas particuliers

Les fenêtres d’angle s’installent sur deux murs dans l’angle d’une pièce. Elles peuvent être avec ou sans montants de séparation pour apporter plus ou moins de clair de jour. Fixe, la fenêtre d’angle ne pose pas de problème. En revanche, si elle est coulissante, oscillo-battante ou s’ouvrant à la française, il faut qu’elle colle parfaitement aux configurations des lieux. Elle peut être réalisée en PVC, aluminium ou bois et en version standard ou sur-mesure.

La fenêtre triangulaire s’installe sous le toit, généralement sur un pignon et s’ouvre en basculant vers l’intérieur ou l’extérieur. Il faut juste penser qu’il est nécessaire de trouver une astuce pour l’occulter car il n’existe pas de volets, ni de stores en triangle !

La fenêtre de cave est à priori un soupirail, muni ou pas de grilles, mais pour répondre aux exigences de confort thermique, vous pouvez choisir d’installer une fenêtre aussi performante que celles des autres pièces. La cave est souvent non chauffée et parfois semi-enterrée : il faut donc prendre en compte les possibilités de ventilation pour réduire les risques d’humidité. Optez plutôt pour une ouverture oscillo-battante qui permet une bonne aération, préférez des matériaux imputrescibles comme le PVC ou l’aluminium et conservez les grilles pour empêcher l’accès aux cambrioleurs.


Les Fenêtres