Le plancher solaire direct

plancher solaire direct

Le plancher solaire direct (PSD) est le système de chauffage solaire le plus répandu. Facile à installer,  idéal pour les projets de construction, il représente un coût important à l’achat, mais le retour sur investissement est très intéressant.

Un mode de fonctionnement simple

Pour bénéficier de ce système, il faut s’équiper de panneaux solaires thermiques. Pour optimiser leur efficacité, ils doivent être installés sur une toiture inclinée de 45° à 90°. On estime qu’une surface de capteurs solaires couvrant un dixième de la surface du logement est suffisante. Ainsi, une maison de  100m2, une installation solaire thermique de 10m2 suffit.  

Plancher solaire direct : comment ça marche ?

Chauffé par les capteurs des panneaux solaires, un fluide circule dans les tuyaux du plancher chauffant. Ce système de chauffage a l’avantage de ne pas avoir d’intermédiaire (type ballon d’eau chaude) entre la chaleur captée et le sol. En effet, c’est une dalle en béton qui récupère directement la chaleur et qui la stocke. De jour comme de nuit, la chaleur ainsi accumulée est restituée (sous 24 à 48h) grâce à l’inertie de la dalle en béton. L’installation à basse température en exploitant l’inertie thermique de la dalle (12 à 20 cm).

Une solution pratique et facile à vivre

Très pratique au quotidien, le plancher solaire est adapté à toutes les configurations. Pour optimiser le rendement de son installation, il faut privilégier une orientation des capteurs sud, sud-est à sud-ouest.

C système est apprécié pour la chaleur homogène qu’il dégage. En effet, en faisant circuler dans le sol un fluide à basse température (40°C maximum), la chaleur diffusée au sol ne dépasse pas les 27 à 28°C.

Le plancher solaire direct est également un système facile à vivre car il n’exige pas d’entretien particulier et l’absence de convection génère peu de poussières. Un contrôle de l’installation est prévoir tous les deux ans avec un remplacement du liquide caloporteur si besoin. L’installateur propose généralement un contrat d’entretien. 

Peu de contraintes mais une mise en œuvre conséquente  

Si en théorie, installer un plancher solaire direct est envisageable dans tous les logements, il reste une solution de chauffage qui doit être mise en place à l’occasion d’une construction ou alors dans le cas de lourdes rénovations. En effet, bien que fiable et relativement simple sur le papier, cette solution requiert la mise en place d’un circuit dans toutes les pièces de la maison.

La plupart des revêtements s’adaptent très bien au PSD. La pierre, la terre cuite, les fibres naturelles, les parquets (d’épaisseur de 15 mm maximum) ou les stratifiés (vérifiez cependant leur compatibilité avant achat). En revanche, le parquet flottant et la moquette (sur mousse) sont déconseillés par les professionnels tout comme certains types de bois (hêtre et érable), qui résistent assez mal à la chaleur.

En cas de problème (fuite du liquide calorifique, par exemple), un professionnel (chauffagiste, électricien, climaticien) pourra déterminer l’endroit concerné à l’aide d’une caméra thermique. En optant pour un revêtement de type carrelage,  il suffira de retirer les carreaux puis de les recoller. Pratique !

Un investissement rentable à long terme

Bémol principal de ce système : son coût à l’achat. Bien que l’énergie utilisée soit gratuite et inépuisable et que le retour sur investissement soit intéressant, il faut prévoir un budget conséquent. A noter: le PSD fait partie des dispositifs éligibles au crédit d’impôt pour la Transition énergétique à 30%. Par ailleurs, des aides locales peuvent être proposées.

Ce qu’il faut retenir

  • Le plancher chauffant direct est une solution de chauffage central à privilégier dans le cadre d’une construction neuve.
  • Il permet de couvrir 40 à 60% des besoins en chauffage.
  • Il faut vous aurez besoin d’un chauffage d’appoint supplémentaire en période de grand froid. 

Prix moyen d'un plancher solaire direct

de 8000 à 10 000 €

(pour environ 16m2 de panneaux solaires et 100m2 de plancher chauffant, hors prix de la pose)

durée moyenne des travaux

3 à 4 jours

si la toiture est en bon état


Avantages et inconvénients
  • Bonne diffusion de la chaleur
  • Facile à mettre en place dans le cadre d’une construction
  • Economique : bien que ce soit un réel investissement, ce système permet de réduire de moitié la facture énergétique
  • Ecologique : le système fait appel à une source d’énergie inépuisable
  • Installation coûteuse
  • Déconseillé pour les revêtements suivants : moquette, parquet flottant
  • Installation lourde en cas de rénovation
  • Surtout rentable dans les régions ensoleillées