Choisir Le Bon Vitrage pour ses Fenêtres

Double et triple vitrage

Le vitrage est l’un des éléments essentiels d’une fenêtre : s’il permet à la lumière de pénétrer à l’intérieur de l’habitation, il joue également un rôle dans l’isolation thermique et acoustique, ainsi que dans la sécurité. Si le double vitrage s’est généralisé car il promet une isolation renforcée, il y a également le triple vitrage, utilisé dans des situations bien précises.

Le double vitrage pour une bonne isolation thermique

Le double vitrage est, aujourd’hui, le vitrage le plus utilisé.

Il est constitué de deux verres séparés par une lame d’air (qui est en fait du gaz argon). Les deux types de double-vitrage le plus souvent observés sont : le 4/12/4 ou le 4/16/4. Les deux se composent de deux vitres d’une épaisseur de 4 mm chacune, séparées par un espace rempli de gaz argon de 12 ou 16 mm.

L’option du double vitrage permet d’améliorer l’isolation thermique et acoustique de vos fenêtres. C’est le coefficient d’isolation « U » qui permet de comparer leur performance. Plus le U est proche de 0, plus le vitrage est performant. 

Vous pouvez améliorer cette isolation en ajoutant un VIR, c’est-à-dire un vitrage à isolation renforcée. Son épaisseur est identique au double vitrage standard, mais la vitre intérieure est recouverte d’une fine couche d’oxydes métalliques dite peu émissive. Cela signifie qu’elle retient la chaleur dans la pièce tout en laissant passer la lumière du soleil. Avec un VIR, l’isolation thermique est de 40% plus efficace qu’avec un double vitrage classique.

Le double vitrage pour s’isoler du bruit

Le bruit est un facteur de stress et un double-vitrage peut contribuer à l’isolation phonique d’une pièce en atténuant les nuisances sonores extérieures.

Mais si votre habitation donne sur des endroits particulièrement exposés comme un boulevard ou une voie ferrée, il faut choisir un vitrage acoustique parmi les plus performants. Voici deux options :

  • Choisir un vitrage dont la vitre extérieure est plus épaisse que la vitre intérieure.
    Par exemple, un vitrage 10/6/4 dispose d’une vitre extérieure de 10 mm, d’une lame d’air de 6 mm et d’une vitre intérieure de 4 mm. Par rapport à un double vitrage standard, ce vitrage acoustique atténue le niveau sonore des bruits extérieurs.
  • Remplacer la vitre intérieure par un vitrage feuilleté. Sur cette vitre intérieure, se trouve un film acoustique en résine, ou en polyvinyle de butyral (PVB), placé entre deux feuilles de verre.
    C’est par exemple le cas d’un vitrage 8/6/9, composé d’une vitre extérieure de 8 mm, d’une lame d’air de 6 mm et d’une vitre intérieure de 9 mm, composée de 4 mm de verre, de 1 mm de film puis de 4 mm de verre.

Le double vitrage : un véritable retardateur d’effraction

Si les vitrages avec verre feuilleté constituent un bonne réponse aux problèmes acoustiques et thermiques, ils répondent aussi aux soucis de sécurité.

En fait, leur niveau de performance se mesure au temps qu’il faut pour réussir à les casser? Pour être efficaces, il faut qu’ils résistent 6 minutes ou plus à l’effraction ! Pourquoi ? Parce que plus le cambrioleur aura du mal à briser le verre, plus il risque de se faire remarquer et plus vite il se décourage.

Il est donc recommandé d’opter pour un double vitrage 44.4 ou 44.6, constitué de 2 vitres de 4 mm et de 4 ou 6 films de PVB (Poly Vinylique Butyral), conçus pour résister à près de 30 coups de massue !

Le triple vitrage, dans quel cas ?

Le triple vitrage n’est conseillé que pour les régions au climat très froid l’hiver ou pour les fenêtres donnant sur les façades exposées au Nord notamment.

Il est composé de 3 vitres de 4 mm d’épaisseur chacune et de 2 lames d’air de 16 mm. Il permet une réduction importante du chauffage dans le cas de maisons passives ou basse consommation que vont être les constructions neuves à partir de 2020.

L’ inconvénient principal du triple vitrage est son poids (30 Kg au m2). En cas de rénovation, cela entraîne un changement de l’huisserie et de la menuiserie. Par ailleurs, ils offrent une faible transmission de la lumière et captent peu la chaleur du soleil.  Enfin, ils peuvent être chers à l’achat et donc représenter un investissement superflu.

Le sur-vitrage : une solution pour les locataires

Si vous êtes locataire et que vous disposez de simples vitrages, vous pouvez opter pour du sur-vitrage, peu coûteux et facile à mettre en œuvre. 

Il existe plusieurs solutions. On peut :

  • Appliquer un film sur la vitre à l’aide de ruban adhésif ou
  • Ajouter une vitre positionnée dans un cadre séparé du vitrage initial, ce qui crée une lame d’air de 5 à 6 mm. Cette vitre peut-être articulée et s’ouvrir pour donner accès à la fenêtre de base.
  • Installer des rideaux isolants qui ont la même efficacité qu’un film isolant thermique. Ceux-ci sont dotés d’une doublure qui renvoie le froid vers l’extérieur et le chaud vers l’intérieur.

Ce sont des solutions simples, qui ne nécessitent pas de gros travaux mais ne vous attendez pas à obtenir des résultats équivalents à de vraies fenêtres double-vitrage.

Que penser du vitrage auto-nettoyant ?

Le vitrage auto-nettoyant utilise les éléments naturels comme la pluie et le soleil pour le mettre au service de l’entretien des fenêtres. Les rayons du soleil désagrègent les salissures grâce à leurs ultra-violets et la pluie balaye les résidus désagrégés par les UV sans laisser de traces.

Ces effets sont dus au type de verre employé, le verre «float», recouvert sur sa face extérieure d’une fine couche d’un matériau minéral hydrophile et photocatalytique.

 


Les Fenêtres