Quel matériau choisir pour mes volets ?

Volet matériau bois

Les volets sont fabriqués en bois, PVC, aluminium, métal ou composite, des matériaux possédant chacun leurs avantages et leurs inconvénients en termes d’isolation thermique ou acoustique, de durabilité et de prix. Avant de choisir le matériau adéquat pour les volets, il faut se poser les bonnes questions. Quels critères priment à vos yeux : des volets faciles à entretenir ? Résistants ? Assurant une sécurité maximale ? Isolants ? Plutôt abordables ? Il y a toujours un matériau pour répondre à ces questions. Selon le type d’ouverture, telle ou telle matière sera la plus adaptée.

La noblesse des volets en bois

Le bois est un matériau noble, naturel et recyclable qui peut se décliner dans toutes les formes et s’adapter à tous les styles. Il présente de bonnes performances d’isolation quelle que soit l’essence choisie : chêne, sapin ou bois exotique.

Les essences exotiques ont l’avantage d’être intrinsèquement imputrescibles et nécessitent moins d’entretien qu’un volet en chêne ou en sapin, même si ceux-ci sont traités dès l’achat à l’IFH,(insecticide, fongicide, hydrofuge). Le traitement possède une durée de vie limitée et l’obligation de la pose d’une lasure ou d’une peinture est nécessaire tous les 2 à 4 ans selon les régions et leurs climats.

Le bois est très fréquemment utilisé pour les volets battants et il promet une bonne résistance aux chocs. Il s’agit aussi d’une bonne solution en isolation thermique sauf s’il s’agit de volets «premiers prix».

Volet PVC, un choix de couleurs restreint

Les volets en PVC sont les volets les moins chers du marché et pourtant ils possèdent de bonnes qualités d’isolation tant sur le plan thermique, qu’acoustique. Seul inconvénient : le choix des couleurs reste limité (blanc, beige, ivoire), mais l’on peut aussi obtenir une imitation bois grâce à la technique du plaxage qui consiste à thermocoller un film de couleur sur le PVC en fin de fabrication. Attention, si vous optez pour ces couleurs sombres, les risques de déformation sont accentués en cas de grosses chaleurs. Le plus gros avantage du PVC est son absence d’entretien : un peu d’eau et de produit à vaisselle suffisent à le nettoyer. Le PVC est utilisé pour tous les types d’ouvertures de volets : battants, roulants, pliants et coulissants.

Volet en aluminium, inoxydable dans toutes les couleurs

Bien que des progrès aient été réalisés à ce sujet, la qualité isolante de l’aluminium est moins bonne que le bois ou le PVC, sauf pour les volets disposant d’une lame finale à joint thermique qui empêche l’air de passer. En revanche, les volets en alu sont d’une durabilité à toute épreuve car parfaitement inoxydables et offre de bonnes qualités de sécurité. L’aluminium fait aussi office de pare-feu et peut aider à la préservation des habitations en cas d’incendie.

Son prix devient plus raisonnable, parfois même moins élevé que le bois mais toujours plus que le PVC. Le choix des couleurs est très vaste puisque les lames d’aluminium peuvent être laquées dans toutes les teintes de la palette RAL (dédiée à l‘aluminium). L’aluminium est souvent utilisé pour les volets roulants, moins pour les battants, mais les deux sont réalisables. L’entretien de l’alu est quasiment nul et l’on peut désormais le recycler facilement.

Volets en métal et composite : deux cas à part

  1. Le métal est utilisé plutôt pour les volets pliants à l’image des persiennes d’autrefois, jamais en volets roulants. Très robuste, le métal assure une bonne sécurité et les volets sont disponibles dans un grand nombre de coloris d’autant qu’ils peuvent être peints à l’envi. Le métal est cependant très corrosif et il doit être repeint tous les deux ans après avoir reçu une couche d’antirouille et de vernis.
  2. Le composite, savant mélange de plastique et d’aluminium, deux matières qui possèdent chacune leurs propriétés, ne se présente jamais sous forme de volets roulants mais de volets battants persiennés ou pas. Bon isolant, le composite est aussi très résistant et nécessite peu d’entretien et leurs teintes sont obtenues par laquage. L’enveloppe des volets est formée par des parois en résine entre lesquelles on trouve de la fibre de verre et un cœur isolant en mousse de polyuréthane de haute densité. Les imitations bois sont assez bluffantes de réalisme en faisant ressortir les veines du bois. En revanche une fois la couleur choisie, c’est définitif… le composite ne se repeint pas !

A savoir également, il existe désormais une étiquette énergie sur les volets à laquelle vous pouvez vous fier pour trouver la performance isolante requise. De même, ne lésinez pas sur le prix : en achetant des volets trop bon marché, vous risquez d’être déçus sur ses qualités de résistances et sur sa pérennité.

 


Les Volets