Climatisation : la solution solaire

climatisation-solaire

L’énergie solaire permet parfois de chauffer une maison mais elle peut aussi la rafraîchir. Il s’agit d’une énergie gratuite qui engendre de réelles économies mais l’installation de ce système a un coût élevé. Plusieurs possibilités sont envisageables.

Comment fonctionne une climatisation solaire ?

Il existe différentes solutions dont la plus simple consiste à utiliser des panneaux photovoltaïques puis de se servir de l’électricité emmagasinée pour faire fonctionner un climatiseur ou une pompe à chaleur réversible.

C’est en fait le soleil qui refroidit le liquide réfrigérant de l’installation de la climatisation. On peut aussi opter pour des panneaux thermiques plus efficaces toute l’année. C’est alors la compression thermique qui remplace la compression mécanique utilisée avec des panneaux photovoltaïques.

Mais cette dernière technique reste encore peu répandue et comme avec les panneaux photovoltaïques le manque d’ensoleillement doit être compensé par des ballons de stockage thermique. A l’intérieur de la maison, plusieurs types de climatiseurs peuvent être installés : air-eau, air-air ou eau-eau.

Comment fonctionnent les trois types d’appareils ?

  • Le climatiseur solaire air-eau récupère les calories dans l’air ambiant et les restitue via un réseau d’eau. Ce système est très souvent employé pour le fonctionnement d’un plancher chauffant rafraichissant. Il s’agit donc d’une climatisation d’appoint.
  • Le climatiseur solaire air-air puise les calories dans l’air pour les renvoyer à l’intérieur de la maison. C’est là qu’intervient la climatisation pour renvoyer les calories hors de l’habitation.
  • Le climatiseur solaire eau-eau est une solution géothermique. C’est l’eau des nappes phréatiques qui sert à refroidir l’air de la maison.

Avantages et inconvénients de la climatisation solaire

Le plus gros avantage est la gratuité de l’énergie utilisée : les rayons du soleil.
En revanche, l’installation demande un investissement assez élevé, variable en fonction de la puissance de l’appareil. Bien entendu, plus l’appareil est puissant, meilleur est le rendement en refroidissement. En plus de la pose, il faut prévoir un entretien régulier à faire réaliser par une entreprise spécialisée.

Les panneaux photovoltaïques doivent produire entre 1000 et 3000 watts en fonction de la puissance de votre climatiseur. Sachez qu’il est possible de revendre l’électricité non consommée quand la climatisation n’est pas activée.

Les panneaux thermiques quant à eux, servent toute l’année pour, excepté les périodes où la climatisation est utile, fournir de l’eau chaude sanitaire ou alimenter le réseau de chauffage.

Notre conseil 

Misez sur la sécurité en faisant appel à des professionnels qualifiés Quali’Pv pour l’installation des panneaux photovoltaïques ou Quali’Sol pour les panneaux solaires thermiques.