Remplacer son installation fioul

chauffage fioul

Remplacer une chaudière vétuste fonctionnant au fioul est une priorité pour consommer moins d’énergie. Cela évite également les désagréables et coûteux travaux d’entretien. Plusieurs solutions s’offrent à vous.

Avant de changer de chaudière, il vous faut déterminer l’énergie : continuer avec le fioul ou opter pour le gaz, l’électricité ou le bois ?

Chaudière au fioul ou au gaz ?

La chaudière à condensation fonctionne aussi bien avec le fioul qu’avec le gaz.

  • Elle permet de réaliser jusqu’à 35 % d’économie d’énergie par rapport à une chaudière traditionnelle.
  • La combustion du fioul ou du gaz crée des fumées récupérées par le système pour chauffer votre habitation.
  • Il existe des modèles à forte modulation qui permettent de varier le rendement de 1 à 10 et donc d’adapter sa consommation d’énergie mais ils nécessitent de remettre à niveau le conduit.

La chaudière basse température consomme l’énergie (fioul ou gaz) à des températures très basses pour réaliser des économies.

  • Elle ne chauffe l’eau qu’à 50° maximum.
  • Mais comme elle ne peut alimenter que des radiateurs basse température ou un plancher chauffant, elle engage un investissement important.

Quotatis vous permet de trouver des artisans spécialisés en chaudières disponibles près de chez vous.

En réalisant une demande de devis vous pourrez comparez jusqu'à 5 propositions d'artisans qualifiés

Demander un devis

 

Remplacer sa chaudière au fioul par un modèle électrique

La chaudière électrique s’intègre partout.

  • Pas besoin de gros travaux puisqu’il suffit de la raccorder au circuit électrique d’un côté et au circuit de chauffage de l’autre, sans avoir besoin d’un quelconque système d’évacuation.
  • Murale, elle peut même disparaître dans un placard.
  • Son rendement peut dépasser les 90 %.

Se chauffer au bois dans toutes ses versions

Changer une chaudière au fioul pour une chaudière bois, c’est privilégier une énergie renouvelable. La chaudière à bûches ou à granulés, reliée à un réseau de chauffage central, répond au même besoin en matière de confort que le fioul.

  • La chaudière à bûches est souvent à combustion constante, c’est-à-dire que les bûches sont empilées les unes sur les autres dans le foyer. L’air arrive par le dessous, la flamme monte et brûle tout le bois en même temps. Son rendement : entre 40 et 60 %.
  • Dans les modèles de chaudières à bûches à combustion horizontale, l’air arrive sur les côtés et le bois sèche avant d’être brûlé, donc moins de cendres. Son rendement : entre 50 et 70 %.
  • Dans les chaudières à combustion inversée, l’air arrive par le dessus et produit les mêmes effets qu’une chaudière à combustion horizontale avec le même rendement.
  • La chaudière bois à tirage forcé est celle qui assure le meilleur rendement : entre 70 et 85 %. Son mode de fonctionnement est le même que la chaudière à combustion inversée mais elle est équipée d’un ventilateur qui améliore la combustion du bois.
  • La chaudière à pellets ou à granulés se raccorde au système de chauffage central et l’alimentation en pellets, ainsi que le débit d’air sont gérés par un automatisme, d’où une plus grande autonomie que la chaudière à bûches. Rendement maximal : entre 80 et 90 %.

A savoir

Il existe des chaudières polycombustibles qui associent deux foyers distincts offrant les avantages du bois et du fioul ou du bois et du gaz. Le bois est souvent le combustible principal, gaz et fioul jouant un rôle secondaire.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez nos conseils travaux et idées inspirantes pour vous sentir à merveille dans votre chez vous!

[yasr_visitor_votes]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *